undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

39
4,0 sur 5 étoiles
L'Intelligence émotionnelle
Format: PocheModifier
Prix:8,20 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

36 sur 38 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 avril 2012
Décevant pour qui souhaite apprendre à développer son intelligence émotionnelle de manière concrète. Le livre s'avère être très théorique, avec de (trop) nombreuses descriptions de cas extraits de l'expérience des psychothérapeutes. Trop de "il faut savoir faire ceci ou cela...être comme ceci ou cela pour atteindre l'intelligence émotionnelle", mais pas assez d'explications sur les moyens d'y parvenir. C'est très frustrant car on lit dix pages de description et de statistiques sur un cas et lorsque vient le conseil, il y a 2 lignes. Les bénéfices de l'intelligence émotionnelle sont expliqués tout au long du livre. On veut bien le croire et on a acheté le livre parce qu'on y croyait un peu mais le contenu n'offre suffisamment de conseil pratique pour développer ces aptitudes.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
48 sur 51 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 décembre 2010
C'est le top dans le domaine du développement personnel émotionnel. je le recommande a tout ceux qui s intéresse au fonctionnement des émotions humaines. Coleman y décrit avec une précision inouï la façon tout cela se passe dans le cerveau ,dans le corps,psychologiquement,mentalement et physiologiquement avec des mots simple du jamais vu !!! Et pourtant je suis loin d'être psy ni étudiant mais ce livre m'a apporté beaucoup dans ma vie de tout les jours avec les relation humaine et interpersonnel (amis,boulot,amour et tout autre personnes inconnu ). il va changé votre façon de voire,comprendre les autres et il va vous permettre de les approfondir a lire et relire sans modération.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
48 sur 52 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 février 2008
L'argument de base du livre est que nous avons, au 20e siècle, accordé trop d'importance à l'intelligence mathématicienne, alors que les compétences émotionnelles sont plus importantes pour notre succès dans la vie. Cet ouvrage est devenu incontournable dans le domaine du développement personnel, inspirant aux consultants et formateurs une hygiène de vie en cinq points : la promotion de l'optimisme, la reconnaissance de nos propres émotions et de celles des autres, la reconnaissance du "message" des émotions, l'encouragement à parler des émotions, et la promotion d'une morale à base de non-violence et de compassion. Le livre lui-même est très américain : une épaisse compilation de témoignages et d'opinions, avec un plan confus, pas très pédagogique. Il offre beaucoup d'exemples de vie quotidienne, mais pas d'exercices. Il contient de nombreuses références scientifiques, mais sans recherche de vérité proprement dite : toutes les données sont directement interprétées de la façon la plus conforme aux projets pratiques et moraux de l'auteur. En effet, le livre présente un fort aspect de "pensée positive" et de "prêche de bonne parole" qui divisera les lecteurs en sympathisants et en sceptiques. La science des émotions est-elle suffisamment avancée aujourd'hui pour nous permettre d'acquérir une "intelligence émotionnelle" digne de ce nom ? C'est une question que Daniel Goleman ne se pose pas. Chez lui, nous sommes au royaume du "tu peux si tu veux" et du "ne passons pas à côté des choses simples". A recommander surtout à ceux qui sont déjà fans du Dalaï-lama.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
63 sur 69 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 octobre 2013
Ceux qui accordent 5 étoiles à ce bouquin auraient tout intérêt à se renseigner un peu mieux sur son origine véritable. Ils apprendraient ainsi que Goleman n'est nullement le père du concept de l'intelligence émotionnelle. Ce sont plutôt les psychologues américains John Mayer et Peter Salovey qui, les premiers, publièrent un article purement spéculatif et théorique sur cette idée, en 1990. Bien que ce texte et un second, publié en 1993, attira très peu l'attention de la communauté scientifique, il frappa vivement l'imagination de Goleman, qui contacta ses auteurs en leur demandant la permission d'emprunter leur concept et son nom pour un bouquin qu'il écrivait alors sur les émotions.

On connait la suite et le succès mondial du livre. Toutefois, dans un article publié en 1999 (Promotional Intelligence), la journaliste américaine Annie Murphy Paul révélait le peu de ressemblance entre l'hypothétique concept initial de Mayer et Salovey et celui, fantaisiste et scientifiquement infondé, exposé dans le livre de Goleman:

« Si l’auteur s’étonna du succès de L’intelligence émotionnelle, les premiers chercheurs, eux, furent stupéfaits. Mais leur plaisir initial devant le succès du livre se mua rapidement en consternation. Goleman avait dénaturé leur modèle théorique de manière inquiétante. Il dépeignait la personne intelligente-émotionnelle comme celle possédant toutes les qualités du type bien — gentil, chaleureux et sympathique — alors que les chercheurs s’étaient plutôt davantage concentrés sur l’interaction fluide entre les émotions et l’intelligence. Goleman avait grandement repoussé les limites de l’intelligence émotionnelle, en lui ajoutant un éventail de qualités, telles le zèle et la persévérance, habituellement étrangères aux émotions. Il mit sur un pied d’égalité “intelligence émotionnelle”, “maturité” et “avoir du caractère”, une adéquation que s’étaient catégoriquement refusés de faire Salovey et Mayer. Il ajoutait des déclarations à l’emporte-­pièce concernant cette idée, incluant celle de la page couverture qui affirmait que l’intelligence émotionnelle prédit le succès mieux que le QI. En voyant le livre, et en constatant particulièrement la comparaison avec le QI, la première réaction de Mayer fut: « Ce n’est pas le cas, ce n’est pas vrai ». Puis il se dit: « Oh­‐oh, j’espère que ce n’est pas de notre faute ». Lui et son collègue révisèrent la littérature sur l’intelligence émotionnelle, incluant leurs propres articles, et conclurent que Goleman avait traité la recherche à la légère ».

Bref, le livre brouillon et mystificateur de Goleman est ainsi responsable de la propagation d'un nouveau mythe social, celui de l'intelligence émotionnelle. Concept qui, sous le processus de dénaturation opérant tout au long du livre, n'a pas le moindre fondement scientifique:

« Mais en accentuant les traits de la personnalité plutôt que les interactions spécifiques entre les émotions et l’intelligence, Goleman mine la prétention du livre à l’exactitude scientifique. Les scientifiques n’ont pas encore prouvé que l’intelligence émotionnelle prédit quoi que ce soit, ou même que ce soit une quantité discrète, qui se distingue de l’intelligence générale; le concept est trop nouveau. Mais ils ont étudié en profondeur les traits de la personnalité, dont l’amabilité et l’extroversion, et c’est aujourd’hui un fait confirmé que de telles qualités, bien qu’il soit extrêmement agréable de les retrouver chez un employé ou un collègue, n’ont aucun lien avec le succès en carrière — même dans un domaine comme la vente, où on s’attendrait à ce que ce soit le cas.

Le message optimiste du livre, que l’hérédité l’emporte sur l’intelligence pure, n’ajoute rien de vraiment nouveau. De là découle une autre raison à sa popularité: il possède la saveur traditonnelle de la sagesse populaire, ou du moins de la pensée magique conventionnelle. Et bien que certains puissent lire L’intelligence émotionnelle en pensant développer leur potentiel émotionnel, il ne fait aucun doute que plusieurs l’ont acheté pour justifier l’importance de leur propre profil émotif. Dans les deux cas, la notoriété du livre ne s’est pas développée en s’appuyant sur le concept de la “gentillesse”, mais en affirmant que c’est « c’est la gentillesse qui compte le plus » — l’affirmation même que Salovey et Mayer contestent le plus vigoureusement.

« Les affirmations faîtes à propos de l’intelligence émotionnelle n’ont plus rien à voir avec quoi que ce soit que nous ayons dit », clame carrément Mayer. Particulièrement, « vous ne retrouvez nulle part, dans tout ce que nous avons écrit » l’affirmation selon laquelle l’intelligence émotionnelle a plus de valeur que le QI pour prédire le succès. Goleman est parvenu à cette conclusion lui­‐même — et les méthodes qu’il utilise pour le faire n’ont clairement aucune valeur scientifique ».

