undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Fête des Mères

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles18
3,8 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:6,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 février 2007
Pas aisé de faire le retour sur l'enfance quand les conditions de vie sont celles des bidonvilles et d'une deuxieme génération qui n'a pas la mémoire des parents, celle qui leur fait raison.

Lyon. Les faubourgs. Un bidonville. Rien dans la facilité...Et pourtant il y a la famille, les copains, l'école. La vie se déroule avec ses joies, ses peines, ses envies, son insouciance comme partout ailleurs.

Les Gones du Chaâba, combien?. Des milliers peut-être. Une parcelle de vie Française, de ceux pour qui rien n'était facile au départ.

Et cependant le récit est plaisant, vivant, emprunt de gaité et de tendresse.

Par la sous-jacence de son récit Azouz BEGAG nous laisse entendre que le rêve est dans le possible. Il suffit de croire, de vouloir.

Un livre honnête, agréable, sans complaisance. Puissent beaucoup de jeunes le lire, car il participe (avec modestie) à une meilleure compréhension de notre Histoire contemporaine.

Azouz BEGAG est un écrivain (une quarantaine de publications).

A lire à tout prix. Ce livre n'est peut-être pas récent mais il est dans la permanence.
11 commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2006
"Le Gone du Chaâba", c'est l'histoire d'un gamin de Lyon comme il y en a tant, à part qu'il est Algérien de deuxième génération. Ce petit livre inspiré par la vie de l'auteur se lit facilement, et avec agrément. Il donne à voir le monde des bidonvilles de Villeurbanne dans les années 1960, sans oublier les illusions perdues des personnes qui y évoluent. Sans atteindre le flamboyant du français créolisé d'un Patrick Chamoiseau, Azouz Begag parvient avec un certain bonheur à intégrer quelques mots de l'arabe des banlieues à son récit. En conclusion, voilà un témoignage qui, sans être d'un génie transcendant, sait émouvoir et mérite qu'on y passe du temps.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2007
Ce livre, je l'ai lu il y a environ 5 ans; j'ai l'impression d'avoir refermé le livre il y a quelques jours à peine!
Je me souviens de cette enfance, cette écriture simple avec laquelle Azouz begag nous racontait sa vie. Oui, il semble qu'Azouz begag, s'est complètement replongé dans son enfance tellement on se sent proche de lui et de son parcours même si on ne vient pas du tout du même milieu.
Lorsqu'Azouz à écrit ce livre, je crois qu'il était chercheur au CNRS, je l'ai ensuite vu ministre puis...
Voila, un petit garcon, parti de pas grand chose, qui a grandi et continu aujourd'hui sa route dans le respect des un et des autres comme il le faisait lorsqu'il était enfant alors que ses camarades se moquait de son comportement modèle. Un livre merveilleux d'un écrivain qui l'est tout autant!
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2007
Omar est un petit garçon de neuf ans qui grandit au Chaâba de son père, un bidonville près de Lyon. Ce bidonville regroupe vingt et une familles immigrées du village d'El Ouricia en Algérie qui ont fui la misère voire la guerre des années 60 pour se retrouver à vivre dans un amas de baraques en bois, en marge de la société française. Et pourtant ... malgré l'indigence matérielle et l'habitat précaire, Le Chaâbâ est aussi un merveilleux espace de liberté, un lieu convivial où les traditions religieuses et les solidarités villageoises sont respectées. Le Gone du Chaâbâ est un récit parfois drôle mais souvent émouvant surtout lorsque l'auteur nous décrit le parcours d'Omar qui se voit chargé d'une mission quasi-impossible par son père analphabète: s'intégrer au nom de toute la famille. Le premier pas est évidemment devenir bon élève ce qui lui vaudra l'exclusion et le rejet d'un certain nombre de ses camarades d'origine algérienne. Le deuxième pas est l'apprentissage puis l'acceptation de cette solitude provoquée. Enfin le troisième pas est la découverte d'un refuge qui deviendra de plus en plus important au cours de l'accomplissement de ce destin: la lecture puis l'écriture.
C'est un livre important car il aidera, j'espère, d'une part à mieux saisir une histoire contemporaine souvent négligée voire occultée (les Trentes Glorieuses) et aussi de comprendre la souffrance que peut engendrer l'immigration, souffrance qui, malheureusement, est toujours souvent d'actualité.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici une histoire qui se centre sur un jeune garçon qui raconte son quotidien dans un bidonville de Villeurbane, près de Lyon. Azouz donc, va à l'école, joue avec ses amis, fait un nombre incalculable de bêtises et vit dans une gargote avec un frère et une soeur et ses deux parents. comme beaucoup d'enfants.
Et c'est ce quotidien, fait de cocasseries, de pensées et de rêves qu'Azouz nous fait partager tout au long de ce roman. Une vie dans un bidonville s'avère être sale et anti-hygiénique, c'est vétuste et extrêmement précaire ; et paraît aux yeux de la plupart d'entre-nous d'un temps révolu et contraire à la "civilisation", à tout le moins comme elle est pensée à ce jour. Mais aux yeux de cet enfant (et de ses voisins), s'amuser dans une décharge courir et explorer les détritus d'un camion poubelle n'est pas forcément synonyme de mal-être et de malheur...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 janvier 2014
J'ai commande cet ouvrage pour ma fille qui est en 3ème. Ce n'est pas une grande amatrice de lecture et elle l'a quand même trouvé plutôt bien. C'est dire !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2009
A l'origine, j'ai dû acheter ce livre pour un cours de français car notre professeur le demandait. Puis, je l'ai lu et j'ai adoré, tout simplement.
Une autobiographie très bien écrite qui nous transporte littéralement dans l'enfance d'Azouz Begag et montre qu'avec un peu de courage, de volonté et d'encouragements, tout est possible.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2013
CE LIVRE MONTRE COMMENT DE RIEN ON PEUT DEVENIR QUELQU'UN. C'EST UNE VERITABLE LECON DE REUSSITE. A FAIRE DECOUVRIR A NOS ENFANTS POUR QU'ILS PUISSENT CONSTATER LA CHANCE QU'ILS ONT. TOUT LE MONDE NE NAIT PAS AVEC UNE CUILLERE EN ARGENT DANS LA BOUCHE ...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2015
J'ai lu ce livre étant donné qu'il était dans les coups de cœur d'un manuel, sur l'autobiographie. Certains passages questionnent et posent problème pour le faire lire à un ado de 3ème mais c'est peut-être justement l'occasion de débattre sur des faits de société.

En tout cas, une belle écriture, un récit simple et sans jugement d'une enfance malgré tout heureuse dans un bidonville...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2015
Ce livre a été étudié en classe par mon fils de 3ème. Je l'ai également lu et cela nous a permis d'aborder divers sujets avec lui comme la précarité, les réfugiés, les bidonvilles....
Une bonne approche pour discuter de sujets graves avec un support adapté.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,00 €