undrgrnd KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles173
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 1 janvier 2009
Pour mettre les choses au clair, je ne ferai pas partie des détracteurs de ce nouveau roman du maître du thriller français.

Et oui, ça y est, je viens de lâcher le mot : thriller. Les Chattamistes de la faction la plus dure encensent souvent l'auteur dans ce genre. On l'a connu en effet dans son excellente trilogie du Mal, que j'ai personnellement adorée et dévorée.

Mais c'est oublier que le premier genre dans lequel l'auteur se fit connaître, sous le pseudonyme de Maxime Williams, fut le fantastique, avec Le cinquième règne. Et une chose est sûre, même si l'on sentait y poindre des accents à la Stéphen King, force était de constater que pour un premier roman, Chattam s'en sortait plutôt bien.

Et voilà que Maxime renouvelle son écriture dans ce genre. Et là, on entend déjà les hauts-cris de ceux qui pensent que Maxime s'égare, que Maxime s'échoue dans un genre qui ne lui convient pas, que Maxime écrit un roman bien en-dessous de ce qu'il est capable de faire.

Que nenni, chers lecteurs. Maxime propose simplement quelque chose de différent. Mais « différent » signifie pour beaucoup « moins bien ». Eh bien pas en ce qui me concerne. J'ai bien aimé ce nouveau roman, même si quelques points m'ont un peu ennuyée. Alors je rentre dans les détails...

Le sujet d'Autre-Monde ne me séduisait guère au départ, je dois l'avouer : une Grande Tempête, le soir du 26 décembre, lance ses éclairs bleus sur le monde. De longs filaments électriques, comme munis de doigts étranges, viennent fouiller la Terre et les buildings de Manhattan... Encore une fois, un petit côté Stephen King style La tempête du siècle (et d'ailleurs, je pense que l'auteur lui-même s'en amuse puisqu'il n'hésite pas à placer entre les mains de son héros un livre du maître King en personne...). Mais encore une fois, la comparaison s'arrête là. Au lendemain de la tempête, tout a changé. Rien ne sera plus pareil sur la Terre. Car cette dernière s'est rebellée et seuls les enfants peuvent aujourd'hui prétendre à trouver leur place dans ce nouveau monde.

Et c'est là où on retrouve les mêmes ingrédients que pour son premier roman fantastique : des héros adolescents. Ce qui semble apparemment être l'élément qui déplaît le plus aux afficionados de Chattam.

Pourtant, celui-ci a réussi à faire un héros attachant, Matt, secondé par son ami Tobias, et une chienne peu ordinaire, Plume. Petit groupe auquel viendra s'adjoindre un troisième personnage, et avec lequel l'Alliance des trois, sous-titre su roman, pourra se faire.

Alors pour le coup, c'est vrai qu'Autre-Monde se rapprocherait davantage de la littérature de jeunesse. Mais comme je suis une lectrice habituelle de ce genre de livre, j'ai complètement adhéré à l'histoire et à l'univers construit. On reconnaît l'inventivité de Chattam dans la créature maléfique qui semble poursuivre Matt, ou encore dans les ennemis, Cyniks, Gloutons ou Echassiers...

La première partie du livre m'a complètement emballée. La "Chattam touch" est là : des chapitres courts qui s'enchaînent dans un rythme haletant.

La seconde partie, sur l'île, est plus lente, et j'ai parfois trouvé certaines longueurs, mais on y retrouve aussi une vraie maîtrise du suspens. Même si certains retournements de situations sont ou bien assez prévisibles, ou bien assez convenus. Mais l'ensemble possède une certaine originalité, comme un nouveau Sa majesté des mouches de William Golding.

L'ensemble est vraiment très agréable à lire, et je me dis que vraiment, même quand Maxime Chattam change de genre, j'aime bien. J'attends maintenant de voir la suite, car pour l'instant, certains éléments de l'intrigue sont encore un peu nébuleux et je ne vois pas trop où Maxime Chattam veut nous emmener. Mais je lui fais confiance. Je suis sûre qu'il va nous concocter une trilogie aux petits oignons. Moi aussi je vais suivre les scarabées...

Autre-Monde est un roman que l'on peut donc proposer à un public adolescent sans problème, mais que les adultes ne devraient pas bouder non plus. J'ai pris vraiment beaucoup de plaisir avec ce roman. Et pour moi, sans conteste, le fantastique est un genre qui sied parfaitement au maître du thriller.

Qui a dit que lorsqu'on excellait dans un domaine, on devait forcément être moins bon dans un autre ? Après tout, le style Chattam est là. L'univers Chattam est là. Le suspens Chattam est là. Que demande le peuple ? Il ne faut pas vouloir toujours être plus royaliste que le Roi...

