jean-marie lambert

(TOP 100 COMMENTATEURS)
 
Classement des meilleurs critiques: 62
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 88% (1 977 de 2 259)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 62 - Total des votes Utile : 1977 sur 2259
Pas Pleurer de Salvayre Lydie
Pas Pleurer de Salvayre Lydie
3.0 étoiles sur 5 Eté 36,été libertaire, 26 août 2014
La mère de la narratrice confie à celle-ci sa jeunesse dans un petit village catalan,et sa libération au cours du bel été de la révolution espagnole:l'été 36 sera pour Montse une parenthèse libertaire et enchantée dans sa vie.En contrepoint,l'auteur nous retrace l'indignation de Bernanos devant les exactions des "nationaux" à Majorque,crimes bénis par l'Eglise Catholique.
Lydie Salvayre est l'un des rares écrivains à garder intacte une roborative capacité d'indignation devant le pharisaîsme et la violence sociale;servie par un style concentré et percutant,son… Lire la suite
Verdi: Falstaff ~ Giuseppe Verdi
Verdi: Falstaff ~ Giuseppe Verdi
5.0 étoiles sur 5 reverenza!, 25 août 2014
Enfin réédité en cd après une fugace apparition sous label cbs,cet enregistrement de l'ultime opéra de Verdi est à tous points de vue exceptionnel.
Profitant des représentations de l'oeuvre à l'opéra de Vienne mises en scène par Luchino Visconti,Bernstein nous donne ici ce qui est peut-être son enregistrement d'opéra le plus accompli:tempi alertes mais jamais gratuits,virtuosité du Philharmonique de Vienne,beauté des timbres de tous les instruments servie par une superbe prise de son:dès le début l'on est empoigné par le rythme imprimé par le chef,parfaitement à… Lire la suite
Viva de Deville Patrick
Viva de Deville Patrick
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 révolution permanente, 22 août 2014
Viva Mexico,capitale de la liberté dans les années trente,où se croisent sans se rencontrer Léon Trotsky et Malcolm Lowry.Autour de ses deux héros Deville organise avec brio une farandole macabre à la Posada où l'on rencontre Breton,Artaud,Arthur Cravan,Traven et,bien sûr,le groupe bientôt disloqué Modotti,Rivera,Kahlo,Siqueiros...Troskystes et staliniens s'excommunient,se déchirent et s'assassinent dans la ville-monde,où se perdent dans le mezcal et le peyotl écrivains et artistes."Héros de Plutarque" d'après Deville,l'organisateur de l'Armée Rouge est l'épicentre de destins… Lire la suite