undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

50
4,4 sur 5 étoiles
Une vie entre deux océans: Livre audio 2 CD MP3 - 589 Mo + 607 Mo
Format: CDModifier
Prix:23,60 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Une Vie entre Deux Océans/M.L. Stedman
Quelle frontière entre le bien et le mal ?
Voilà un livre qui vous tiendra en haleine de la première à la dernière ligne.
Un thriller familial un peu dans la lignée du roman de Karen Perry « Les Mensonges ». On y retrouve les mêmes ingrédients à savoir la destinée d’un enfant bouleversée par des événements imprévisibles et dramatiques.
Et cet instinct maternel irrépressible qui peut paradoxalement dévaster plusieurs vies.
Les liens du sang s’opposant aux liens du cœur.
Au terme de cette lecture de 520 pages, vous êtes abasourdi, dévasté et désemparé.
Née en Australie, M.L. Stedman publie ici son premier roman et c’est une réussite.
Dans un style simple et direct, le récit déroule une histoire qui se passe aux confins de l’Australie Occidentale entre Perth et Albany non loin du cap Leeuwin, sur l’îlot Janus très exactement.
Revenu des tranchées en France où il a combattu, Tom Sherbourne devient gardien de phare sur l’île de Janus. Là il mène une vie tranquille et amoureuse avec sa jeune femme Isabel.
Isabel a connu trois fausses couches et l’obsession de la maternité la mine jusqu’au jour où un canot s’échoue sur le rivage avec un homme mort et un bébé encore vivant.
Le règlement prévoit que Tom doit noter tout événement sur le livre du phare, mais poussé par Isabel il ne mentionne pas cet incident pensant que la maman a disparu en mer. Une décision qui va entrainer une cascade de conséquences.
Les pires tumultes vont se lever sur cette île si envoûtante, après l’amour, ce sera la trahison et le mensonge. Comprendre ou condamner ce couple torturé par le remord : c’est au lecteur de se faire son idée au fil des pages chargées de drame et de larmes.
Malheureusement on découvre trop tôt dans le récit qu’un objet insignifiant aura une importance capitale pour le dénouement : le hochet en argent du bébé retrouvé dans le canot. Et invariablement on attend le moment où cet objet va faire éclater la vérité.
Un très beau roman, une claque qui vous sonne, un coup de poing qui vous assomme.
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 mars 2014
Quelle histoire bouleversante ! Tom et Isabel vivent heureux sur l'île de Janus Rock, au large de Point Partageuse, au sud de Perth, en Australie. Tom est gardien de phare. Leur couple vit un bonheur parfait, teinté toutefois par le besoin pressant d'Isabel d'avoir des enfants. Mais hélas, elle multiplie les fausses couches et plonge dans un profond désarroi. Aussi, le jour où une barque échoue sur leurs côtes, avec à son bord un homme - mort - et un bébé, Isabel supplie son mari de le garder et de n'en parler à personne.

Tom va agir par amour pour sa femme, il va masquer la vérité et truquer les faits. Il le fait, parce qu'il sent Isabel au bord du gouffre. Pour elle, l'arrivée de ce bébé est un cadeau du ciel, elle refuse d'envisager une autre solution. C'est son bébé, ou rien. La suite ne cessera de se révéler poignante et débordante d'émotions. Cela expliquera, aussi, pourquoi on passe tant de temps à ressasser le passé, à introduire d'autres personnages, à raconter leur histoire... on comprend mieux leur importance dans la dernière ligne droite.

C'est un livre d'une sensibilité rare, qui évoque l'amour, l'isolement, le bonheur et la plénitude, mais surtout la maternité et tout ce qu'elle implique en folie et sacrifice. C'est énorme. Terrible. Un véritable déchirement. Au départ je trouvais le roman surestimé, c'était très bien mais les lecteurs s'étaient peut-être un peu trop emballés à son sujet. Et puis soudainement, je me suis sentie aspirée par le récit, en pleine communion avec les personnages et leurs émotions. J'étais, moi aussi, partagée, sous le choc, me posant cette question : mais qu'aurais-je fait ?

Cette lecture n'aura donc pas usurpé son concert de louanges et de critiques dithyrambiques, à commencer par celle d'Olivia de Lamberterie. C'est un roman bouleversant, très beau, qui nous interroge et nous met la tête à l'envers. Martin Spinhayer livre une interprétation poignante du récit, mais une fois encore j'ai eu du mal avec les voix féminines, sinon la réalisation sonore est impeccable, c'est une version envoûtante et carrément dépaysante.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 mai 2014
J'ai entendu parler de ce livre lors de l'émission Télématin. Je ne pensais pas acheter ce genre de lecture, mais la présentatrice m'a convaincue en parlant des émotions ressenties lors de sa lecture. Ce n'était pas un leurre !!!!! J'ai ADORE, pleuré comme elle ( pourtant, ce n'est pas mon genre!) et je le prête à mes ami(e)s pour qu'ils le lisent. Tous disent la même chose: divine lecture. Histoire qui paraît simple, avec des personnages simples( voire rustres) et puis... les choses se compliquent jusqu'au dénouement qui nous rend tristes...que ce soit fini. Bonne lecture à ceux qui se lanceront et ne sortiront pas indemnes ....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 janvier 2015
Difficile de rester insensible à ce roman australien d'un classicisme structuré et rassurant. Tout y est pour vous émouvoir mais au bon sens du terme : les personnages malmenés par la vie, un microcosme du bout du monde (l'Australie du début du XXème sièble, une île déserte et son phare) et une situation dramatique, cornélienne (un bébé retrouvé, la force de l'amour parental...).
Le contexte est formidablement bien raconté : l'hommage à l'Australie qui a donné ses hommes, presque enfants, à une guerre lointaine (la 1ère guerre mondiale) et les a perdus, soit parce qu'ils y sont morts soit parce qu'ils en sont revenus "autres", et la dure vie de gardien de phare, racontée avec force de détails, passionnants et jamais banals.
La complexité de la situation permet de maintenir un suspense jusqu'à la fin, puisqu'il existe tellement de possibilités. J'ai beaucoup aimé la justesse de la description des sentiments, extrêmes mais toujours mouvants et nuancés, et du coup, très réalistes. Ainsi, peut-on selon les moments, éprouver de l'empathie pour les et uns pour les autres, chacun ayant ses raisons d'agir ; la force de la narratrice étant de ne pas juger ses personnages.
L'ensemble est très bien rythmé, jusqu'au final que l'on devine poignant, quel qu'il soit, et qui pourra tirer quelques larmes aux âmes sensibles (dont je suis, je l'avoue).
On imagine sans peine que cette histoire fera le bonheur d'un cinéaste, de par la force de l'histoire et la singularité des lieux évoqués.
Un roman populaire (des millions de ventes dans le monde) dans lequel je me suis laissé porter avec un très grand plaisir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Australie dans les années 20, Tom, traumatisé par guerre, cherche refuge et isolement en tant que gardien de phare et passe le plus clair de son temps sur son île de Janus au large d'une petite ville … Lors de ses rares retours sur la terre ferme, il fait la rencontre d’Isabelle… qu’il finit par épouser et amener sur son île pour vivre le parfait amour…
Le bonheur semble enfin vouloir de Tom… Mais après la 3ème fausse couche d’isabelle, ce bonheur semble prêt à vaciller… jusqu’à ce que la courant ramène sur l’Ile un canot… à l’intérieur, le cadavre d’un homme… et un bébé de quelques mois, bien vivant, lui…
Le règlement voudrait que Tom déclare cette découverte et qu’on vienne récupérer le bébé… Isabelle, elle, dans sa détresse, voit cela comme un signe du ciel… qui lui apporte un enfant tant désiré… Elle convainc Tom de garder le silence.. et surtout le bébé… Après tout ,il sera bien mieux ici que dans un orphelinat…
Une décision qui va devenir bien lourde à assumer… quand il va s’avérer que la maman est belle et bien vivante… et se trouve dans le village d’isabelle… Entre amour et culpabilité… même l’isolement dans leur île ne les protégera pas indéfiniment des conséquences de leur acte…

