M. Jean Michel Acker

(VRAI NOM)
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 82% (45 de 55)
Lieu: MARSEILLE France
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 1 070 897 - Total des votes Utile : 45 sur 55
A l'est d'Eden de John Steinbeck
A l'est d'Eden de John Steinbeck
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tu peux, 21 juin 2006
Ce n'est pas rien d'écraser une larme après un livre. Mais ce n'est pas rien non plus d'être confronté au monde tel qu'il est dépeint dans ce livre.

L'Amérique début de XXème siècle vivait à un rythme et sous des bannières que nous ne connaissons peut-être plus. C'est tout le contraire des hommes et des femmes que Steinbeck nous présente dans les vastes révolutions de son roman. Cet écrivain sait si bien nous livrer ses personnages qu'ils nous apparaissent vite familiers, hostiles ou amicaux. Des figures qu'on dira éternelles se meuvent sous nos yeux, des pères, des fils, et… Lire la suite
Cosmos Incorporated de Maurice G. Dantec
Cosmos Incorporated de Maurice G. Dantec
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vers la méta-déroute ?, 8 février 2006
Un ami m'a confié ce livre en le couvrant de louanges. La première concernait la profondeur du propos. Une autre avait pour objet le clash terrifiant aux alentours de la page 250 (qui semble avoir fait des victimes ;)).
J'ai retrouvé les deux, et ai aussi compris pourquoi tout à coup mon ami se mettait à accoler du "méta" devant tout ce qu'il voulait rendre grand. La métapolitique, la métaphysique, la métacuisine tant qu'on y est !
Tout ça pour dire qu'on est vite dépassé par l'auteur, dès les premiers paragraphes en fait, et qu'il faut ressortir la patience des lectures… Lire la suite
La Steppe rouge de Joseph Kessel
La Steppe rouge de Joseph Kessel
18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
Des nouvelles à couper le souffle. Des situations tragiques mais terriblement humaines. Nous voici plongés dans l'univers de ce conteur sans déformations, et face à la dureté de la vie, seules les larmes peuvent rassénérer le lecteur contraint à l'empathie par le flot envoûtant de l'écrivain.
A lire, à relire, pour le comprendre et l'accepter. J'y retourne !

liste d'envies