undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles32
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 juin 2004
Cet ouvrage est indispensable à tout observateur de l'actualité et de notre histoire récente. Jean Sévillia repasse devant nos yeux le film des 60 dernières années et nous remet en mémoire les mots et les personnes. Il ne faut chercher aucune rancune dans son propos, mais un salutaire devoir de mémoire des aveuglements collectifs qui ont traversé cette période.
Un livre captivant aussi bien pour le jeune adulte qui découvre que pour celui qui a peut-être oublié.
0Commentaire|72 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2005
Je partage l’essentiel des commentaires précédents. L’ouvrage est excellent. Je voudrais juste commenter 2 faits récents de l’actualité 2005. Ils nous rappellent l’existence persistante du terrorisme intellectuel si bien analysé et dénoncé par J. Sévillia.
Le premier, l’élection de Benoît XVI. Le 19 avril 2005, le jour où il devient pape, le cardinal Ratzinger est déjà condamné par la presse bien pensante et donc « progressiste ». Aussitôt, elle nous explique qu’il n’y a rien à espérer et tout à craindre d’un cardinal aussi réactionnaire ; elle nous apprend qu’il appartenait aux jeunesses hitlériennes et que ce « panzer cardinal » est un dangereux « berger allemand », etc. Bref, condamné, « ringardisé » avant même d’avoir fait et dit quoi que se soit !
Le deuxième exemple concerne le 30è anniversaire de l’entrée de l’armée communiste du Nord Vietnam à Saïgon le 30 avril 1975. Trente ans plus tard, le 30 avril 2005, le journaliste d’A2 continue de parler de « libération » de Saigon. Incroyable !
Je crains fort que le « terrorisme intellectuel » ait encore de beaux jours devant lui. Mais ne nous décourageons pas. Cent fois sur le métier remettons notre ouvrage…
A lire et à faire lire à tous les « progressistes » en particulier !
33 commentaires|106 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 août 2004
"Le terrorisme intellectuel" de Jean Sévillia raconte les aléas de la pensée française de la Libération à nos jours, des grandes heures du stalinisme aux contemporains French Doctors. C'est un livre soigneusement documenté, qui analyse avec assez de justesse l'impact des événements historiques sur une infime partie de la population détenant la totalité des médias, des maisons d'édition et des ministères à vocation culturelle, comme l'Education Nationale et la Culture. L'action de cette minorité stalino-gauchiste (selon les périodes) a consisté à empêcher ou à stériliser tout débat intellectuel de qualité et à transformer la presse et l'édition en relais d'une pensée unique qui évolue avec le temps, mais dont la domination ne se dément jamais. Il ressort de ce livre utile que la France, culturellement, n'est qu'une démocratie populaire de plus, sans chars ni armée d'occupation étrangère: une tyrannie librement consentie. Une thèse que les "affaires", les lynchages médiatiques et autres, rendent actuelle et digne d'être étudiée.
0Commentaire|80 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2014
Le livre offre une prise de recul avec les courants de pensées dominants des 60 dernières années. Il démontre comment certains acteurs des sphères médiatiques, politiques et culturelles ont conditionné l'opinion publique. Certains ont retourné leur veste avec le temps, d'autres sont toujours aux affaires aujourd'hui, certains sont à la tête de groupes de médias. On y découvre que certains penseurs soi-disant humanistes post modernes ont soutenu des régimes de terreur, ont cautionné des crimes... tout en muselant toute contestation dans les médias qu'ils controlent. C'est bien connu, lorsque l'on est pas d'accord avec l'idée dominante, on est forcément un fasciste. voilà où le débat a été situé par ces "élites" durant ces décennies. Je suis sociologue de formation (de l'inspiration anglo-saxonne) et je vois combien en France, l'analyse sociétale fondée sur le principe des classes sociales, ce qui permet de justifier des crimes ou des dictatures au nom de principes idéologiques. Il s'agit d'un ravage intellectuel qui ne répond en rien aux enjeux sociétaux d'une société moderne. Ce livre est très intéressant pour comprendre l'état de déliquescence de l'élite intellectuelle française et la faiblesse débats societaux d'aujourd'hui.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2013
A lire absolument pour comprendre comment la gauche s'est transformé depuis la fin de la seconde guerre mondiale et son infiltration dans l'éducation nationale, la presse, les médias et la radio sans compter les syndicats.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2015
Le journaliste Jean Sevilla signe ici un livre percutant, qui se propose de faire la lumière sur les aveuglements et les fourvoiements de la pensée progressiste durant la seconde partie du XXè siècle en France. L'auteur nous convie à un véritable voyage à travers les débats et les errances coupables qui animèrent le Tout-Paris pendant des décennies : si l'idéologie change (communisme, Tiers-mondisme, anticolonialisme, anti-racisme etc.), demeure en revanche un même aveuglement qui se caractérise par l'émergence d'une pensée unique qui ostracise et renvoie au marge de l'acceptable toute pensée critique. Sûrs de faire le bonheur de 'humanité, les intellectuels de gauche et les faiseurs d'opinion ont ainsi exercé un terrorisme intellectuel dont voici quelques exemples : Soljenitsyne devient pour les principaux journaux de gauche un affreux réactionnaire salissant honteusement l'Union soviétique, tandis que l'arrivée des Khmers rouges est décrite comme une "libération", sans oublier l'Humanité qui en 1940 appelait à la collaboration mais dont les lecteurs passèrent sans mal, par la suite, pour les premiers des résistants... Un livre décapant, qui nous en apprend beaucoup sur le poids que les idéologies peuvent exercer sur les esprits.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2013
Un livre d'universitaire, documenté, extrêmemnt fouillé , dans une penséee limpide et bien organisée, de très haut niveau historique, et d'honnéteté intellectuelle. C'est aussi une bouffée d'oxygène dans le monde muselé de l'informatrion officielle.Je l'ai lu et offert et tous ont apprécié cette parole qui ose soulever le "couvercle" de la marmite collective de la pensée obligée. Enfin!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2013
Un ouvrage lucide et courageux dont la mesure renforce l'impact. Si le communisme a maintenant un plumage défraichi et clairsemé, le terrorisme intellectuel est malheureusement toujours présent sous la férule de la quasi totalité des medias ....Il y a donc toujours beaucoup à faire pour que la vérité trouve son chemin vers nous ....
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2005
Un livre qui permet de remettre l'église au centre du village. Voilà enfin le véritable visage de ceux qui, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, contribuent à saper, lentement, pernicieusement mais sûrement, les fondations morales, culturelles et éthiques de notre pays. Toutes les vérités n'étant pas bonne à dire, voire à lire, voila un ouvrage qui permet de mettre en perspectives le lent travail de désinformation de ceux qui sont, encore aujourd'hui, considérés comme des exemples ou des références intellectuelles.

A lire, à méditer, à faire circuler.
0Commentaire|27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2012
On connait la pertinence des propos de Jean Sevilla. Il aurait pu remonter plus loin dans le temps car ce terrorisme-là date de la Révolution comme cela est expliquer dans le livre : "La République, le futur ancien régime " La révolution a utilisé de très nombreux étrangers pour imposer sa dictature. Et depuis cette politique dure encore et ce n'est pas François Hollande qui s'en plaindra puisqu'il a été élu grâce au vote de la majeure partie des français d'origine étrangère.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles