ARRAY(0xa42c3dc8)
 

Aron

"La lecture est une amitié". Marcel Proust
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 81% (48 de 59)
Avec mes propres mots:
21 ans et étudiant en histoire. Tente - avec difficulté - de rattraper ses lacunes.

Intérêts :
L'histoire, la géopolitique, l'économie et la littérature me passionnent. Je lis plus d'une centaine d'ouvrages par an.
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 578 553 - Total des votes Utile : 48 sur 59
Louis XVI de Jean-Christian Petitfils
Louis XVI de Jean-Christian Petitfils
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un classique, 10 novembre 2009
Cette biographie de Louis XVI est d'ores et déjà un classique du genre. Loin des clichés sur la prétendue médiocrité du roi dont les spécialistes de la Révolution Française continuent de nous rebattre les oreilles, Jean-Christian Petitfils brosse dans cet ouvrage un portrait équilibré d'un roi happé par un évènement dont on a peine encore à expliquer la soudaineté et la brutalité.

Il souligne tout à la fois ses faiblesses, réelles, mais également ses qualités d'homme d'État, irrécusables. Louis XVI ne fut ni le roi martyr que… Lire la suite
Croissant fertile et croix gammée : Le Troisième R&hellip de Martin Cüppers
11 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Iconoclaste, 10 novembre 2009
Les passionnés de la seconde Guerre Mondiale auraient tort de passer à côté de ce formidable ouvrage. Les deux auteurs nous éclairent sur un épisode méconnu mais fascinant de l'histoire du Troisième Reich, à savoir les intenses relations qu'entretinrent l'Allemagne Nazie avec ce qu'il est convenu d'appeler le monde Arabe. Point de connivences idéologiques entre ces alliés, mais seulement une convergence d'intérêts évidente qui débouchera sur une véritable collaboration politique.

Pour faire simple, cette entente reposait sur une exécration commune des juifs, des anglais et des… Lire la suite
Les voix de la liberté : Les écrivains engagés au &hellip de Michel Winock
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Fantastique, 7 décembre 2008
Stupide, le XIXe siècle ? Le maurrassien Léon Daudet n'était pas le seul à le penser à l'aube de la première Guerre Mondiale. Et pour cause, ce siècle tumultueux, jalonné par les crises politiques et les renversements de régime, vit triompher les principes de 1789 qu'il abhorrait. Principes inacceptables pour ce monarchiste catholique, contempteur de la «gueuse» ( la république...).

Communément admises aujourd'hui, ces valeurs ont frayé leur chemin grâce à des hommes et à des femmes dont Michel Winock brosse le portrait dans cet essai aux allures de fresque politique et culturelle… Lire la suite

Achats récents partagés


Afficher plus