ARRAY(0xb09cff78)
 

Amaury

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 72% (46 de 64)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 233 605 - Total des votes Utile : 46 sur 64
Black Sabbath ~ Black Sabbath
Black Sabbath ~ Black Sabbath
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Still Falls The Rain..., 28 décembre 2008
1970. Une décennie marquée par le mouvement hippie prend fin. Fin d'une belle utopique « peace and love », le monde semble toujours aussi sombre. Pendant ce temps, Earth, qui va se renommer Black Sabbath, est sur le point de sortir son premier album, qui va puiser dans le climat morose de l'époque qui s'installe. La source pour un nouveau courant musical.

Still Falls The Rain. Tout est dit avec la première chanson éponyme, qui restera à jamais dans le panthéon du rock. La pluie arrive, l'ambiance brusquement s'assombrit, la cloche sonne. Puis arrive ce riff monolithique de Tony Iommi, utilisant le fameux triton moyenâgeux. Ozzy… Lire la suite
Killers ~ Iron Maiden
Killers ~ Iron Maiden
4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
Killers est pour moi l'album de la transition. Transition entre le premier disque, aux allures metal, mais gardant des aspects hard et punk, vers The Number Of The Beast, l'album Heavy Metal par excellence (avec majuscules siouplait), qui classera Iron Maiden parmi les plus grands du metal.

Une transition, et des traces du premier éponyme encore bien visible. Des titres plus hard rock que heavy, et toujours ces touches punk. "Murders In The Rue Morgue" en est un exemple. Titre foncièrement hard, qui me rappelle "Charlot The Harlot" par ses rythmes syncopées et son refrain enjoué. "Twilight Zone", soutenu avec un refrain où Paul Di'Anno chante… Lire la suite
Damnation Game ~ Symphony X
Damnation Game ~ Symphony X
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
The Damnation Game, le deuxième album de Symphony X donc. Sorti en 1995, c'est aussi le premier à me marquer, de part la présence de Russel Allen, qui va transcender la musique de Symphony X.

Ce qui marque tout de suite, c'est le style musical pratiqué ici. Dès les premières notes du disque, on ressent bien le caractère prog du disque avec, en option une marque très neoclassique. La musique reste assez sombre et plutôt intimiste. En effet, on est loin d'un prog à la Dream Theater, très démonstratif, ici, la musique y est plus ambiancée. Cela est fortement du à une production qui ne met en… Lire la suite