Barclau

"bâtard sablé"
(TOP 500 COMMENTATEURS)
metôôôôllll
Classement des meilleurs critiques: 500
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 89% (868 de 978)
Lieu: France
Avec mes propres mots:
cowboy pourri

Intérêts :
musique, livres, cinéma...

Mots-clés utilisés fréquemment
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 500 - Total des votes Utile : 868 sur 978
White Light Generator ~ Crippled Black Phoenix
White Light Generator ~ Crippled Black Phoenix
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Perfection generator!, 9 juin 2014
Tout du long ce disque n'aura eu de cesse de me renverser.
Imaginez: on commence par une belle ballade avec une voix caressée par une douce reverb, le genre qu'Elvis n'aurait pas renié dans ses heures inspirées. Guitare sèche, quelques notes de slide. Vache voilà un début qui est aussi audacieux que sobrement enchanteur!
Mais qui ne laisse rien présager de la suite. "No! part 1" commence par un beau riff mélodieux invitant à la tristesse. Et l'ensemble entre dans la danse avant la première minute. Pouah on dirait une version actuelle de l'immense "Hurricane" de Neil Young. Tout tient dans le… Lire la suite
Celebration Of The Wake ~ COSMIC DESPAIR
Celebration Of The Wake ~ COSMIC DESPAIR
Après l'intro un poil inquiétante mais basique nous arrive en pleine poitrine un "Chains of frost" au nom on ne peut plus cohérent. En pleine poitrine car c'est comme un pieu s'enfonçant lentement dans le c½ur. Très beau, sombre, on atteint une vraie apothéose mélodique et contemplative. Le plus étrange est cette richesse confrontée à cette voix paradoxale, genre de grognement de fond de gorge, gargarisme de créature aux consonances porcines...étonnamment ça n'entache pas la beauté mortifère de la musique. Je dirais presque que c'est le contraire, comme si ça surélevait l'ensemble d'une… Lire la suite
Lobotocracy ~ Colossus
Lobotocracy ~ Colossus
4.0 étoiles sur 5 Lobotomie métallique, 9 juin 2014
Ce groupe a la délicatesse d'Attila. On se prend rapidement une rafale sonique si massive qu'elle semble physique. Bien sûr tout ça c'est la magie de la production (impressionnante), souvent un mince rideau de gonflette qui tombe vite en live. Pourtant la puissance du groupe ne se résume aucunement à son son, mais bien à ses riffs qui semblent avoir été façonnés par une presse industrielle de dix tonnes.
Je pourrais être comme ils ont été avec mes oreilles et balancer que ce disque est une simple brute épaisse, le genre qui coupe de la dentelle avec une hache de guerre. Tapant dans des registres divers, du moment que… Lire la suite