undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

26
4,2 sur 5 étoiles
Ce pays qu'on abat
Format: BrochéModifier
Prix:16,90 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

56 sur 59 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 août 2014
Voici un livre avec une pensée claire et cohérente dans un style plein d'élégance. Si des intellectuels comme Natacha Polony existent et se font plus nombreux, peut-être que tout n'est pas perdu. Oui... le mérite, la nation, le respect, la république etc. sont des valeurs autour desquelles on peut se rassembler... ceux qui pensent que ces valeurs sont passéistes seront sans doute les fossoyeurs de demain. Natacha Polony, votre pensée est vivifiante et votre style d'excellence.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
36 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 septembre 2014
L'auteur s'exprime dans un excellent français; son esprit clair nous apporte des réflexions très utiles pour mieux comprendre l'évolution lamentable de notre Education Nationale laissée à la gestion de politiques incompétents.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
55 sur 59 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Tout au long de ces chronique qui s'étalent sur 5 années, revient cette analyse fine, incisive et pertinente d'une journaliste, issue du microcosme politico-médiatique dont elle est acteur et spectateur.
Sa culture, son intelligence, sa plume résume avec pertinence ces vérités qui fait peur à nos élites;
- le pacte social qui se délite par l'abandon de l'école aux diktats idéologiques,
- l'inculture qui progresse sous les coups de boutoirs du consumérisme et des défenseurs du ''droit-de-l'-homisme''
- l'abandon de toute référence au passé qui pourtant est la base de toute construction humaine.
tous les parents, instits, professeurs devraient prendre le temps de lire ces chroniques, de poser un regard sur ce ''qu'ils ont fait de la France'' et de s'interroger sur leur rôle de dépositaire et de transmission.
Du passé, on veut faire table rase, mais comme l'écrit Natacha Polony, du vide ne peut sortir que le néant.
Merci, Merci d'avoir osé publié ces chroniques; Merci d'avoir le courage de braver le politiquement correct, et de poser aussi simplement, aussi intelligemment toutes les problématiques qui se posent à notre pays, à son avenir.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
36 sur 40 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 octobre 2014
La mort des idéologies a laissé la place à un vide idéologique qu'est venu occuper l'air du temps appelé "politiquement correct". Natacha Polony a le mérite de réhabiliter l'idée qu'une pensée structurée repose sur une vision du monde cohérente. Elle dénonce autant ceux qui veulent moins d'immigrés, tout en défendant l'euro,le libre-échange et la liberté des mouvements de capitaux, que ceux qui dénoncent l'impuissance des Etats tout en vouant au gémonie l'idée de nation. Les principaux débats de société - mondialisation, islam, Europe, République, immigration, individualisme des sociétés occidentales, réensauvagement - sont réinscrits dans la longue durée de notre civilisation. Le ton est pessimiste et conservateur au bon sens du terme. Natacha ne part seulement en guerre contre une certaine gauche, mais contre le culte de la modernité pour la modernité. Bien sûr, elle semble nostalgique de la France des années 1960, d'une Ecole de la République fondée sur la transmission des savoirs, d'un modèle économique conciliant initiative privée et intervention publique, d'une Europe fondée sur la coopérations entre des nations souveraines qui n'avaient pas renoncé à leur identité, d'un modèle d'intégration reposant sur l'assimilation culturelle des étrangers. Mais elle ne cède pas à la tentation réactionnaire puisqu'elle est aussi capable de voir les avancées concernant le féminisme ou la prise de conscience écologique, ce qui la distingue d'un Eric Zemmour. Son discours reste toujours équilibré. Bref, un livre qui fait réfléchir, qu'on partage ou non toutes ses idées.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
23 sur 27 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 septembre 2014
Il m'était difficile de noter moins de cinq, tant j'apprécie l'intelligence de cet ovrage.

