Brico

"Bricecaille"
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 84% (87 de 103)
Lieu: Strasbourg, France
 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 123 104 - Total des votes Utile : 87 sur 103
Vienna Concert ~ Keith Jarrett
Vienna Concert ~ Keith Jarrett
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre absolu., 7 mars 2012
Inouï, tout simplement inouï. Jarrett nous fait passer de la lumière, à l'ombre, au chaos, à un immense chaudron en ébullition, pour retrouver le calme, et la lumière pure, rassurante.
Incroyable dans la construction, dans la dramaturgie, là, Keith Jarrett se place au-dessus des nuages et tutoie les éléments. Ce premier mouvement est miraculeux, ce sont 40 minutes dans un autre espace temps.
Prodigieux.
Verdi : Falstaff ~ Guiseppe Verdi
Verdi : Falstaff ~ Guiseppe Verdi
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une merveille !, 13 juin 2011
La direction d'Abbado est incroyablement riche et subtile, et l'orchestre, fabuleux (pas des moindres, le Berliner Philarmoniker) propose une musicalité et des palettes sonores éblouissantes. Et que dire de la prise de son aussi !
Les voix sont fabuleuses et le rôle titre est mené avec maestria par Bryn Terfel. Le baryton-basse gallois possède toute l'ingéniosité et les qualités vocales (puissance, rondeur, nuances, effets...) pour briller comme il le fait dans cet enregistrement, qui, sans aucun doute, sera la nouvelle référence pour ce dernier opéra du compositeur italien. Après les versions de Karajan,… Lire la suite
Belle du Seigneur de Albert Cohen
Belle du Seigneur de Albert Cohen
4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Géant., 12 octobre 2010
Une expérience unique, inouïe, imprévisible, que de lire ce chef-d'oeuvre de la littérature française.
On ne peut rester indifférent à cette écriture incroyable, et ces nombreuses pages de prose folle, hallucinée...
Des dialogues si justes, des sentiments exacerbés, des passions absolues...
Pourquoi en parler ? Il faut juste le lire, le relire encore et encore !