Gwen

(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)   (COMMENTATEUR N° 1)
Critique au tableau d'honneur - 2010 2011 2012 2013 2014
lire, ce si doux plaisir
Classement des meilleurs critiques: 1
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 96% (8 322 de 8 692)
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 1 - Total des votes Utile : 8322 sur 8692
Touchez pas au grisbi ! de Albert Simonin
Touchez pas au grisbi ! de Albert Simonin
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
Par le volume, son oeuvre est plutôt modeste, mais quel écrivain épatant qu'Albert Simonin! Né en 1905, mort en 1980, il fut et reste l'une des plumes les plus talentueuses du roman noir français. Frédéric Dard lui vouait une admiration sans bornes et Léo Malet voyait en lui le "Chateaubriand de la pègre". C'est tout dire! Enfant de la Chapelle, gamin de Paname, il tâta de tous les petits boulots dans sa jeunesse avant de frayer dans le journalisme, mais c'est après la Seconde Guerre mondiale que sa vocation littéraire se manifesta vraiment. Titillé par l'écriture, Albert s'installe en effet à sa table, un… Lire la suite
La Première enquête de Maigret de Georges Simenon
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Jules apprend le métier, 15 juin 2014
Parmi tous les Maigret, celui-ci est pour moi l'un des plus mémorables... et à coup sûr le plus émouvant... Pourquoi? Eh bien, parce que Simenon nous y raconte, tout bonnement, les débuts de son fameux commissaire, quand ce dernier, justement, ne l'était pas encore, commissaire... ni même inspecteur! Bien qu'écrit en 1945, ce roman se déroule en effet en 1913: notre cher Jules, alors âgé de 26 ans, y est encore à l'orée de sa fabuleuse carrière, à apprendre humblement les ficelles du métier... Pourtant, et c'est là bien sûr tout le charme… Lire la suite
Les clefs du pouvoir sont dans la boîte à gants de SAN-ANTONIO
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
Quand on parle de San-Antonio, il importe de faire un petit distinguo. Car en fait il y a deux San-Antonio. D'une part, bien sûr, il y a le célèbre commissaire de choc et de charme, amateur de calembours, flanqué de son éternel et rabelaisien comparse Béru. Tout le monde connaît, je n'insiste pas. D'autre part, il y a les romans que Frédéric Dard signa San-Antonio sans qu'y apparaisse le moins du monde le susdit commissaire. Romans souvent volumineux, au nombre d'une dizaine, dont le plus célèbre est sans doute La vieille qui marchait dans la mer et le plus émouvant… Lire la suite