undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

16 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 septembre 2014
A l'exception des traductions de Boris et Michèle Vian avec quelques expressions datées (mince alors, vous êtes chou) (c'est bath), les autres traductions ont été "révisées" par Cyril Laumonier!!!

J'espérais de Gallimard Quarto une certaine qualité dans la réédition de ces textes anciens, hélas je n'ai jamais rencontré autant d'erreurs dans des textes publiés, en particulier dans "La petite soeur" (cette attitude vous aurait servait?) (je me penchai et l'écraser?), (quelque chose ne set? pas bon), confusion entre le passé simple et l'imparfait (je pensai? bien), presque à chaque page.

Faites des économies en rachetant les anciennes éditions de poche de ces polars devenus des classiques.et revoyez les films tirés de ces romans.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 mai 2014
Plutôt déçu par le manque de rigueur éditoriale de cet omnibus. Je veux bien que certaines traductions soient nouvelles mais pourquoi ces fautes typographiques, erreurs de syntaxe et autres ? Et encore je ne l'ai pas comparé aux originaux, car vu le mauvais français utilisé dans certaines phrases, je serai en droit de me poser des questions sur la fidélité de la traduction. Ou peut-être est-ce un effort pour traduire de façon littérale, mais pourquoi les fautes d'orthographes ? Seules les traductions originales de Vian semblent épargnées. Je me réjouissais d'avoir enfin les romans de Chandler dans leur forme pure, non-censurée, mais c'est plutôt brouillon et à vrai dire, assez difficile à lire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 août 2015
je partage l'avis du commentaire le plus critique ; on n'a pas l'impression en consultant cette édition de se trouver totalement dans la décade 1940 1950 .
Il est vrai que l'éditeur a voulu publier l'oeuvre complète car les traductions de la fin des années 40 ne l'étaient pas ( 254 pages sélectionnées sur des livres qui en faisaient souvent plus ).
J'ai également relevé des coquilles , quelques phrases incohérentes .
A priori , il faudrait reconstituer le style d'époque , et c'est fort possible car gardons à l'esprit que le lecteur bien souvent cherche à s'évader ; cette traduction me fait penser à une japonaise , qui proposait alors que nous étions à Tokyo de visiter Disney ville Japon ! 10 000 km d'avion pour visiter ce qu'on trouve à 100 km de Paris !
Quand on plonge dans un univers situé 70 ans en arrière , on doit impérativement retrouver toute l'époque .

Le détective ( pauvre ) des milliardaires et de leurs filles passe beaucoup de temps à s'auto-suggestionner négativement et récolte pour fruits de ses efforts , des alcooliques avérés ( le long adieu) , des clopinettes ("la petite soeur ") , un mastodonte à cervelle de souris ( " adieu , ma jolie") et toujours de jolies plus ou moins vénéneuses , jolies et peu équilibrées .
"le long" adieu" est en fait inspiré du "grand sommeil" ; mais la constante dans ces 7 "romans" , c'est d'avoir affaire à des personnages qui bien souvent sont honteux d'avoir réussi , ou craignent de réussir .
Les romans ont aussi pour constante de nous montrer des personnages imbibés ; à quand les romans "noirs" où le héros boira des jus de fruits , conduira sa barque au milieu des icebergs avec beaucoup d'assurances , de calme et de détachement ? .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Marlowe restaure une forme de Justice dans un Monde dévoré d'iniquités. Le style fluide, l'art de créer l'incertitude, le flou, le doute,la violence omniprésente sous des traits propres aux Sept Péchés Capitaux (Luxure, Avarice, Jalousie....) font de ce "Mercenaire" un implacable Inquisiteur. Chandler, lucide, regarde cette Amérique joueuse, buveuse, bais...se en moraliste ironique.

Les intrigues, compliquées à souhait (Chandler avouait lui-même se perdre dans les méandres qu'il avait imaginé), l'art de la narration et les chutes imprévues ont un caractère indépassé.

Quant à Marlowe, Eliott Gould a su en saisir l'essence dans "The Long Goodbye" de Robert Altman.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 décembre 2013
Tous les romans de Chandler dans une traduction complète et nouvelle.
Les œuvres publiées dans la série noire, obéissant à une pagination stricte, ne respectaient que l'intrigue en dehors de toute considération littéraire.
L'ouvrage actuel rend hommage à un auteur américain important.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 février 2014
MARLOWE vit solitairement dans l'intimité et à contrario subsiste difficilement de ses investigations.
Chandler nous en rapporte quelques affaires avec intérêt, descriptions détaillées.
Débuter par sa biographie est instructif sur la vie de l'auteur et certaines péripéties
transparaissent dans ses écrits. Il est traduit par des experts du parler non conventionnel, et ses longues
descriptions sont très intéressantes sur l'art et la manière d'exposer, d'imposer ses revenus et de se ruiner
avec des femmes...,dans l'ivresse alcoolique ou les torpeurs barbituriques.
Livre épais mais bien relié , papier choisi et typographie rendant la lecture confortable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 février 2014
On retrouve avec plaisir ces grands polars américains, bien traduits, ce qui n'est pas le cas de ceux de John Le Carré dont les derniers livres sont traduits par des gens dont on se demandent s'ils parlent français ! Heureusement la trilogie avait de grands traducteurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 décembre 2013
Pour les amateurs de polars, cette nouvelle édition retraduite permet de se replonger dans l'univers de Chandler.Quand on aime, pas d'hésitation.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le Grand Sommeil
Le Grand Sommeil de Raymond Chandler (Poche - 1 janvier 1998)
EUR 6,40

Adieu, ma jolie
Adieu, ma jolie de Raymond Chandler (Poche - 6 juin 2000)
EUR 8,00

Romans
Romans de Dashiell Hammett (Broché - 13 novembre 2009)
EUR 28,50