undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles13
4,0 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:15,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Etant plutôt friand de biographies permettant d'avoir le vécu des gens qui ont subies ou façonnées une partie de cet immense tragédie qu'est la deuxième guerre mondiale, je me suis jeté sur ce livre le jour de sa sortie, quand une émission radio en a fait la promotion, donc tout à fait par hazard ! quelques jours plus tard, l'histoire était pliée, un livre court, écrit gros (d'où la classification pocket jeunesse), et accessible pour un enfant de 12/15 ans, mais qui saura forcément intéresser les adultes, car le contenu est clairement dans le haut du panier de ce que l'on trouve sur ce thème.

là où j'ai trouvé le journal d'anne franck plutôt mou dans le milieu (mais c'est un journal hein ! c'est normal), là ce livre propose donc forcément un récit plus rythmé, ne s'attardant pas sur des éléments qui n'apportent pas grand chose au récit... bref, on a envie que d'une chose, de continuer !

Concernant la façon de raconter, on est vraiment dans le vécu, mais contrairement à anne franck qui écrivait avec ses mots d'enfant (très mature pour son âge cela dit!), là ce sont des mots d'adulte qui se souvient de sentiments d'enfant. On est très proche donc de n'importe quelle autre biographie, ce qui tend parfois à penser que Léon avait une vision du monde très lucide. Même si les sentiments d'un enfant sont bien retranscrits, il est indéniable que la vision de l'adulte qu'il est devenu a contribué à asseoir le récit là où un enfant aurait été plus hésitant.

coté contenu, il est clair aussi que la bio de primo levi, Hoess, ou "une femme à berlin" pour ne citer que ces trois livres marquants, sont bien plus fournis, précis, longs. mais chacun racontre une histoire et n'est pas comparable.C'est juste pour donner un point de repère à ceux qui les auraient déjà lus et qui voudrait acheter celui-ci.

si je devais retenir un moment du livre, et sans vous spoiler, je retiendrais deux moments et non un... et pas pendant son périple de juif persécuté ! non, plutôt dans la fin du livre, celle qui sert un peu de conclusion à son histoire, ce qu'il est devenu après tout ça.
-sa remarque dans le bus aux USA, c'est clairement un truc qui montre que l'homme ne tire pas forcément leçon de son histoire.
-la réaction des gens quand son histoire est devenue publique. Comme quoi malgré tout, que les gens soient des bons ou des mauvais éléments dans notre société, finalement, comparé à cette sinistre époque, nous sommes tous des "bons" et que devant tant d'horreur, il est rassurant de voir tout le monde unis autour de la commémoration de ce malheur. Signe que ceci ne se reproduira peut-être jamais, et que si les témoignages continuent d'êtres lus, alors les générations futures auront aussi conscience qu'il y a des erreurs à ne pas reproduire.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
[...]

Cette chronique va être difficile à faire pour moi. Juger un texte qui parle d’un fait réel est quelque chose de dur. Quand c’est un roman totalement imaginaire, il est plus facile de parler de ce qu’on a ressenti lors de la lecture, de pointer ce qui nous a déplu, nous a plu. Ici, ce qu’a vécu l’auteur est indéfinissable. Touchant, triste et pourtant si vrai.

Dans ce récit, l’auteur nous raconte ce qu’il a vécu lors de la seconde guerre mondiale ; du malheur qu’il a eu à survivre ; de la douleur de voir ses proches mourir et de sa condition. Car être juif était aux yeux des gens une abomination. Plusieurs fois dans le livre, il emploie le mot « monstre » ou encore « erreur de la nature ». Savoir que des personnes pouvaient penser ça d’autres est pour moi impossible, mais pourtant…

Mais avant tout, ce récit n’est pas que pour raconter toutes ces horreurs qu’on vécu les juifs. L’auteur souhaite avant tout parler d’un héros, de son héros. Celui qui a réussi à le sauver, lui et une partie de sa famille. Et ce héros porte un nom connu : Schindler. Il est vrai qu’avant de lire ce livre, je n’avais jamais entendu ce nom. Mais à la fin de cette lecture, on ne peut ressentir qu’un profond respect pour cet homme qui a bravé les lois. Bien qu’il soit allemand et nazi, il avait un cœur, et bien plus gros que certains. Il n’a pas hésité à embaucher des juifs, leur permettant d’avoir une sorte de couverture, pour essayer de vivre plus longtemps.

