undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles20
4,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Fasciné par la complexification croissante des sciences et du savoir, par l'information exponentielle nous parvenant chaque jour des quatre coins du monde, je me suis tourné vers cet ouvrage d'Egar Morin, court en pages mais riche en idées.

Reconnaissons tout de suite les limites inhérentes à cet essai. Premièrement, il s'agit d'une introduction, il ne faut donc pas s'attendre à un exposé exhaustif, critique et complet de la pensée d'E. Morin. Deuxièmement, comme le précise l'auteur, penser le complexe n'est pas tant une idée solution, une idée « recette » apportant clé en main un ensemble d'outils à même de décrire le réel, qu'une idée défi, se donnant pour mission d'étudier l'histoire de la complexité, dans sa volonté de rendre compte de la réalité complexe et plurielle des phénomènes. Troisièmement, l'auteur pèche parfois par un manque certain de pédagogie. Certaines idées sont énoncées, sans même la moindre explication (théorème de Gödel, expérience d'Aspect), supposant de notre part une solide culture générale et scientifique, notamment en mécanique quantique. Ceci n'est pas une généralité puisqu'on retrouve généralement un court développement quelques pages plus loin. Enfin, cet ouvrage n'apporte pas vraiment d'explications pratiques sur la méthode d'une pensée complexe, l'auteur ne faisait qu'ébaucher ces concepts dans un chapitre, nous renvoyant à sa somme livresque, « La Méthode ».

Ces limites mises à part, l'essai s'avère passionnant et extrêmement exigeant. De son propre aveu, l'auteur est mi-philosophe, mi-scientifique. Cela se ressent : l'ouvrage alterne entre propos scientifique pointus sur les dernières découvertes scientifiques (théorie du Tout, mécanique quantique, relativité générale) et exposés philosophiques/structuralistes (sujet/objet, théorie des systèmes, des organisations, cybernétique, etc.). Nul besoin d'avoir de compétences préalables tant l'auteur arrive brillamment à vulgariser ces théories tout en les remaniant pour illustrer sa démarche. La prose est digne des meilleurs essais publiés et quiconque s'accroche au texte suivra sans beaucoup de peine une pensée rigoureuse et fonctionnant par grandes étapes.

Quant au propos en lui-même, en voici un petit aperçu. Selon E. Morin, depuis le dualisme de Descartes au XVIIe siècle, un schisme s'est produit entre sciences et philosophie : la science n'a non seulement plus aucun contrôle sur ses débouchés techniques, jusqu'aux pires dérives du XXe siècle, mais elle ne se pense pas non plus elle-même, n'entretient pas de véritable réflexion sur sa démarche (hormis l'épistémologie, mais elle serait insuffisante selon Morin). L'auteur pense que ce constat est dû non pas à des erreurs heuristiques, factuelles mais à des erreurs dans l'organisation de la pensée, qui face à la diversité du réel préfère couper, réduire, compartimenter au lieu de se montrer plus subtile en associant ou distinguant. Sans compte d'autres « commandements de la pensée », évitant l'écueil simplificateur : prise en compte de la relation observateur/observation, objet/environnement, etc. L'auteur entend donc étudier cette complexité.

Le premier chapitre introduit la démarche, le deuxième étudie les bouleversements introduits par la notion de complexité dans l'histoire des sciences et la façon de penser scientifiquement le complexe (du circuit fermé à l'auto-éco-organisation), le troisième ébauche la façon de penser la complexité. Les chapitres 4 et 5 se montrent très décevants, appliquant bêtement cet outil au monde de l'entreprise et de l'action, sans aucune réflexion supplémentaire. Le sixième et dernier chapitre, transcription d'un entretien entre l'auteur et des universitaires se montre intéressant, l'auteur expliquant sa démarche personnelle et apportant des critiques à son travail.

