Alexandre

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 65% (116 de 178)
Lieu: Paris, France

Intérêts :
Musique baroque, art et architecture, histoire militaire, cinéma. www.musebaroque.fr
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 441 782 - Total des votes Utile : 116 sur 178
Amor Profano ~ Andrea Marcon
Amor Profano ~ Andrea Marcon
16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Simone Kermes au sommet, 6 février 2008
Voulez-vous des coloratures, des trilles, des mesures tellement remplies qu'on ne sait plus comment en ornementer les reprises ? Et voilà que ça monte, que ça descend, que les trompettes pétaradent, que les cordes se déchaînent, que le continuo s'excite jusqu'à l'ivresse dans une débauche de timbres et de beauté. On écoute le disque et on en sort comme grisé. M.B.
Danielle de Niese - Handel Arias ~ Danielle de Niese
Danielle de Niese - Handel Arias ~ Danielle de Niese
17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
Decca nous gratifie d'un joli récital consacré uniquement à des airs italiens et anglais de Haendel. On y retrouve d'emblée ce qui a charmé des milliers d'auditeurs depuis ce Giulio Cesare de Glyndebourne (DVD Opus Arte), à savoir l'incroyable vitalité de la soprano américaine, une joie de vivre et de chanter qui ne demande qu'à s'exprimer avec passion. Danielle de Niese se fait donc plaisir, et nous entraîne avec elle dans les pages célèbres ("Da Tempeste", "Lascia ch'io pianga", "Dolce riposo", "Myself I shall adore", "Piangerò") ou plus confidentielles ("Felicissima quest'alma") du Saxon. La voix est… Lire la suite
Plume aux Vents : L'intégrale de Cothias
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
Après le magnifique cycle des 7 vies de l'épervier, Patrick Cothias s'est attelé à développer son monde complexe et violent dans d'autres séries. Toutefois seule Plume aux Vents bénéficie du trait élégant et racé de Juillard. Pourtant, cette fois-ci, force est de constater que la magie fait long feu : la Nouvelle France et ses rebondissements tarabiscotés (la fin bâclée notamment) nous feraient presque regretter la survie de la belle Ariane. Heureusement, le dessin enchanteur de Juillard est là, et sauve cette suite de la routine indigeste.

liste d'envies