Juste une dernière chose : quelle est cette fantaisie de l'éditeur d'avoir laissé une marge qui m'a semblé absolument énorme entre le haut de page et le début du texte typographié ? Certes, l'ouvrage aurait comporté moins de pages. Je n'y vois qu'une réponse, et qui revient à penser que décidément, on a peur d'effrayer les fans : Chattam a l'habitude de concocter des pavés... Cela aurait-il fait peur que l'ouvrage soit moins épais ?

Allez, fans de Chattam et autres lecteurs encore non-conquis : fi des préjugés et laissez-vous tenter...
11 commentaire|103 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2009
Amateurs "thrillériens" de Maxime Chattam ,passez votre chemin! Il n'y a rien à voir ! Amateur du 5ème règne auquel ce roman a été comparé parfois ,passez votre chemin également...
Je ne sais si j'ai aimé ou non...C'est bien là le problème!!! Il y a une inspiration de l'univers de Harry Potter flagrante (tout comme dans le "5eme règne" il y avait celle de S.King )tout en se détachant quand même de cela.C'est plus un livre pour adolescents auxquels Maxime Chattam veut faire passer un message écologique:Attention,la Terre est en grand danger.Prêtons une oreille attentive à ce qu'elle nous dit :ouragans à répétitions,hausse de la température,trou dans la couche d'ozone,fonte des glaciers,tremblements de terre,inondations etc....sinon la Terre voudra reprendre ses droits au détriment des humains qui l'a mènent à sa perte....Avec ,selon Maxime Chattam, un espoir mis dans la jeune génération .
Mais évidemment ,pour corser un peu les choses ,certains adultes résistent on ne sait comment à la colère de la terre et mutent de la pire manière qui soit.Et voilà les Cyniks ou les Gloutons.Les Echassiers au service d'une Force du Mal ,ombre gigantesque et noire qui recherche le héros principal, Matt, pour l'attirer en lui (ça ne vous rappelle rien?)...
Les enfants et adolescents ,les seuls réellement épargnés par la colère de la Terre ,se mettent à développer des dons en fonction de leur personnalité qui les aideront à survivre et à évoluer....Gros hic:l'homme étant ce qu'il est,parmi les enfants il y a aussi ceux qui veulent prendre le pouvoir sur les autres,d'où les traitrises....
Ce roman se lit rapidement ,il y a de nombreux rebondissements qui font qu'à chaque fois que je me disais que j'allais arrêter la lecture, je me laissais emporter par la suite (ça, c'est le tour de force de M.Chattam,son style),les personnages sont attachants et du coup je lirai sans doute la suite quand elle sortira...Je suivrai avec lui les scarabées mais ce n'est pas le meilleur cru de cet auteur que par ailleurs je continue à aimer.
11 commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2014
Premier tome d'une série sfff pour ado (plus que pour Jeunes-Adultes) qui en compte à ce jour 6.

Après une mystérieuse tempête, seul les enfants ont été épargnés, faisant disparaître, la plupart des adultes et transformant le reste en être malfaisants. La végétation, passant à la vitesse surmultipliée, recouvre tout. La nature reprend ses droits. Tobias et Matt, deux ados branchés (WoW skype et tout et tout) se retrouvent livrés à eux-même, mais tombent rapidement sur une communauté de Pan (en référence à Peter Pan). Des ados et enfants qui se sont regroupés sur une île, un refuge idéal. La vie s'organise, mais les Cyniks et le Gloutons (nos fameux méchants) rodent et vont perturber notre idyllique communauté. Et cela sans compter sur les mystérieux êtres surnaturels qui semblent en vouloir à Matt personnellement. Entre émois naissants (Ambre, la troisième de l'alliance des trois), rivalités et trahisons, nous vivrons les aventures de nos sympathiques héros.

Maxime Chattam, spécialiste du thriller et du policier angoissant ? (parait-il, ce livre est mon premier de cet auteur). Oubliez. Nous avons ici un gentillet roman science-fiction, fantastique, fantasy (j'ai du mal à le cataloguer) pour ado. Bien que non classé comme tel, c'est indéniablement et irrévocablement de la littérature jeunesse.
Et mon entrée dans le roman commence mal. C'est du Enid Blyton (l'auteure de Oui-Oui pour les intimes), que je suis en train de lire là. Mais heureusement pour moi (et pour l'argent que j'ai mis dans ce livre), l'histoire se densifie et se complexifie rapidement. L'univers imaginé m'a plu et je me suis trouvé embarqué dans le récit, que je comparerais, pour l'ambiance et la facilité à lire aux premiers « Harry Potter ».
Il y a des facilités. Les voitures disparaissent, toute la technologie est out, les armes à feu, aussi sûrement, mais pas les armes blanches, ce sera plus sympa à cheval avec arcs et épées. C'est de la survie quatre étoiles avec peignoir en soie ou en satin (je ne me rappelle plus) où il ne manque plus que la piscine dans la manoir.
Un brin moralisateur parfois, avec notre mère la Terre, en colère et vengeresse de toute la pollution, que nos méchantes civilisations lui ont fait subir.
Un univers post-apocalyptique pour bisounours (relisons nous un « World War Z » ou un « Les chroniques de l'Armageddon » histoire de nous remettre les idées en place), mais je le rappelle, on est en littérature jeunesse dans une histoire qui n'est pas sans rappeler celle des « enfants de Timpelbach » (si si les enfants de tout un village abandonnés à leur sort par leurs parents, pour la bonne leçon).

