ARRAY(0xac0f8e64)
 

fawnes

Fawnes à Perpignan, non loin de la librairie Torcatis
Classement des meilleurs critiques: 3 124
Votes utiles reçus relativement à des chroniques: 68% (1 676 de 2 448)
Lieu: France
 

Commentaires

Classement des meilleurs critiques: 3 124 - Total des votes Utile : 1676 sur 2448
Les nouveaux bien-pensants de Michel Maffesoli
Les nouveaux bien-pensants de Michel Maffesoli
16 internautes sur 59 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 le voleur qui crie au voleur, 23 janvier 2014
Bien assis sur sa chaire de Sorbonne, l'auteur croit ingénieux d'entonner le couplet selon lequel les "bien-pensants" sont... les révolutionnaires, les communistes, les démocrates et des gens comme Hessel et Badiou. On croirait rêver si ce renversement des positions et des valeurs n'avait pas un très fort goût de réchauffé. Il témoigne surtout de la "grande peur" qu'ont éprouvé les vrais "bien-pensants" (stigmatisés par Bernanos) les conservateurs de tous bords quand des idées marxistes ont à un certain moment exercé une forme d'hégémonie. Ils ne s'en sont pas remis, et ils n'en… Lire la suite
QUE SURVIVE LA FRANCE de Michel Poniatowski
QUE SURVIVE LA FRANCE de Michel Poniatowski
Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 écoeurant, 20 août 2013
Poniatowski, matraqueur de grévistes, provocateur d'extrême-droite qualifié de "frère" par Giscard d'Estaing, se montre ici tel qu'en lui-même: prétentieux, pontifiant, ridicule, racoleur des racistes de tout poil.Ce colonialiste viscéral fut un des promoteurs de l'"aide au retour" et a geavement terni l'image de la France dans les pays africains.
Les Vieux de la vieille <b>DVD</b> ~ Jean Gabin
Les Vieux de la vieille DVD ~ Jean Gabin
1.0 étoiles sur 5 démagogique et ennuyeux, 1 août 2013
Ce film n'a guère qu'un intérêt historique, et encore: il montre comment l'image du patriarche se renverse à la fin des années cinquante pour faire place à celle du "vieux", désagréable, puéril et pour tout dire ridicule - ne sauvant sa place dans la société qu'en tant que bouffon. La campagne qui sert ici de décor est insipide à pleurer. Les quelques figures de jeunes, tous bien polis, sportifs et séduisants, offrent un contraste total qui ajoute encore à l'irréalisme de l'ensemble. Quelques répliques amusantes surnagent. Décidément, le cinéma français se… Lire la suite