Mister Sam

"Mister Sam"
 
Classement des meilleurs critiques: 4 663
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 74% (133 de 179)
Lieu: France
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 4 663 - Total des votes Utile : 133 sur 179
LOVELACE <b>DVD</b> ~ Amanda Seyfried
LOVELACE DVD ~ Amanda Seyfried
3.0 étoiles sur 5 a-t-on vu le meme film?, 15 septembre 2014
Comme l'annonce le "tout public" au dos du dvd, ce film est très visuellement très sage, et - pour rebondir sur le commentaire d' Ada Leema - on peut difficilement comparer le challenge d'Elizabeth Berkeley dans "Showgirls" avec la performance d'Amanda Seyfried ici. Celle-ci doit être approximativement la 51ème comédienne de l'année 2013 a afficher ses seins devant une caméra, non?
L'originalité du film tient précisément dans ce traitement là: on est plus proche d'un biopic tout public sur un destin à la Ike et Tina (accomplissement artistique mis à part, car Chuck Traynor n'est rien)… Lire la suite
Les Amants d'outre-tombe <b>DVD</b> ~ Barbara Steele
Les Amants d'outre-tombe DVD ~ Barbara Steele
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
"Les Amants D'Outre Tombe" est quasiment au niveau du Hall of Fame du Gothique Italien, occupé à mon humble avis par Bava 2 fois ('Les 3 Visages de La Peur' et 'Opération Peur'), Riccardo Fredda ('L'Effroyable secret du docteur Hichcock') et Antonio Margheriti ('Danse Macabre'). Contrairement à beaucoup d'autres films du genre produits en Italie, certains d'excellente facture, "Amanti D'Oltretomba" a le mérite de ne pas faiblir in fine: au contraire le rythme s'accélère dans les 20 dernières minutes. Inespéré !
En résumé:
- 4 étoiles obtenues facilement par le film lui-même et sa… Lire la suite
Mother of tears - la troisieme mere <b>DVD</b> ~ Asia Argento
3.0 étoiles sur 5 à voir malgré tout, 23 mai 2014
3 étoiles pour la 1ère scène. La suite du film ne peut que décevoir.
Le problème n'est pas tant la supposée trahison du style des 2 premiers films, car, après tout, pourquoi la Mère Des Larmes, désormais millénaire et omnipotente, ne voudrait-elle pas se transformer en jeune vamp siliconée? L'idée est plutôt sympathique. Le problème est que l'intrigue, jusqu'au final, est bâclée. D'autant plus dommage donc que la scène inaugurale est un modèle de sauvagerie. "Le Syndrome de Stendhal" reste donc pour moi le dernier grand Argento en date.