ARRAY(0xaa05bb4c)
 

Delattre Damas

 
Classement des meilleurs critiques: 9 849
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 74% (34 de 46)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 9 849 - Total des votes Utile : 34 sur 46
Le capital au XXIe siècle de Thomas Piketty
Le capital au XXIe siècle de Thomas Piketty
16 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
L'ouvrage de Piketty a de quoi décourager les néophytes. Avaler 900 pages d'économie, pour celui qui n'a pas l'habitude d'en lire, pourrait être une perspective anxiogène.
En réalité c'est plutôt le contraire, l'auteur s'adresse d'abord aux non-initiés. Pour ceux qui sont habitués aux modèles économiques et familiarisés avec le fonctionnement du capitalisme, ce livre ennuie par son trop plein de définitions de concepts de base et d'explications qui peuvent paraître inutiles.
Le message central de l'ouvrage (que je laisse découvrir à celui qui est prêt à avaler ce pavé)… Lire la suite
Economie et instabilité de Nicholas Kaldor
Economie et instabilité de Nicholas Kaldor
Rare sont les textes et ouvrages de Kaldor traduits en Français. Ce livre mérite dêtre au moins souligné pour le fait quil réunit un recueil de textes dun économiste éminent et incontournable de la pensée postkeynésienne.
Ce livre est, à certains égards, ardu car il renvoie à des fondements théoriques qui peuvent être lointains, mais en se grattant la tête, on sy retrouve, et on peut enfin comprendre la puissance de ses écrits.
La critique de léconomie dominante est très pertinente et vaut à elle seule leffort de compréhension. Celle de Keynes et de La… Lire la suite
Courir : Méditation physique de Guillaume Le Blanc
Courir : Méditation physique de Guillaume Le Blanc
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
Un philosophe qui ne s'adresse qu'aux philosophes qui courent à pied, et non un philosophe qui s'adresse aux coureurs qui ne philosophent pas en dehors de leurs interactions quotidiennes. Ses analyses du temps, du corps dans l'espace, de l'action de courir mapparaissent être à côté des réelles causes et des réelles sensations intérieures du coureur.
Je cours depuis 20 ans avec constance (4 à 5 fois par semaines), mais rare sont les moments où je me suis retrouvé dans les propos de l'auteur. Pourtant voilà bien des années que j'ai dépassé le stade du « je ne sais pas pourquoi je cours », du «… Lire la suite