Les mots qu’a utilisé l’auteur m’ont touchée, à tel point que ce livre restera encore longtemps dans mon esprit. Il est vrai que la période de la guerre m’intéresse beaucoup de part les récits, les événements qui en ont découlé, mais ce livre se place au même niveau que « le journal d’Anne Franck ». Ce qui diffère, c’est que pour « l’enfant de Schindler », le récit se fait plusieurs années après, une fois que cet enfant est devenu adulte et s’est marié. Cependant, cela n’enlève rien au passé qui le hante, et sa façon de le décrire, en restant dans l’optique de la vision d’un enfant de treize ans n’en est que plus touchant.

On sait que cet enfant va s’en sortir, mais au fil de la lecture on est écœuré de voir à quel point ceux qui se disent humain, ne sont qu’en fait des animaux. Privés de cœur et de compassion, ils n’hésitent à faire souffrir et tuer les juifs, comme ça, sans raison. Parce qu’ils en ont envie. Et à travers les mots du garçon, on comprend toute la haine et la colère qu’il emmagasine en lui, sans riposter. Car s’il riposte, il sait qu’il risque de mourir. Les sévices que font endurer les nazis aux juifs sont horribles. J’ai eu plusieurs fois le cœur serré, le ventre tourneboulé. Ça fait mal de dire que des gens comme ça ont existé et on fait perdurer cette crainte de croiser de gens de leur espèce.

Lors de ma lecture, je me suis préparé une soupe à la tomate. Ça peut paraître futile comme commentaire, mais de suite, la première réflexion que j'ai eu a été : « Une soupe à la tomate, et tu te rends compte qu'une nourriture aussi simple aurait rendu la vie plus belle à ces personnes qui ont souffert... »

Cette lecture m’a chamboulée mais aussi redonné espoir. A travers les mots de Léon Leyson, on voit que l’espoir de ressortir vivant de ce drame est présent, bien qu’il soit recouvert de crainte, de peur et de tristesse. Schindler est un héros pour ce qu’il a fait, et l’hommage que lui rend Léon Leyson n’en est que mérité. Grâce à lui, un millier de juifs a survécu, même si c’est peu par rapport au nombre de départ. Ce récit de vie est un coup au cœur, une vérité qui fait mal et un hommage général à tous ceux qui ont souffert. Je ne dirai pas que c'est un coup de cœur, parce que pour moi noter un livre qui raconte autant de malheur ne doit pas être noté sur l'histoire, mais plutôt sur le vécu. Et aussi, je ne mettrai pas de note, parce que de mon avis, je trouve que c'est irrespectueux de noter un livre sur 5 ou sur 10, qui relate un passé douloureux...
Je remercie les éditions Pocket Jeunesse, ainsi que Marie pour leur confiance et la découverte de ce récit aussi troublant que choquant.

Justine P .

« A Narewka, tout le monde se connaissait. Les hommes étaient souvent identifiés par leur profession, plutôt que par leur nom. On appelait mon grand-père paternel « Jacob le Forgeron » et notre voisin, « Lansman le Tailleur ». On nommait les femmes et les enfants d'après le nom de leur mari ou père : « la femme de Jacob », par exemple, ou « fils de... », « fille de... », « petite-fille de... ». […] Ce détail en dit long sur le monde dans lequel j'ai grandi, une société patriarcale où la vieillesse était respectée, presque vénérée. »
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2014
témoignage très fort A faire lire à tous nos petits enfants pour leur montrer que dans les pires moments la grandeur de l'àme humaine peur faire des miracles
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2014
je ne regrette pas mon achat bien au contraire je le recommande magnifique livre bouleversant une periode atroce cruelle et beaucoup de courage pour l auteur de ce livre
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2014
Un témoignage unique et émouvant sur la survie d'un enfant dans le ghetto et les camps. Un magnifique exemple de résilience aussi, une magnifique leçon de vie et d'espoir.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2014
L'Enfant de Schindler : Je le recommande à tous pour la sensibilité et pourtant l'objectivité du témoignage. je n'aime pas cette exigence concernant les appréciations.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2015
J'ai trouvé ce livre puissant par l'expression de ses sentiments, le récit du narrateur, la douleur qu'il exprime avec des mots pourtant si simples, enfantins.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2015
Un récit passionnant pour comprendre le destin des juifs pendant la seconde guerre mondiale : très utile pour les adolescents et facile à lire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2016
ne fait pas double emploi avec "la liste de schinder " c'est une belle histoire bien racontée avec ce qu'il faut d'émotion
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce n'est pas un roman ni un essai c'est un témoignage. D'abord il est tout à fait conforme à "la liste de Schindler" ils se complètent.
Il est bien sur éprouvant mais pas trop car c'est un témoignage d'un enfant qui garde donc toujours l'espoir et puis toute sa famille a fait partie de la liste donc a survécu. La fin est aussi intéressante son intégration dans la société américaine et toutes les conférences faites. Une rencontre émouvante avec Schindler.
Vraiment à lire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,50 €
8,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)