Pétri de bon sens et de culture. Et j'entends pat le mot "culture" non le fourre-tout qu'il constitue trop souvent de nos jours, mais une pensée qui se nourrit de nos racines et ne s'en projette que mieux dans l'avenir. Par certains de ses aspects, cet ouvrage me conforte dans cette idée que notre république", qui se dit démocratique dans sa Constitution, si elle respecte (à peu près) les formes de la démocratie, certes, en revanche prend de grandes libertés avec ses valeurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 février 2015
Natacha Polonyi a souvent apporté une pensée non politiquement correcte sur les plateaux TV. Elle s'est un peu affadie au Grand Journal. Ce livre reprend un certain nombre de ses inquiétudes sur le déclin français, le gauchisme culturel. Un livre qui aurait été très fort il y a dix ans mais désormais il semble presque dans l'air du temps après pas mal d'ouvrages sur le même thème. Pas mal de redites mais cela reste un bon ouvrage sur ce déclin français et ses causes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 septembre 2014
On aime les analyses lucides de Natacha Polony. Le bon sens est au rendez-vous. Les mécaniques libertaires dénoncées qui ont mis à bas la France expliquent avec d'autres forces "torpilleuses", une évolution suicidaire à laquelle il faut résolument tourner le dos. Ce n'est ni de droite, ni de gauche, il s'agit d'humanité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Le titre des chroniques de Natacha Polony "Ce pays qu'on abat", fait penser à celui du livre de Zemour "le suicide français" et pourtant ces deux ouvrages sont assez différents. Si Zemour part généralement des faits pour aboutir aux idées, Natacha Polony va des idées aux faits. L'ancienne enseignante agrégée de lettres modernes privilégie dans ses chroniques les faits de société dans lesquels ceux liés à l'école, aux programmes, aux élèves et à leurs professeurs occupent une place importante. On cherchera donc en vain dans cet ouvrage des prises de position sur les grandes problématiques régaliennes de la Défense, des relations internationales, de la justice ou de l'économie. Les faits de société constituent en effet le miel des réflexions de l'auteur. Publiées entre octobre 2009 et janvier 2014 dans un blog ou sur le Figaro, ces chroniques témoignent d'une belle intelligence et d'une grande lucidité courageuse et dérangeante. "Ce pays qu'on abat" est le type même de ce que l'on appelle un "livre de chevet", on en lit une chronique pour mieux y réfléchir dans l'attente du lendemain. Une approche thématique de la table des matières eut été bienvenue.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 mai 2015
Excellente écriture, à lire absolument ! Un plaisir page par page.
Une certaine réalité de cette France que l'on abat
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 octobre 2014
On retrouve dans ce livre toutes les qualités de N.Polony : clarté idéologique, érudition, exigence intellectuelle et fluidité stylistique.

Derrière la dénonciation du gauchisme culturel, on apprécie un conservatisme réfléchi et tempéré qui refuse les facilités qu'on retrouve chez d'autres auteurs réactionnaires, plus systémiques.
Les références à l'Antiquité ou aux Humanistes sont nombreuses et dessinent une société sociologiquement mobile, marquée par son attachement aux Lumières, à une laïcité très judéo-chrétienne et à son territoire, vu comme témoin d'une culture, d'une Histoire et d'une gastronomie.

Ayant enseigné des années durant, l'auteur sait que l'accès à ce rêve passe par la reconquête de l'Ecole, pourtant incarnation la plus manifeste de quatre décennies de dérives "pédagogistes".
C'est donc tout logiquement qu'elle lui dédie la plupart de ses chroniques.

Légère critique : les répétitions sont nombreuses, et le livre perd en intérêt à mesure que l'on progresse dans sa lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le Suicide français
Le Suicide français de Eric Zemmour (Broché - 1 octobre 2014)
EUR 22,90

Comment l'Islam va transformer la France et l'Europe
Comment l'Islam va transformer la France et l'Europe de Christopher Caldwell (Broché - 12 février 2014)
EUR 12,00

Ce pays qu'on abat : Chroniques 2009-2014
Ce pays qu'on abat : Chroniques 2009-2014 de Natacha Polony (Poche - 11 juin 2015)
EUR 7,95