Donc dans ce cadre, une histoire agréable, avec suspense, action, méchants qui font peur et tout et tout qui plaira à nos chères têtes blondes et accessoirement à des gentils adultes qui aiment bien se plonger de temps en temps dans ces atmosphères de fantasy pour ado.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2013
J'ai acheté ce livre par erreur en voulant découvrir Chattam en tant qu'auteur de polar. Evidemment, au bout de 3 pages je me suis posé de sérieuses questions ! (mais j'aurai dû m'en douter en regardant ne serait-ce que la couverture)
Bref, j'ai tenté de poursuivre la lecture malgré tout et je dois dire que je me suis laissé porter par l'histoire en raison du rythme d'écriture, du suspens (même si c'est ultra basique) mais surtout de l'aspect fantastique (assez original a priori) qui fait que l'on demande à en savoir plus sur l'origine de tout ce monde très particulier.

J'ai donc terminé ce premier tome et je ne lirai pas la suite car je n'ai plus 15 ans (hélas !) et l'histoire d'adolescents qui découvrent l'amour et le côté club des 5 à New-York ne m'a pas branché plus que ça.

En résumé : bouquin ultra copié-inspiré (un mélange entre HArry Potter pour la magie et les Schtroumpfs pour le monde enfantin ...) qui s'adresse très clairement aux adolescents ou aux adultes attardés (dont je fais un peu partie), sans originalité aucune (en plus se farcir 5 tomes faut le vouloir !).

Mais ceci étant dit, Chattam ne m'a pas repoussé, je vais lire d'ici peu un de ses romans policiers pour de bon vu que tout le monde en dit du bien !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2014
L'image qu'on m'a dépeinte de Chattam était celle d'un maître de la noirceur. Je savais en me dirigeant vers la saga Autre-monde que c'était du fantastique que j'allais retrouver là, ça me semblait un bon moyen de découvrir l'auteur puisque j'adore ce style de littérature. Seulement...
Et bien pour moi ce livre manque cruellement de profondeur, les personnages surtout. Mon problème n'est pas qu'ils soient des adolescents, j'en étais une il n'y a pas si longtemps et je lis beaucoup de livres dont ils sont les héros mais là ça sonne juste creux. Certaines de leur réactions, certains dialogues et pas de clichés vus et revus m'ont fait lever les yeux au ciel.
Toute la première partie m'a pas mal ennuyée, je suis plus rentrée dans l'histoire à partir du moment où ils arrivent sur l'île et qu'on rencontre d'autres personnes. La fin était un peu attendue.

Je vais quand-même lire la suite parce que je suis curieuse et que je déteste laisser des histoires en suspend, mais je vais devoir me plonger plutôt dans d'autres sagas de Chattam pour être convaincue par le monsieur.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2009
Au niveau contenu, on est loin de la fameuse trilogie du mal. Ici, point de détective mystérieux ni de sérial killer psychopathe.
Maxime Chattam s'attaque à une saga de science fiction et pour ceux qui ont lu le 5ème règne, je vous rassure, c'est beaucoup mieux.
Un jour, une tempète bouleverse la terre et transforme l'humanité. Pas toute. On suit le parcours de 3 adolescents qui tentent de survivre et de comprendre le nouvel ordre du monde.
Au début j'ai eu un peu de mal : j'avais l'impression d'avoir pris un bouquin dans le rayon jeunesse de ma bibliothèque. Et puis plus ça avance, plus je suis rentrée dans le jeu, attendant maintenant avec impatience le 2nd opus.
Car attention, ce livre va avoir une suite. Une longue suite. Il est par contre parfois un peu déroutant, car Maxime Chattam pose les jalons d'un monde qu'il crée totalement. C'est comme Prélude à Fondation de Asimov ou le premier volume de la stratégie Ender : il faut s'imprégner de l'ambiance et de ce nouveau mythe.
Alors faut-il le lire ? Oui, à 2 conditions :
- Que vous ayez gardé une âme d'enfant,
- Que vous soyez prêts à lire la suite.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2014
Gentillet sans plus. Je me suis bien fait avoir par les commentaires et autres évaluations. Niveau 6-5ème. Point positif, ça se lit très vite
.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En premier lieu, surprise car je ne m'attendais pas à tomber sur un livre fantastique. Une amie m'a prêté ce tome en me demandant si j'aimais Maxime Chattam. Sauf que je ne connaissais pas cet autre volet de l'écrivain. J'ai dû me rendre à l'évidence que je n'y croiserai point de serial-killer. Passée cette petite déception, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, un peu trop ciblée 'Ados' à mon goût. Je me suis fait violence car ce n'est clairement pas mon genre littéraire préféré. C'est là qu'est intervenue la seconde surprise, puisque je me suis laissé prendre au jeu de ce nouveau monde. On progresse rapidement même si j'éprouve tout de même des difficultés à totalement me laisser aller. Quelques incohérences et le côté fleur bleue peuvent dérouter les plus cartésiens. Mais cela ne m'a pas empêché de commencer le deuxième tome. Assurément un bon livre en définitive.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2008
Le début d'une saga envoûtante, qui recèle de nombreuses surprises, une imagination débordante, une intrigue riche et foisonnante, des personnages courageux, drôles et attachants. Bref, tout un ensemble d'ingrédients appétissants, qui rendent la recette succulente !

