ARRAY(0xa7f85048)
 

Stretch

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 90% (45 de 50)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 1 056 032 - Total des votes Utile : 45 sur 50
Painkiller - Black Edition de Dreamcatcher
Painkiller - Black Edition de Dreamcatcher
14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Hallucinant, 13 mars 2005
"Painkiller"... Rien que le nom laisse présager quelquechose de fort, sans parler de l'estampillage "Black Edition"... La scénario, classique et efficace : vous êtes dans la peau de Daniel Garner tué lors d'un accident de voiture avec sa femme.
Mais il y a un problème, vous ne reposez pas en paix comme le veut la tradition. Vous errez entre les limbes des enfers, relevant les missions qui vous sont données. Debarasser la vermine à gros coups de calibre, c'est le pied. C'est d'ailleurs le point fort de ce jeu : c'est un FPS bourrin qui procure des sensations hallucinantes. Lors de confrontation avec des créatures la bande son offre un… Lire la suite
Welcome Interstate Managers ~ Fountains of Wayne
Welcome Interstate Managers ~ Fountains of Wayne
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bubble Pop, 10 novembre 2004
Un groupe qui sonne "bonbon acidulé". De la Pop de la vraie, à l'état brute, celle qui colle parfaitement à un American Pie montrant des scènes de jolies blondes dénudées. En résumé, le style des Fountains Of Wayne est vraiment appréciable. Cet album est moins surprenant que le premier, mais reste tout du moins une réference dans la Pop Américaine Teenage. Je placerais ce groupe un cran en dessous que weezer, mais beaucoup plus haut que Wheatus néanmoins. A noter que leur tube "Stacy's Mom" est vraiment classe, on retrouve de la Pop très prenante. D'ailleurs je conseille le clip de cette… Lire la suite
Fable de Microsoft
Fable de Microsoft
24 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
Comment ne pas être tenté par Fable ? 3 ans de développement pour ce bijou vidéoludique. Fable, c'est un peu comme un conte de fée mais avec les facettes noires de la triste réalité. Pas question de regarder pitoyablement evoluer son personnage sans pouvoir rien y faire, dans Fable, vous tenez les ficelles du destin de votre Héros. Il y a deux types de joueur : Le joueur du vendredi soir, qui se fait une partie pour décompresser de sa journée de bahut, et le Joueur, le vrai, qui joue en sombrant dans le monde virtuel, qui evolue en symbiose avec le jeu, qui analyse tous les détails (textes, décors, persos,… Lire la suite