undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles20
3,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Bien entendu, en termes d'enseignement et de réflexion le livre de Max Gallo sur Jésus se situe - par exemple - à des années lumières de celui de Benoit XVI. Mais le but recherché n'est évidemment pas non plus le même...

Max Gallo fait œuvre de simplicité et de vulgarisation, pour tenter de toucher un très large public, comme il l'a déjà fait pour de grands personnages historiques.

Le texte s'appuie de manière très cohérente sur les Evangiles et met très bien en lumière la puissance du Verbe. Si la construction du livre est relativement originale, dans son dépouillement, le livre manque néanmoins largement du souffle que l'on aurait pu attendre de lui.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2010
Des romans sur la vie de Jésus, il en existe de nombreux. Un de plus mais cette fois écrit par Max Gallo. Le livre est très mal écrit, avec des phrases très courtes, sans rythme. Des "copier-coller" d'expressions attribuées à Jésus autour d'une trame romanesque très fade. Un livre qui semble bâclé. En fait, si on ne savait pas qu'il s'agit de Max Gallo, on aurait de la peine pour l'auteur. Rien de comparable avec les romans de G. Messadié sur Jésus ou Marie-Madeleine, qui eux, nous font vraiment revivre le contexte social, géographique de l'époque dans une trame romanesque prenante, le tout dans un style travaillé.

On retrouve de nombreuses fois mentionnée dans le roman de Max Gallo la voix intérieure qui souffle à Jésus d'aller vers son destin "va, va, va"... Un conseil au lecteur pour ce livre : "va, va, va", tu liras de meilleurs livres sur ce thème !
22 commentaires|55 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2010
J'ai mis une semaine à lire ce livre !
Ce ne sont que les évangiles repris en moins bien !
Des répétitions redondantes sur la totalité du livre, la reprise du premier chapitre à la fin.
Ce n'est pas un roman, ce ne sont pas les évangiles expliqués.
Je ne sait pas si Max Gallo a relu son livre et même s'il l'a écrit .
Je pense que si vous reprenez les évangiles, vous faites aussi bien si ce n'est mieux !
Si vous connaissez la vie de Jésus au travers des évangiles ce livre ne vous apporte rien, il y a plus d'action dans les évangiles que dans ce roman.
Achetez vous l'ancien et le nouveau testament ce sera moins cher et plus intéressant !
0Commentaire|49 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 9 décembre 2012
Ce livre est une merveille pour les yeux et pour le coeur, en effet comment ne pas être touché en regardant et lisant ce livre sur la vie de Jésus, même si on la connait déjà, ces écrits tirés de l'ancien et du nouveau testament, avec à côté de chaque page de lecture, de magnifiques illustrations des tableaux d'arts connus ou non, des musées du monde entier, sur une et plusieurs pages entières ?

Quelle bonne odeur et quelle qualité de texture des pages, quand on l'ouvre ce livre !

J'ai été attiré, tout de suite, dès que mes yeux se sont rivés sur la couverture de ce livre, qui en disait long sur son contenu , et qui me ravis et me touche au plus profond de moi.

Ce livre est de toute beauté, et je trouve que Max Gallo raconte la vie de Jésus avec l' amour qu'il mérite, émotion et humilité, et c'est tout ce qui compte contrairement à un nombre de commentaires le critiquant, sur la première édition.
J'aime le Christ profondément c'est sans doute pour cela que je suis touché.
Ce livre ne peut que plaire par sa beauté et son contenu, et touchera les croyants et les autres aussi, sûrement.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2011
Ouvrage incompris de tous ? Ne jugez pas son apparence après une simple lecture rapide entre deux cafés froids...

Plusieurs thèmes principaux ont ici été traités :

