ARRAY(0xa7a75a2c)
 

scaalaire68

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 70% (23 de 33)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 11 440 - Total des votes Utile : 23 sur 33
Stupeur et tremblements de Amélie NOTHOMB
Stupeur et tremblements de Amélie NOTHOMB
5.0 étoiles sur 5 descente aux enfers, 5 avril 2014
C'est l'excellent film d'Alain Corneau avec Sylvie Testud qui m'a finalement donné envie de découvrir l'univers d'Amélie Nothomb. J'ignore toujours si cette histoire est complètement autobiographique ou si c'est une sorte de parabole de la « mise au placard » qu'ont pu subir certains salariés de grandes sociétés.
Lorsque on a été amené soi même à faire des photocopies et du travail rébarbatif dans un bureau avec des collègues pas toujours compréhensifs, il est facile de s'identifier au personnage même si je n'ai heureusement jamais vécu une telle situation !
Je me souviens… Lire la suite
Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb
Stupeur et tremblements de Amélie Nothomb
5.0 étoiles sur 5 descente aux enfers, 5 avril 2014
C'est l'excellent film d'Alain Corneau avec Sylvie Testud qui m'a finalement donné envie de découvrir l'univers d'Amélie Nothomb. J'ignore toujours si cette histoire est complètement autobiographique ou si c'est une sorte de parabole de la « mise au placard » qu'ont pu subir certains salariés de grandes sociétés.
Lorsque on a été amené soi même à faire des photocopies et du travail rébarbatif dans un bureau avec des collègues pas toujours compréhensifs, il est facile de s'identifier au personnage même si je n'ai heureusement jamais vécu une telle situation !
Je me souviens… Lire la suite
Ni d'Eve ni d'Adam de Amélie Nothomb
Ni d'Eve ni d'Adam de Amélie Nothomb
J'ai lu « ni d'Eve, ni d'Adam » dans la foulée de « stupeur et tremblements » car ils sont censés se passer à la même époque de la vie de l'héroïne, Amélie Nothomb qui nous raconte ses souvenirs de jeunesse au Japon. Je me souviens surtout du passage où Amélie escalade et dévale une montagne à toute allure et dort à la belle étoile si mes souvenirs sont exacts. Je me souviens plus vaguement des détails de sa relation avec le jeune homme japonais et ce livre, bien qu'agréable à lire, ne m'a pas procuré les mêmes « frissons » que « stupeur et tremblements ».