Mère Nature a manifesté sa colère contre l'humanité et mise tous ses espoirs sur les âmes pures des enfants pour construire un Monde nouveau. Matt, Tobias et Ambre ont donc un Destin à accomplir et ensemble forment l'Alliance des Trois afin de débroussailler l'univers hostile qui a bouleversé à jamais leur existence.

C'est palpitant, mené sans temps mort. Et même si le dénouement du Tome 3 a un goût de solution facile et survolée, on se réjouit de se lancer à l'assaut du Cycle 2. À lire d'une traite, en s'enfilant les tomes les uns après les autres avec gourmandise et bonheur.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2008
Nous y sommes, le nouveau Chattam, LA nouvelle série du maître est en libre circulation !

Couverture attirante, pas kitsch, pour une fois, annonce un nouveau monde, sorti de l'imaginaire débridé de son auteur. Ce coup-ci Chattam renoue avec ses premières amour et nous pond un univers tout à fait personnel, néanmoins inspiré par ses propres lectures de jeunesse, Tolkien, Mark Twain, ou Jules Verne pour ne citer qu'eux. Ce qui devait au départ former une trilogie sera finalement développé sur 7 volumes, que du bonheur en perspective.

Autre-Monde s'adresse clairement à un public de jeunes adultes, du coup on ne retrouve pas toute la noirceur des autres romans de Chattam, en tous cas pas sous la même forme. Le style est toujours aussi efficace et accroche le lecteur, mais s'adapte au genre et au public visé. Je suis assez difficile en ce qui concerne la littérature jeunesse, n'ayant plus 12 ans depuis longtemps ma part d'enfance encore présente ne suffit pas à me combler, et j'attends d'un roman jeunesse le p'tit quelque chose qui comblera aussi ma part adulte. Et là, je trouve que Chattam remplit son rôle.

Ce premier volume nous plonge dans cet Autre-Monde, pose les premières bases. Une tempête déferle sur New York pour ne laisser au matin que les enfants, les adolescents, et d'étranges mutants. Le jeune Matt, désormais seul, part à la recherche de ses amis, et rejoint son meilleur copain, Tobias. Commence alors pour les deux garçons une suite d'aventures dans cet autre monde, où rien n'est plus comme avant, où les plantes, les animaux et mêmes certains survivants réagissent de manières étrange ou hostile. L'intérêt pour les jeunes héros ne faiblit pas tout au long du volume, on les suit dans cette exploration du monde d'après la Tempête, on découvre avec les eux les changements irréversibles de la nature et de l'Homme.

Je n'ai pas l'habitude des romans jeunesse, mais pas mal d'éléments me semblent assez classiques, le trio d'ados, la quête de la vérité, la lutte pour la survie, etc. Pourtant, la sauce prend plutôt bien, les personnages sont vite attachants, l'intrigue réserve des surprises et le mystère est omniprésent. Les enfants rescapés deviennent par la force des choses plus matures, leur innocence en prend un coup lorsqu'ils doivent recourir à la violence pour se défendre, lorsqu'ils doivent tuer pour survivre dans un monde purgé de ses parasites humains. Car l'idée déjà exploitée de la Terre vivante et défensive est ici prédominante. Les survivants devront tout refaire, tout reconstruire dans une nature qui a repris ses droits, et où ils ne sont plus au sommet de la chaine alimentaire. Bien des questions demeurent à la fin du volume, et j'attends beaucoup de la suite de la série.
11 commentaire|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles