D. Henri

"initiationphilo"
(VRAI NOM)
 
Classement des meilleurs critiques: 1 654
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 76% (418 de 547)
Lieu: Paris

 

Contributions


Classement des meilleurs critiques: 1 654 - Total des votes Utile : 418 sur 547
Petite poucette de Michel Serres
Petite poucette de Michel Serres
Les nombreux lecteurs de Michel Serres trouveront dans ce dernier manifeste le constat de notre « ici et maintenant » assorti du regret émis en tant que philosophe de ne lavoir pas fait suffisamment advenir. Humbles devant cette rare perception synthétique du présent, nous pouvons y trouver des analogies inédites comme celle qui nous est proposée entre la « décollation » de saint Denis et celle qui est nôtre aujourdhui  avec lordinateur ou la tablette qui font pour nous la recollection. On y rencontre des concepts rarement acquis par le sens commun, tel celui de la « sérendipité » de Boucicaut, de l « abstraction comme bouchon »,… Lire la suite
Au moyen du Moyen-Age : Philosophies médiévales en&hellip de Remi Brague
C'est ce paradoxe mis en évidence par Rémi Brague, qui, dans ce livre passionnant, a retenu notre attention et dont nous proposons aux lecteurs la démonstration.
< À tout le moins, [comme l'écrit le philosophe juif provençal Gersonide au XIVe siècle] si le bonheur ne se trouve pas dans la possession de la connaissance, on peut déjà le trouver dans le procès même de la recherche. C'est là, souligne Rémi Brague, une idée dont on n'a pas de mal à constater qu'elle sonne moderne. On songe au mot de Pascal [dans ses Pensées] : « on aime mieux la chasse que la prise » et à la… Lire la suite
Modérément moderne de Rémi Brague
Modérément moderne de Rémi Brague
21 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
Ce qui et remarquable avec un tel savant c'est qu'il est « toujours dans la plaque ». Il a une telle connaissance des langues et des auteurs que l'on ne risque jamais de passer à côté de quelque chose d'important.
Il sera retenu ici le mot « SÉCULIER » pour observer comment il parvient à « renverser la table ».
Première remarque : - L'usage du mot « séculier », par opposition à religieux est pris au sens de ce qui s'appelle aujourd'hui « sécularisme » est relativement nouveau.
Deuxième remarque : - Le philosophe anglais John Stuart Mill, dans son livre On Liberty (1859), plutôt que d'opposer « irréligieux »… Lire la suite