Frountz

 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 86% (285 de 330)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 984 540 - Total des votes Utile : 285 sur 330
Peut-être <b>DVD</b> ~ Romain Duris
Peut-être DVD ~ Romain Duris
10 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le klap d'un rêve., 19 novembre 2007
Un superbe rêve fantasmé dans un décor parisien.
Le temps s'enfuit en passant le sablier, le sable enfouit le temps passé.
Mais tout n'est pas perdu, ni gagné. Si le destin est là, l'homme peut cependant l'orienter encore. Le contrer. S'il le connaît. Et il le connaît.
A la rotule d'une soirée de l'an 2000, une aventure digne des rêves d'ivresse les plus insolites. La séduction, l'alcool, la fête se passent en bas, dignes signes de la morne joie des soirées immatures. Les vraies choses sont en haut, à travers le vasistas panoramique, où l'immaturité y voit ses conséquences. Et son amour… Lire la suite
Lynda Lemay Live ~ Lynda Lemay
Lynda Lemay Live ~ Lynda Lemay
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mélodie, 7 juin 2005
Musique et paroles, voix et intonations, tout me semble fait exprès pour chavirer et suivre Lynda dans chacun de ses pas, vers chacun de ces tracas de la vie, en humour, en amour, en en ch½ur et pudeur. Fait exprès... - et je chavire en effet. De tout mon gré, je te suis, Lynda. Partout. En rires, en larmes, toujours en poésie.
Une petite remarque cependant, concernant les commentaires précédents.
J'ai tendance à penser qu'un grand créateur (pas seulement en musique) est celui qui parvient à nous ouvrir aux autres en s'ouvrant sur soi-même - en gros, sans forcément que l'on « s'identifie » à ce qu'il a… Lire la suite
Le Meilleur des mondes de Aldous Leonard Huxley
Le Meilleur des mondes de Aldous Leonard Huxley
35 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile 
Commençons par la forme. Au risque de heurter les amateurs d'Huxley (nombreux à en juger les commentaires), j'avoue avoir peiné à vaincre la lourdeur stylistique de ces quelques dizaines de pages. Question de traduction, peut-être, mais j'en doute...
L'ensemble me semble très théâtral, et très inutilement pompeux. L'ancienneté de l'ouvrage (toute relative du reste : 1932) ne m'en semble pas la raison : d'autres ont écrit bien plus tôt, sur un ton bien plus modeste.
Ceci est pour la forme. Pour le fond, c'est différent.
Je suis bien entendu d'accord avec les autres commentaires (aspect visionnaire sur le rôle des… Lire la suite