Maxime

"www.pile-ou-face.net"
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 69% (99 de 143)
Lieu: QC
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 1 194 717 - Total des votes Utile : 99 sur 143
Trois Saisons dans le désordre de Collins Maxime
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Synopsis, 17 avril 2007
SYNOPSIS:

Avec ce roman-essai, Maxime Collins s'amuse à renverser le temps. Il transporte le lecteur dans un univers éclaté, où chaque fragment de l'histoire se colle à un autre pour reconstituer la tromperie d'Alex, un adolescent qui s'interroge sur l'amour à double sens. Du passé au présent, de chapitre en chapitre, deux histoires se chevauchent, se condensent, et ne forment plus qu'une. Concept clé du fantasme principal d'Alex : un trio qui serait uni en tout temps, qui réussirait à affronter le jugement et les regards extérieurs. À travers alcool, drogue et bisexualité, sur des… Lire la suite
Lights ~ Archive
Lights ~ Archive
10 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
Il n'y a pas grand chose a sauver sur ce nouveau opus de Archive. Seulement 3 pieces.

Lights: qui est comparé a Again, mais qui sonne beaucoup moins bien; et qui est tres tres repetitive.

Headlights (un genre de trip-hop avec choeurs qui rappelle les bons élans de Londinium)

et Taste of blood; une excellente cloture d'album qui marque par sa mélancolie et malgré son arrêt sec; c'est la meilleure chanson de l'album.

Ainsi; le groupe n'arrive pas a surpasser leur album Londinium (mais plus personne ne s'y attend de toute facon)

Reste qu'il est facilement comparable a "You all look the same to me" (en effet; il… Lire la suite
Dummy ~ Portishead
Dummy ~ Portishead
20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellence, 14 janvier 2004
Avec Portishead, j'espace mes rencontres auditives. Il faut me ménager, pour recevoir toute la beauté et le caractère envahissant de cette musique venue d'un autre ailleurs. C'en est hypnotisant. Dans la vague trip-hop, bourré d'émotion, avec une voix si fragile et des arrangements symphoniques souvent très puissant qui recoupent nos envies, nos désirs, nos pulsions mortelles... Sérieusement, la musique de Portishead me semble venue d'une autre planète. On dirait qu'elle comporte un message obscure, qu'elle réunie des adeptes sectaires, que nous formons une coalition étrange, un autre univers intemporel. Wandering… Lire la suite