Attiré par le côté vie dans un phare, j’ai découvert un roman d’une richesse inattendue…
Anne Wicke nous délivre un roman d’une forte intensité émotionnelle… Le roman démarrant comme un récit de la vie dans l’isolement des phares, va petit à petit prendre une intensité dramatique… de petite longueurs en milieu de roman quand elle va s’intéresser à tout un tas de personnages.. mais cela va permettre de donner de la profondeur à tous ces protagonistes du grand final… parce que le dernier tiers du roman va exploser de tension, de souffrance, d’émotion… Pas de gentils et de méchants dans cette histoire, juste des personnages faisant face comme ils peuvent à des situations extrêmes, des sentiments contradictoires d’une force et d’une violence incroyable… Une vraie densité dramatique, une histoire terriblement humaine… et un livre poignant
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 avril 2014
Doté d'une splendide couverture, mettant en avant l'espace géographique dans lequel se déroule l'histoire, Une vie entre deux océans est un délice oculaire, un préambule surprenant, qui donne envie de découvrir plus en profondeur les détails de l'histoire.

Le récit se déroule sur la côte Australienne, dans de minuscules villages atypiques, à une époque reculée, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. L'un des protagonistes, Tom Sherbourne, arrive promptement à Janus Rock, pour garder l'un des phares des nombreuses îles australiennes. Dans ce sublime décor de carte postale, il y rencontre une jeune femme, Isabel, dite Izzy pour les intimes, qu'il emmènera avec lui sur l'île. Isolés de tout, dans la solitude la plus complète, plongés au coeur même de l'océan indien, ils vont devoir vivre, sans communication extérieure, pendant plusieurs années. Jusqu'au jour où la routine du gardien de phare et de sa femme va basculer ; un dinghy, avec à bord un vieil homme - mort -, ainsi qu'un bébé - bel et bien vivant -, s'échoue sur la berge. Après de nombreuses fausses couches, Isabel, complètement déprimée, prend cette arrivée comme une offrande, un cadeau de Dieu, qui leur faut absolument garder... ce envers quoi Tom est radicalement opposé.

Avant toute chose, comment débuter une chronique sans parler du merveilleux cadre qui s'étend sous nos yeux ? Au milieu des vagues, des cris des mouettes, sur une terre déserte, rendus à eux-mêmes, les protagonistes ont de quoi être enviés. Qui n'a jamais rêvé d'être expatrié en solitaire sur une île, au coeur de nul part, avec comme seul bruit de fond, celui des vagues ?

La vie s'écoule paisiblement, si bien que Tom et sa femme, Izzy, ont le temps d'admirer l'extraordinaire chance qu'ils ont, l'imaginaire paradis qui s'offre à eux.
Bien que les conditions dans lesquelles ils évoluent soient exceptionnels, ces deux personnages savent garder les pieds sur terre et apparaissent, finalement, comme banals. Une opportunité qui va servir au lecteur d'attache, pour pouvoir facilement se repérer dans cette étourdissante histoire, tel un point fixe auquel se raccrocher.

L'histoire racontée est bouleversante. Je vais essayer de sauter les détails, pour ne pas trop en dire, si l'envie vous en venez de le lire à votre tour. Tout ce que je puis en dire, c'est que l'émotion vous gagnera, à un moment où à un autre de l'avancée de votre lecture.

Tiraillé entre la compréhension et l'acceptation des agissements des personnages, et l'écœurement vis-à-vis de leurs faits, M. L. Stedman n'en a pas fini de jouer avec nos nerfs. En s'engouffrant dans les mailles d'un sujet fragile - la maternité -, l'auteur va nous montrer un autre revers de ce même thème, tout en gardant en tête les réactions de base. De ce fait, elle alimentera le tout de plusieurs amours maternels incommensurables, de mensonges regrettables, de zones d'ombres mystérieuses et d'émotions à flot. Le lecteur, simple spectateur, avance, tout émoustillé, dans sa lecture tout en attendant avec impatience le dénouement final.

Que de surprise et de tristesse à la vue du désastre que peut engendrer une mère pour l'amour d'un enfant. Une vie entre deux océans, titre plutôt descriptif et sûrement métaphorique du récit, aurait facilement pu être remplacé par "un enfant entre deux mères".

L'originalité du récit, le cadre majestueux dans lequel nous sommes plongés, la force des sentiments et la fébrilité avec laquelle est traité le sujet rend ce roman unique en son genre. M. L. Stedman raconte avec facilité une histoire qui a bien plus de complexité qu'il n'y paraît, tout en arrivant à prodiguer à ses lecteurs la force nécessaire pour endurer les mêmes mésaventures que ses personnages... et rien que ça prouve le parfait maniement de l'écriture. Ni trop, ni trop peu.
Si d'aventures il m'arriverait de croiser une nouvelle fois le chemin de cet auteur, ce serait avec un plaisir non dissimulé que je retournerais faire un tel voyage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 février 2014
loin, vers l'Australie, entre 2 océans, coupés du monde car c'est la vie d'un gardien de phare et de son épouse.
c'est une étude de société, de ses conventions, des blessures de la vie, du courage qui permet de vivre malgré tout, mais aussi
des pieux mensonges et des dégats qui s'ensuivent..
Beau roman, en demi teintes.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 22 février 2015
Avec bonheur ..
Je découvre un roman intense , émouvant, impossible de le laisser trop longtemps , je suis impatiente d' en connaitre l ' épilogue ,et puis les dernières pages me laissent bouleversée : le livre était comme l' ocean , calmes , tempêtes se succédant, le bonheur à la souffrance , la raison à la déraison, la violence à la tendresse, l amour à la haine . Les dernieres pages laissent revenir les choses a leur place , les vies ont continue , les plaies se sont refermees , pas de fin , juste un roman que je termine mais ces vies continuent car chaque vie est entrelacee a l autre , chaque amour habite en l autre , le livre se termine sur d autres possibles
L histoire est attachante ,les personnalités tout autant .Le cadre somptueux .
Une histoire dense dans laquelle je me suis plongée avec bonheur
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 novembre 2014
Le récit de cette histoire est vraiment captivant, dommage qu'il ne soit pas servi par un style littéraire un peu plus sophistiqué et une traduction un peu plus juste.
On s'attache assez aux personnages et à leur histoire, les émotions sont au rendez-vous. Je tire aussi mon chapeau à l'originalité du scénario, mais tout n'est pas parfait : le démarrage est un peu lent, certains passages sont un peu mièvres, on trouve certaines longueurs, par contre vers la fin du roman, tout à coup, tout semble s'accélérer et il n'y a plus le temps pour les détails. Sans compter que la fin est intéressante, mais elle aurait mérité d'être traitée de façon plus terre-à-terre et moins larmoyante.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 mars 2014
je remercie la journaliste qui a conseillé ce roman au public et que j'ai lu avec beaucoup de plaisir et d'empressement.
Il a tenu toutes ses promesses.
Une très belle histoire,une fin dramatique mais morale.
Je recommande ce livre à tout public
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
L'Île des oubliés
L'Île des oubliés de Victoria Hislop (Pocket Book - 17 avril 2013)
EUR 7,90

La mémoire d'une autre
La mémoire d'une autre de Melanie Rose (Broché - 6 novembre 2013)
EUR 7,65

Une dernière danse
Une dernière danse de Victoria Hislop (Broché - 6 mai 2015)
EUR 8,30