Stephane Brami

(VRAI NOM)
 
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 66% (141 de 214)
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 69 913 - Total des votes Utile : 141 sur 214
Intégrale des Sonates pour clavier, Vol.2 ~ Domenico Scarlatti
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnfique !, 21 mai 2011
Cet enregistrement est, avec le volume 1 chez Naxos, un des meilleurs enregistrements des sonates de Scarlatti au piano. Lewin y est absolument parfait, d'une virtuosité sans faille, d'une douceur sentie. Ce n'est pas tout de le dire, écoutez, votre pied battra en ryhtme le sol et vous aurez même parfois envie de taper des mains ; les mouvements lents sont tout aussi réussis, sans affèterie aucune, sans sensiblerie, les jeux chromatiques de cette musique vous entrâinant dans une mélancolique contemplation.
J'ai entendu Alexandre Thareau hier, c'est exactement ce que je n'aime pas dans Scarlatti, sensible, lent... Ici, on retrouvera le jeu, la danse,… Lire la suite
Concertos pour deux pianos ~ Felix Mendelssohn
Concertos pour deux pianos ~ Felix Mendelssohn
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
Certes, pour qui, comme moi, aime Mendelssohn, ce disque, fort bien interprété est à acquérir les yeux fermés. On y trouvera l'irrésistible entrain du compositeur teinté de mélancolie. Et surtout, on découvrira avec bonheur ces pages écrites par un gamin de 13 ans, d'une tenue étonnante. Bien sûr, les trouvailles thématiques sont parfois un peu frustes mais quelles variations, une intégration thématique variée et incroyable pour un premier mouvement de 18 minutes ! Ces compositions n'ont pas la profondeur du quatuor opus 80, c'est certain, mais demande t-on toujours à la musique… Lire la suite
Bach : Concerto Italien BWV 971, Fantaisie Chromat&hellip ~ Jean-Sébastien Bach
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
Le disque, en tant que récital de Brendel est superbe ; on reste envouté par la sonorité, on semble descendre dans des abîmes vraiment incroyables. Oui, mais attention et qu'on ne s'y trompe pas, ce Bach là est tout sauf idiomatique, et ne parlons même pas d'une quelconque orthodoxie... C'est donc à grand renfort de pédale que Brendel joue Bach, avec une rhétorique parfaitement romantique (je pense aux transcriptions de Liszt qui sont également extraordinaires). Il faut donc le savoir avant d'acheter ce disque que j'adore, savoir ce qu'on écoute et l'apprécier à sa juste valeur est essentiel. Si on cherche une… Lire la suite