undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
42
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
32
4 étoiles
9
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Broché|Modifier
Prix:6,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 février 2006
Temoignage poignant et emouvant! A lire avec un mouchoir sous la main!!!
Comment peut-on faire des choses pareilles? comment cela peut-il encore exister??? Impossible de finir ce livre sans haïr les hommes qui agissent ainsi!
J'ai été tellement choquée par ce livre qu'à la fin, je n'ai pas pu m'empecher de demander des nouvelles de Souad à l"association qui l'a sauvée...
Dieu merci, aujourd'hui elle est heureuse en France!
Bravo pour ce courage!
A lire absolument
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 août 2004
Ce livre est très emouvant, passionant mais réel. J'admire son courage pour avoir ecrit ce livre, comme beaucoup le font, pour nous faire comprendre leur vie. Nous avons la chance d'être libre et d'avoir notre mots a dire. Pensons a celle qui ne peuvent pas être libre et essayons de les aider.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2015
J'ai lu ce livre à reculons car j'en avais un peu marre des témoignage de femme dans les pays arabo-musulmans. Cependant, si je dois en conseiller un, c'est celui-ci, tout simplement déchirant. HORRIBLE. J'ai pleuré, sincèrement. On ne peut pas être insensible à son histoire. Je le conseille mais, à des personnes qui ont déjà l'habitude de lire ce genre de témoignage
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2009
Hier en Italie un homme marocain(45 ans) a egorgé sa fille de 18 ans parce qu'elle fréquentait un italien de 31 ans.(mauvaise foi, mauvais age, selon lui). Sa femme bien que très bouleversée, le pardonne. Il est le père de ses deux autres filles et peut etre la plus grande s'est-elle trompée, dit-elle. Il y a quelques mois toujours en Italie un Pakistanais tue sa fille qui voulait s'habiller à l'orientale. La mère approuve. Non les traditions ne sont pas mortes!

Si je commence ainsi c'est parce que je ne crois pas contrairement au Client palestinien qui titre "Haine" son commentaire que l'occupation israelienne soit responsable des faits et gestes du père de Suad. Je n'entre pas dans la polémique de cette guerre interminable où deux peuples souffrent intensément, ni ne me permets de porter un quelconque jugement su l'Islam que je respecte comme je respecte toutes les autres religions. Je suis moi-meme non croyante, mais estime que qui croit a une grande chance.

Le livre de Suad m'a fait prendre conscience que les Traditions pèsent sur toutes ces vies et finissent par en venir à bout d'une façon atroce. La religion n'y est pour rien, la guerre non plus je pense. Suad répète très souvent: "c'est comme cela, on n'y peut rien", "moi aussi j'aurais fait ainsi si j'étais restée", moi aussi j'aurais étranglé mes filles à peine nées, parce qu'une fille c'est moins qu'une chèvre".

Lorsque l'on nait, lorsque l'on grandit à l'ombre de certaines traditions, celles-ci nous suffoquent, nous empèchent de penser, de vivre, de prendre conscience que l'on existe en dehors du père et de la mère. Le fait de rester dans l'ignorance, de ne se confronter à personne d'autre, de ne connaitre de sa propre foi que certains aspects détournés et mal interprétés, tout cela provoque de grands malheurs. Outre à l'immense souffrance de Suad, c'est cet aspect du livre qui m'a touchée le plus, cette fatalité mortelle que la Tradition, où que tu vives à Gaza ou à Pordenone, en Inde ou en Europe ,en temps de paix ou de guerre, cette Tradition ancestrale te rattrappe et te tue.

Quant à la haine de Suad elle est forte certe, mais comment ne pas hair qui a détruit ta vie tant au physique qu'au "psychologique". Suad n'a pas parlé de la guerre ou très peu? Mais que sait-elle des motifs de cette guerre elle qui n'a que le droit de garder ses chèvres?

A lire donc pour mille raisons!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 octobre 2015
Je crois que je pourrais relire ce livre toutes les semaines de ma vie!
Il m'a prise, emue, et fait beaucoup reflechir!
Il est tres bien ecrit, tres bien decrit, si on adhere on s'y croirait vraiment.
Chapeau a cette GRANDE DAME!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2011
Dans "Questions Brulantes", historienne T. Taylor:

"Très peu de gens savent que les auteures de Brûlée Vive ont changé leurs récits au fil des ans et que plusieurs évènements rapportés dans Brûlée Vive n'ont pas pu se produire puisqu'ils sont physiquement impossibles. ...

