Raph

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 89% (33 de 37)
Lieu: Paris
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 1 193 441 - Total des votes Utile : 33 sur 37
Stand! ~ Sly and the Family Stone
Stand! ~ Sly and the Family Stone
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Body & soul, 3 mars 2007
Nombreux sont les albums funk qui offrent un groove physiquement irrésistible, mais qui en deviennent mécaniques, parfois même cliniques. Du funk d'ingénieurs. Qui devinent l'efficacité de tel break à tel endroit, qui savent que tel contrepoint dans la ligne de basse suscitera un opinement du chef comme le coup de maillet sous le genou provoque le réflexe rotulien.

"Stand !" est désespérément humain ! En plus de son écriture enivrante, rythmique, harmonique, mélodique, c'est un album d'âmes. Sly Stone, c'est bien sûr un compositeur, arrangeur, producteur, un créateur absolu, mais surtout c'est une… Lire la suite
The Bends ~ Radiohead
The Bends ~ Radiohead
17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Effrayant de talent, 25 juillet 2006
Michael Stipe d'REM dit de Radiohead qu'ils ont tellement de talent que c'en est effrayant. C'est plus que jamais le cas sur The bends qui reste leur chef d'oeuvre malgré OK Computer :

Planet Telex : Un cri d'entrée, un tourbillon majestueux et stellaire, sur le fil. La voix saturée de Thom Yorke déjà à pleine force, comme un don divin.

The Bends : Du rock comme aucun groupe au monde ne sait en faire. D'une générosité totale. Tendu, crachant, explosif, le suspense puis l'espoir éclatant.

High and dry : La ballade parfaite. Pour la voix de tête angélique de Thom Yorke en contrepoint… Lire la suite
Pablo Honey ~ Radiohead
Pablo Honey ~ Radiohead
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le vilain petit canard, 25 juillet 2006
Il est de bon ton de penser que Pablo Honey serait le vilain petit canard de la discographie de Radiohead. Une oeuvre mineure, à peine un brouillon. On entend souvent dire qu'il manque d'invention, que c'est un bon petit album sympa sans plus, comme si le génie s'acquiérait en 2 ("The bends") ou 4 ans ("OK Computer"). On entend souvent enfin qu'à côté d'"OK Computer" et surtout du tournant révolutionnaire "Kid A"/"Amnesiac"/"Hail to the thief", "Pablo Honey" fait pâle figure.

Or cet album est une mine d'or. A l'instar des dessins de Picasso il est un point de départ d'excellence classique, à l'origine de nouvelles… Lire la suite