Pascale

(TOP 500 COMMENTATEURS)
 
Classement des meilleurs critiques: 224
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 89% (1 165 de 1 315)
Lieu: Liège, Belgique
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 224 - Total des votes Utile : 1165 sur 1315
x de Sébastien TEISSIER
x de Sébastien TEISSIER
2.0 étoiles sur 5 décevant, 27 septembre 2014
Tout à fait d'accord avec le commentaire de "La liseuse"... Les critiques dithyrambiques m'ont donné l'impression que j'allais passer un délicieux moment mais j'ai terminé "X" avec un sentiment de déception, tant l'intrigue m'a paru peu crédible. Le début était pourtant très séduisant (un homme appelé sur les lieux d'un crime se retrouve face à une victime égorgée et le scalpel qu'il tient à la main donne à penser qu'il n'est peut-être pas étranger au meurtre) mais la suite se perd dans des complications et explications alambiquées sans… Lire la suite
Rosy & John de Pierre Lemaitre
Rosy & John de Pierre Lemaitre
2.0 étoiles sur 5 franchement dispensable, 20 septembre 2014
"Rosy & John" m'a fait l'effet du "Cyanure" de Camilla Lackberg: un livre court, rapide, répondant à une commande... et bien en-deçà du niveau habituel auquel le lecteur peut prétendre de la part de ces auteurs. Pierre Lemaitre ajoute un quatrième (mini-)opus à sa trilogie "Camille Verhoeven", le justifiant en invoquant les trois mousquetaires qui étaient quatre. L'intrigue en quelques mots : une bombe explose, le coupable se manifeste rapidement... et fait trembler les forces de l'ordre par un odieux chantage. La suite se dévoile en quelques dizaines de pages qui, il est vrai, se lisent facilement et sans… Lire la suite
L'amour et les forêts de Éric Reinhardt
L'amour et les forêts de Éric Reinhardt
7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 du plomb dans l'âme, 15 septembre 2014
"Encore moins qu'un animal, que l'on caresse, encore moins qu'une plante verte, que l'on arrose, encore moins qu'un objet, qu'on époussette, encore moins qu'une prostituée, que l'on rétribue"... Cette phrase terrible, extraite du roman, résume à merveille ce qu'est devenue Bénédicte Ombredanne, prise au piège d'un mariage oppressant. Elle qui rêvait d'une vie incandescente descend lentement aux enfers, tout au long d'une magnifique oeuvre littéraire sensible, intelligente et merveilleusement bien écrite. La chute est lente et prend le lecteur à la gorge, lui qui ne peut s'empêcher d'espérer l'envol… Lire la suite

liste d'envies