connivences littéraires

"connivencelitteraire.typepad.fr"
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 77% (315 de 407)
Lieu: Paris, France

Intérêts :
mon blog littéraire : http://connivencelitteraire.typepad.fr
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 13 045 - Total des votes Utile : 315 sur 407
La fête de l'insignifiance de Milan Kundera
La fête de l'insignifiance de Milan Kundera
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
Milan Kundera, avec sa gueule d'acteur boxeur, est un écrivain énigmatique. Si énigmatique que nous nous jetons dans le piège qu'il n'a de cesse de nous tendre : trouver le sens de ce qui ne veut pas en avoir  J'aime ce romancier, parce qu'il n'est pas un conteur-philosophe mais un romancier métaphorique. A se demander si le sang soufi ne coule pas dans ses veines d'exilé. Milan Kundera véhicule la gravité de la plaisanterie par l'évanescence du rire. Ces personnages, clownesques et pathétiques, arborent dans l'absurde l'humour dérisoire.

La représentation du monde est ce qui distingue l'Homme… Lire la suite
Loving Frank (pll) de Nancy Horan
Loving Frank (pll) de Nancy Horan
Il y a 100 ans, en 1914, à l'heure où l'Europe se prépare à enflammer le monde, l'architecte le plus brillant de l'Ecole de Chicago, Frank Lloyd Wright, vit le dénouement tragique de son histoire d'amour avec Mamah Borthwick Cheney.

"Loving Frank" raconte cette histoire d'amour qui a scandalisé l'Amérique puritaine et qui a coûté à l'avant-gardisme architectural du génie FLW, qui vivra son apogée grâce aux années 30. Le décor est celui de l'Europe, du Japon, et des EU à Oak Park (Chicago) et Taliesin (Wisconsin). Pour ceux qui ont eu la chance de visiter les maisons de FLW,… Lire la suite
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert - Prix Gonco&hellip de Joël Dicker
L'Histoire commence par la disparition de la jeune Nola, dont nous ne connaîtrons le coupable et le déroulé des faits quà lultime fin des 664 pages haletantes quon tourne frénétiquement  Ca rebondit, ça entourloupe, ça ment, ça dénonce, ça assassine, des coupables possibles à la pelle et des destins de vie  qui dit mieux ? Joël Dicker nous offre un plus ! les coulisses de lécrivain, que du bonus !

Style fluide et parlé. Les personnages narrêtent pas, ils nont pas le temps de sépancher, ils sont constamment dans laction. Dès lors, il est heureux que le rythme soit soutenu car les délais… Lire la suite

liste d'envies