- la christianisation du romain au sens large, et du Centurion Flavius au sens particulier. Au Golgotha, l'idée effleure son esprit que Jésus pouvait être le Messie. Puis le sentiment fort de la quasi certitude. Enfin, sans le savoir, la foi. D'où la quête, beaucoup plus que l'enquête. L'histoire d'un romain supplicier qui devient un Saint sans s'en rendre compte. "Quand vous m'aurez fait mourir, vous comprendrez qui Je suis", a dit le Christ...
- La vie de Jésus, racontée d'une manière originale, par ses enseignements les plus forts et ses actes. Une belle manière de raconter les évangiles au coeur même d'un récit. Les phrases sont celles des évangiles, légèrement modifiées par endroits car l'exégèse du texte traduit dans les Evangiles, raconté et reproduit, n'est pas nécessairement au mot près celle du verbe. Ce que l'on cherche à préciser, c'est que Max Gallo utilise les paroles de Jésus non pas à la virgule près conformément aux écritures, mais à quelques mots près conformément au langage parlé dans chaque situation, non imagé, adapté à la rue, à la simplicité du discours de tous les jours sur le terrain.
- Jean-Baptiste, et son rôle primordial, enfin un livre qui traite en profondeur de Jean le Baptiste !!!
- Le rôle de la nomenklatura : faite de pharisiens, scribes, prêtres, juges et autres notables haineux qui redoutent un trop brutal changement de l'ordre des choses... Baignés dans une paranoïa collective, ils s'imaginent la mise à bas de l'architecture même de leur autorité. Ils ne considèrent pas le Christ en tant que Sauveur ou Messie, mais comme un agitateur dangereux qu'ils préfèreront juger et faire disparaître parce qu'il est trop dérangeant. Il est à leurs yeux anti-institutionnel. Aujourd'hui encore plus qu'à l'époque, Jésus n'a jamais autant dérangé. Car il est plus que jamais présent au fond de chacun de nous. Pourtant, et ceci est bien démontré dans le livre de Gallo, les contestataires veulent bien admettre que Jean Baptiste est un vrai prophète, celui-là même qui annonça au peuple "Voici l'Agneau de Dieu". Devant leurs yeux éblouis, leurs oreilles sifflantes... Tous ont cru en Jean, ce Prophète, ce Baptiste, mais sur cette seule phrase trop dérangeante désignant le fils de l'Homme, beaucoup ont nié la Vérité... En passant à côté de celui qui Est la Vérité, la Résurrection et la Vie, la Lumière du Monde.
- La peur, enfin, car Max Gallo montre parfaitement le Christ humain parmi les hommes, avec ses doutes, sa souffrance, ses craintes, cette peur de l'échéance, de la fin, les sueurs froides de l'attente de l'arrestation, du jugement, du dénigrement, la torture morale et physique menant au supplice. Mais aussi celle de l'Accomplissement.

Cela en fait des choses, tellement que ce livre est original dans son traitement, faisant de lui une oeuvre unique. A relire pour comprendre véritablement le pourquoi de son traitement rédactionnel.

Pour ceux qui cherchent un ouvrage plus terre à terre (mais sublime), pensez à Saint Paul, l'Avorton de Dieu - de Alain Decaux. Chef d'Oeuvre.
33 commentaires|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2014
Fan de Max Gallo, j'ai été habitué à beaucoup mieux (Cesar Imperator, Les Romains...) On a ici une simple relecture des Evangiles, romancée dans le style Gallo, donc bien plus plaisant à lire que ces derniers, agréable, moderne, mais rien de neuf, pas de polémique, pas de questionnement, un résumé des textes "officiels" donc...
A conseiller au profane, au curieux qui souhaiterait connaitre les grandes lignes des Evangiles sans les lire....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2015
Voici un point de vue différent des évangiles, même si le fond ne change absolument pas. L'écriture est parfaite, ce qui fait du bien au milieu de tant de mauvaise littérature. Bref, un vrai et court régal, puisque ce livre peut se lire d'une seule traite.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2015
Ce n'est pas un livre d'histoire, mais cette façon de raconter sa vue de la vie de Jésus par l'auteur est bien réalisé et change la lecture des livres 'historiens.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le lecteur ne peut que s'interroger sur les motivations de Max Gallo, auteur de "Jésus l'homme qui était Dieu" paru en 2010 aux édition XO et repris par "Pocket". Son livre est un récit, celui du centurion Flavius en quête de savoir si Jésus est bien le fils de Dieu comme il le proclame lui-même. Le récit ( et non le roman), s'articule en trois livres, douze parties et soixante-six chapitres. Cette organisation du récit est déjà en soi tout un symbole: Les trois livres font référence aux évangiles des saints Matthieu, Jean et Marc. Les douze parties renvoient au douze apôtres et les soixante-six chapitres aux deux vies de Jésus dont l'une de trente-trente trois ans.
A qui s'adresse l'auteur? Aux croyants tout d'abord, en vue de les inciter à revenir aux textes évangéliques, des textes dont l'auteur ne se démarque pas. Aux mécréants ensuite qu'un récit de ce genre ne peut qu'interpeller, ne serait-ce qu'en raison de la dimension de l'homme, dont on comprend qu'il fut inquiétant pour les Juifs et l'occupant romain. Mais serait-il osé de penser que l'auteur s'adresse à lui-même. Le texte sans fioriture est celui d'une recherche de réponses aux questions que "l'homme qui était Dieu" éveille en chacun, enfant du monde chrétien musulman ou bien juif.
Le style est dépouillé. Le texte fait des emprunts aux divers évangiles et le lecteur comprend que cette fidélité aux propos formulés par les évangélistes est un choix assumé excluant tout effet de style romanesque.
Max Gallo termine son récit par ce que dit Jésus à la veille de sa mort: " Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, pleurez plutôt sur vous et vos enfants, car voilà que viennent des jours où on dira: Magnifiques les stériles, les ventres qui n'ont pas enfanté, et les seins qui n'ont pas nourri! Alors on commencera à dire aux montagnes tombez sur nous! et aux collines: couvrez-nous!"
Ne serait-ce pas là l'une des pistes à suivre pour comprendre les raisons qui ont conduit Gallo à écrire ce récit?
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2012
un livre qui vous emmene dans un autre temps, on se croit sur les pas de Jesus, une écriture simple et impressionnante. A lire meme par les athes
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,40 €