Fervente lectrice

"Bérénice"
 
Classement des meilleurs critiques: 4 209
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 72% (804 de 1 121)
Lieu: France
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 4 209 - Total des votes Utile : 804 sur 1121
Storr, architecte de l'ailleurs de Françoise Cloarec
Storr, architecte de l'ailleurs de Françoise Cloarec
6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Un ouvrage de médiation bienvenu pour aborder un artiste autodidacte qui a réalisé des dessins figuratifs colorés.

L'auteur est psychanalyste mais également peintre et diplômée des Beaux Arts. Elle évoque, dans ce petit livre très ramassé, la trajectoire de Marcel Storr de sa naissance en 1911 à sa mort en 1976.

Abandonné par sa mère à l'âge de 2 ans et demi environ, ce petit parisien sera confié à l'Assistance publique et élevé, parfois rudoyé, par des familles rurales. Il ne connaît pas son père biologique. Quant à sa… Lire la suite
L'étrangère de Sandor Marai
L'étrangère de Sandor Marai
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Autopsie d'une passion ?, 24 octobre 2010
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
J'ai lu ce très court roman avec intérêt, comme une énigme à résoudre, mais sans aucun plaisir.

Esotérique, la clé de ce récit se trouve pourtant dans le tableau de J. Bosch : « Le Jardin des délices ».
Le héros, Askenazi, nous fait part de sa vision du monde et convoque, pour cela, Kant et Platon et, ce, dès les premières pages.

L'écriture est réaliste voire même tatillonne quand il se livre à une sorte d'introspection et à un bilan laborieux de sa vie. Professeur à l'Institut des Langues Orientales, en littérature grecque et langues… Lire la suite
Plein nord de Willy Vlautin
Plein nord de Willy Vlautin
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La « fille »..., 20 octobre 2010
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Quand j'ai ouvert ce roman, j'ai vu des images et entendu des sons tant l'écriture est cinématographique : économe et efficace. W. Vlautin fait beaucoup avec peu...
J'ai pensé au film Rosetta des frères Dardenne et à son atmosphère poisseuse.
Le style de W. Vlautin est réaliste et cru et son roman naturaliste.

Ce livre provoque un vrai malaise physique mais voilà, il a aussi comme un attrait hypnotique. Quand je l'ai commencé, je n'ai pas pu le laisser, ou, plus exactement, c'est l'héroïne que je n'ai pas pu abandonner.

Une « fille » d'une vingtaine d'années,… Lire la suite