Bref, voici une autre bouillie pour les naïfs sans logique, qui ont promu au rang de percée “scientifique” une absurdité indigne même du conte de fée. Conclusion de Murphy Paul:

« La conception populaire de l’intelligence émotionnelle a presque complètement éclipsé le concept académique et Goleman en est le flamboyant responsable. Président directeur général du Emotional Intelligence Services et co­‐président du Consortium for Research on Emotional Intelligence in Organizations, l’auteur Goleman s’est métamorphosé en une industrie artisanale. Quand on lui demande s’il écrira un troisième livre sur l’intelligence émotionnelle, il pousse un soupir. « Je ne sais pas, je suis trop occupé », dit­‐il. « On me sollicite partout dans le monde à titre de conférencier ».

Et pourquoi devrions-­nous nous en étonner? Goleman parle le jargon fade, chatié des affaires. [...] Il assure sa promotion avec facilité et efficacité. « Le monde des affaires utilise une phrase que je n’avais jamais vraiment entendu auparavant: apparemment, je suis un “leader d’opinion” », dit Goleman. « Le gars qui explique le concept et invite les gens à y prêter attention—voilà mon rôle ».

Salovey et Mayer, de l’autre côté, tiennent un discours moins assuré et plus complexe, plein de réserves et de conditionnels, « lorsque j’écris avec Peter et quand Peter écrit avec moi », mentionne Mayer, qui ne désire prendre le crédit d’aucune part de leur collaboration. Après une longue explication sur sa recherche, il prend une grande respiration et conclut, « j’aurais dû écrire, dans la préface de tout ceci, si seulement l’intelligence émotionnelle existe vraiment ».

Et vlan!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 juin 2011
L'adaptation de son best seller au monde du travail est bien mieux réussi que le best seller lui-même!!
Plus construit, mieux structuré, avec ce second volume, l'auteur corrige ses premières erreurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai lu les tomes I et II de l'intelligence émotionnelle de Daniel Goleman et j'ai été convaincu de la pertinence de la gestion de nos émotions. A mon avis, les enseignants et les gestionnaires des ressources humaines devraient se doter de cet outil de travail pour une meilleure gestion des compétences. L'Intelligence émotionnelle
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 24 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 octobre 2011
Ce livre m'a permis de m'intéresser à mes émotions, reconnaître celles des autres. Je suis aujourd'hui plus compréhensive et attentive à ceux que je rencontre dans ma journée. Ce livre, je l'ai lu comme on mange un fruit : goulûment ! Les caractères sont un peu petits pour une lecture facile mais je lisais longtemps, emballée par le sujet.
Les enseignants de petites classes, dès la maternelle, devraient pouvoir appliquer cette approche. Il y aurait, à mon humble avis, moins de difficulté relationnelle ensuite, à l'école, au travail, en privé. Bonne lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 mars 2010
En bref : tout simplement le genre de livre dont on se dit qu'on aurait du le lire avant, voire qu'il est d'utilité publique. Je n'exagère pas, c'est peut-être un peu long pour les impatients mais c'est vraiement très instructif et utile pour mieux vivre avec soi et les autres ! Avant de faire la moindre thérapie ou retraite type j'harmonise mes vibrations (lol!) il faut lire Goleman !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 janvier 2009
les émotions moteurs de la personnalité?Sans évacuer le QI ,nous découvrons ici,par des exemples simples l'importance des émotions dans notre fonctionnement quotidien.une exploration biologique inattendue qui rejoint en plus explicite "la biologie des passions" de B.cyrulnyk.Cette nouvelle approche réconcilie le bio et le spirituel.Indispensable....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 octobre 2013
De nombreux thèmes sont abordés (mécanismes du cerveau, relations de couple, l'environnement social et ses impacts sur nos réactions...) et cela de façon très simple (peut être trop). Un livre pour se familiariser avec les mécanismes des émotions mais qui reste toutefois très superficiel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
L'intelligence émotionnelle : Intégrale
L'intelligence émotionnelle : Intégrale de Daniel Goleman (Broché - 22 octobre 2014)
EUR 12,00

Cultiver l'intelligence relationnelle
Cultiver l'intelligence relationnelle de Daniel GOLEMAN (Poche - 16 juin 2011)
EUR 8,40

Surmonter les émotions destructrices
Surmonter les émotions destructrices de THICH NHAT HANH (Poche - 16 janvier 2008)
EUR 10,50