À l'origine, avant que ce livre ne soit publié, Souad témoigna sous le nom « d'Enam ». Enam était une innocente bergère. Elle fut présentée au public comme « une fille que sa propre famille cherchait à tuer...Elle était soupçonnée d'avoir un ami, alors qu'elle devait bientôt se marier ». (Cela a été publié dans Le Temps le 20 novembre 2001.)

Ce qui est tout à fait différent du récit décrit dans Brûlée Vive, dans lequel elle est une fille séduite, menacée parce qu'elle était enceinte. Le bébé de Souad, qui joue un rôle touchant dans Brûlée Vive, est un ajout tardif à l'histoire. En réalité, Souad avait précédemment déclaré qu'elle avait subi une attaque des villageois en raison d'une fausse rumeur. Elle était la plus vierge des vierges - comme elle raconte au magazine Elle en décembre 2001 : « Si, au moins, j'avais été amoureuse ! S'exclame-t-elle. Mais il n'y avait rien. Je suivais parfaitement la tradition, je portais un voile ... Pourquoi a-t-on raconté cela? » Elle était tourmentée et se questionnait à ce sujet tous les jours.

Dans Brûlée Vive, elle est tout aussi passionnée et convaincante dans le rôle de la fille séduite qui était une mère célibataire. Comme le déclare la couverture du livre : « Souad a dix-sept ans, elle est amoureuse ».Elle déclare que, jusqu'à ce jour, elle se demande encore comment son amant a pu l'abandonner alors qu'elle était enceinte: « sachant parfaitement qu'il nous condamnait à mort tous les deux. Dire que j'avais aimé cet homme et tant espéré de lui! »

Le problème de crédibilité

L'un des traumas subit par Souad fut d'être témoin d'infanticides. Elle vit sa mère donner naissance et tuer les nouveau-nées parce qu'elles étaient des filles. Au cours d'une entrevue en 2003, un journaliste d'ANSA releva que: « Souad...se souvient parfaitement comment sa mère a étranglé deux nouveau-nées parce qu'elles étaient des filles. » Dans Brûlée Vive, Souad ne peut résister à la tentation d'ajouter deux infanticides à son souvenir. Il y a peut-être eu un troisième infanticide : « Je l'ai vu faire une première fois, puis une deuxième, je ne suis pas sûre d'avoir assisté à la troisième, mais je l'ai su. »

Après la publication du livre, la station de télévision allemande zdf, publie une entrevue admirant le comportement stoïque de Souad: « La tentative d'assassinat de la famille fut seulement l'une des cruautés dont elle a souffert. Laconiquement, elle dit comment elle a vu sa mère tuer quatre ou cinq de ses saeurs, immédiatement après la naissance.» Cette entrevue était en janvier 2004. En avril de la même année, Souad déclare dans le De Groene Amsterdammer : « J'ai vu ma mère asphyxier sept de mes petites saeurs. Sept ! »

Les histoires de Souad ne font que s'améliorer à chaque fois.
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Témoignage bouleversant de Souad, née en Cisjordanie et élevée selon la loi des hommes. Cette jeune femme nous raconte comment elle a été brulée vive par son beau-frère, condamnée par sa famille pour avoir violé leur honneur en perdant sa virginité sans être mariée. Enceinte et brulée, elle sera encore reniée par les personnels soignants, victime des coutumes de son pays. Elle sera sauvée grace au courage d'une jeune femme et d'un médecin, mais écrit ce livre pour dénoncer fermement cette pratique, encore fréquente dans son pays.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2014
L auteure a vecu une enfance vraiment affreuse, dans un village de sauvages, maltraitee comme ses soeurs et sa mere , et a sa misere de base s ajoute son drame, epouvantable. C est vraiment un malheur d etre une femme dans ces pays la...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2015
J'ai acheté ce livre pour l'école, j'ai tout simplement adoré cette histoire, certe très triste mais cette histoire donne vraiment toujours envie de lire toujours plus, malheureusement c'est une histoire vraie, et ça arrive trop souvent malheureusement.. Ce livre permet de découvrir cette vérité cachée..
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2013
Ce livre est tout à fait exceptionnel. A lire absolument pour se rende compte du calvaire qu'a subi Souad, cette jeune fille jordanienne par sa propre famille. Împensable. Quel courage d'avoir pu raconter sa vie horrible au grand public.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,30 €