En conclusion, voilà un ouvrage passionnant, rigoureux et exigeant, qui vous apportera une nouvelle grille de lecture du monde, celle de la complexité.
review image
0Commentaire|48 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2011
Les extrêmes des notes de lecteurs en disent déjà assez : si vous souhaitez un livre du genre "Science et Vie", passez votre chemin. Edgar Morin est un philosophe à la pensée exigeante (c'est une tautologie...), et il ne peut faire faire l'économie de cette exigence à ses lecteurs. Son style peut sembler lourd et difficile, mais la nécessaire rigueur de sa pensée le rend nécessairement ainsi. Si votre table de nuit est déjà encombrée de Spinoza, Kant, Bachelard, etc. ce style vous paraîtra limpide, et vous trouverez dans ce volume le résumé de sa "méthode" que vous probablement avez déjà lue. Sinon vous devrez, comme moi, relire deux ou trois fois certaines phrases, mais vous aurez alors compris que c'est le prix de la précision, et vous remercierez l'auteur de vous avoir ainsi évité tout faux sens. Indispensable donc à ceux qui veulent une introduction à la pensée de ce grand philosophe/épistémologue, inutile pour les autres.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2012
J'ai longtemps hésité avant d'oser m'attaquer à ce livre. Finalement, ce n'est pas si épouvantable que cela, c'est relativement compréhensible et même intéressant. Toutefois, d'abord, il ne s'agit pas d'un "vrai" livre, mais d'un collage de quelques textes rassemblés pour les besoins de la cause (et le dernier texte, réponse de l'auteur à "sept professeurs portugais de différentes disciplines", n'apporte vraiment pas grand chose, vu son style pirouettant et le fait qu'on ne sait pas ce que lesdits professeurs portugais ont réellement dit). Ensuite, forcément, il y a pas mal de redites. Qu'il faille faire une place à la "pensée complexe" (et au sacro-saint "nouveau paradigme"), bon, jusque là, on est plutôt d'accord. Qu'il faille abattre les cloisons entre les différentes disciplines, tout en reconnaissant à chacune son individualité, pourquoi pas. Que nous soyons au seuil d'une ère nouvelle de la pensée humaine, prête à émerger de son "âge de fer", admettons. Mais surtout, on attend vainement des propositions concrètes, des idées pratiques. Que suggère-t-il réellement ? Je n'ai pas trouvé de réponse.

Morin est une sorte de génial touche-à-tout, qui se reconnaît lui-même non-spécialiste dans aucune des disciplines qu'il évoque, et qui cherche à prendre du recul, ce qui, il est vrai, n'est pas très courant. Il admet avec honnêteté qu'il a parfois changé d'avis. Il se présente avec humour comme un nouveau Jean-Baptiste clamant dans le désert, ce qui prouve bien qu'il ne se considère pas comme le nouveau Messie. Très bien, tout cela est intelligent, souvent bien vu (avec des rapprochements parfois acrobatiques entre sciences physiques, sciences humaines, philosophie, littérature, etc)... mais on demande un peu sur quoi ça débouche. On a parfois l'impression que la réflexion s'emballe et que le conducteur ne maîtrise plus tout à fait la machine (le lecteur, en tout cas, déconnecte parfois). Au final, ledit lecteur reste impressionné et perplexe, même si quelques-unes des idées énoncées resteront certainement dans un coin de sa mémoire.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2008
J'ai lu ce livre avec beaucoup d'intérêt et d'attention, c'est un livre de philosophie à l'usage des philosophes. E. Morin Possède l'extraordinaire capacité de raconter la Complexité en termes simples et compréhensibles à tous ceux qui souhaitent s'invertir dans un livre de philosophie.

L'auteur, E. Morin, se défend d'être un vulgarisateur de la sciences et de la philosophie... un fait que l'on lui reproche à cause de son langage accessible à tous. Pourquoi est-ce que elle, la philosophie, doit être racontée incompréhensiblement !

Sa théorie et sa remise en cause de la pensée cartésienne, une philosophie dommainante dans les grandes orientations et courants scientifiques et philosophiques de l'Europe de l'ère Industrielle, nous invites à prendre du recul par rapport à nos préjugés concernant les progrès, la relation entre l'homme et la nature, la relation entre homme et homme, la relation entre le Tout et la Partie et enfin la relation entre le Sujet `une information' et l'Objet, une relation, un environnement, un Tout qui fait partie d'une Partie.

Finalement, la complexité n'est que le support sous-jacent de notre organisation existentielle que, faute de pour la maitriser, nous la percevons comme simple, plate, dénouée de sens.

Le sens, justement, le sens de cette existence réside dans sa complexité, écarter la complexité c'est écarter toutes les unités douées de significations qui nous font vivre et qui construisent un Signifiant/Signifié de notre paradigme existentielle.

pour l'instauration d'une nouvelle ère d'humanisme, Je vous invite vivement à lire La Méthode et les autres livres et E. Morin,
0Commentaire|44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Edgar Morin possède cette capacité de nous permettre de poser le problème de la confusion dans laquelle nous naviguons. A partir des problématiques scientifiques, il nous permet de poser des points de repère dans la complexité. Ses définitions sont précises et claires.
Son humilité est grande aussi; puisqu'il l'écrit: la complexité est un mot problème et non un mot solution.
Cet ouvrage permet de sortir des pensées simplifiantes et simplificatrices, voire lénifiantes.
Un ouvrage d'hygiène intellectuelle et de profondes réflexions.
A lire, à méditer...
33 commentaires|47 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2008
Edgar Morin dans ce livre amène le lecteur sur des pistes différentes dans l'approche et l'analyse de systèmes. Je trouve ce livre particulièrement enrichissant pour toucher du doigt une autre voie d'envisager la complexité, la simplification etc... L'auteur fait de nombreuses références, illustre ces propos et utilise une technique linguistique précise à ce domaine (qui peut au début apparaître comme un peu dure d'accès).
Pour moi ce livre est un point de départ vers d'autres écrits pour une analyse plus poussée de la pensée complexe.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2008
Une "Introduction" passionnante et nécessaire qui donne les clés de lecture de "la Méthode", l'oeuvre majeure d'Edgar Morin (six volumes tout de même !).
Des chapitres très courts, un livre rempli de concepts stimulants, une synthèse très utile.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2013
Simple et complexe mais jamais compliqué
Un auteur et un livre à lire et relire sans fin
À acheter maintenant
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2015
Difficile de développer cet ouvrage qui offre une perception de l'organisation des choses.
A travers une compilation de textes courts, Edgar Morin offre une approche de la complexité à travers une analyse de la connaissance. Le livre partage des outils pour essayer de comprendre comment est structurée notre pensée.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2010
Je ne vais pas faire de détour, j'ai trouvé ce livre absolument illisible. Ce que je trouve le plus triste, c'est que j'ai l'habitude et j'aime lire ce type de livres, mais cette fois l'auteur a su m'empêcher d'apprécier la lecture.
Sur le contenu, je ne sais pas trop quoi vous dire. Les quelques passages compréhensibles m'ont laissé entrevoir un sujet d'étude très intéressant. Il explique notamment le concept de systèmes ouverts et système fermés. Le système fermé étant plus facile à étudier mais trop simplificateur pour expliquer correctement la réalité, car fermé sur lui-même. Il prend l'exemple des sciences que l'on a divisé en spécialités et dans lesquelles les acteurs principaux tombent dans le piège de ne voir que leur système en oubliant les systèmes extérieurs qui influent. Encore une fois, pour dire que la psychologie ne peut pas ignorer totalement la biologie; il n'y a pas besoin de s'enfermer dans un langage scientifique qui établit volontairement la barrière avec nos autres humbles humains non doctorants.

Ce livre tombe donc dans la catégorie des livres que je conseille absolument de ne pas lire.

Pour être le plus honnête possible j'ai recopié ici 2 paragraphes complets illustrant, à mon sens, le ton général du livre. Je vous laisse découvrir l'illisibilité de l'auteur par vous-même.

"Ainsi, le concept d'information présente de grandes lacunes et de grandes incertitudes. Cela est une raison, non pour le rejeter, mais pour l'approfondir. Il y a, sous ce concept, une richesse énorme, sous-jacente, qui voudrait prendre forme et corps. Cela est, évidemment, aux antipodes de l'idéologie informationnelle qui réifie l'information, la substantialise, en fait une entité de même nature que la matière et l'énergie, en somme fait régresser le concept sur les positions qu'il a pour fonction de dépasser. C'est donc dire que l'information n'est pas un concept-terminus, c'est un concept point de départ. Il ne nous révèle qu'un aspect limité et superficiel d'un phénomène à la fois radical et polyscopique, inséparable de l'organisation."

"Enfin, la relation fondamentale entre les systèmes ouverts et l'éco-système étant d'ordre à la fois matériel/énergétique et organisationnel/informationnel, on pourra essayer de comprendre le caractère à la fois déterminé et aléatoire de la relation éco-systémique."

J'avais entendu parler d'un autre livre de cet auteur, Les stars, livre, apparemment lisible, traitant de la place et de l'importance des stars dans la société. Je vais de ce pas l'ajouter à ma booklist afin de donner une seconde chance à cet auteur de me conquérir.
77 commentaires|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)