undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:15,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 26 juillet 2013
1940. Du Japon impérial à l’Allemagne nazie, le monde est en pleine guerre mondiale. L’horreur semble à son paroxysme, mais les forces de l’Axe réservent à leurs ennemis une surprise de taille, une arme plus terrible encore que celles utilisées jusqu’alors : les vampires. Dans un château d’Europe de l’est, cette armée naissante est en phase de bâtir un Reich d’un nouveau genre. Skinner Sweet et les chasseurs de vampires vont devoir choisir leur camp. (vol.3 : #12-18)

Après un premier chapitre dans lequel Sweet s'introduit dans le spectacle d'un cirque présentant de vieilles gloires de l'ouest et y sème l'horreur, révolté par les mensonges colportés (épisode assez insipide, au final limité et aux dessins peu inspirés), nous assistons à un nouveau changement de décor pour notre série. Nous nous retrouvons cette fois-ci en pleine seconde guerre mondiale au large du Japon. Ces voyages à travers les époques et les lieux est une vraie force du récit de Snyder, nous permettant de changer de contexte et de paysages à chaque tome.

Dans la première histoire, illustrée par Danijel Zezelj (son style ne collant absolument pas au récit), Skinner Sweet assiste à une sorte de cirque avec de vieilles légendes de l’ouest, ouest si cher à son cœur, et ce qu’il voit le désole et le met en colère. Et il est très dangereux de désappointer le monsieur…

Une fois cette histoire de cirque peu intéressante passée, nous rentrons dans le cœur du tome : « Le Fléau du Pacifique ». Et grosse surprise, le personnage principal est Henry Preston, l’humain marié à la belle vampiresse Pearl.
L’homme réalise qu’il vieillit mais que Pearl reste toujours aussi jeune. Et plus que cela, il réalise qu’il a besoin d’autre chose que sa petite vie où il ne se passe rien. Dès lors, il s’engage dans l’armée pour participer au plus grand conflit mondial de l’humanité. Mais son âge avancé lui revient en pleine tronche et se retrouve campé à une base d’Hawaï. Oui il y a des endroits plus difficiles. Mais cela ne va pas lui suffire. Lidden Hobbes va donc arriver à point nommé pour lui proposer une mission des Vassaux de Vénus : une petite île qui serait la cache d’une horde de vampires. Mentant à Pearl, il va accepter cette mission et donc intégrer l’ordre des Vassaux pour une mission. Avec quatre autres membres des Vassaux de Vénus, ils s’attendaient à trouver pas mal de vampires, ils vont trouver l’enfer ! Rajoutons à cela à Skinner Sweet, très fâché que son secret vis-à-vis de l’or ait été ébruité, désireux de se venger d’Henry, et nous avons une saga explosive !
Cette fois-ci, sur une grande partie de la saga, Snyder utilise comme narration, le fait qu’Henry écrive une lettre à Pearl.
Quelques dialogues savoureux, comme lorsque qu’Henry explique que le vampire qui a changé sa vie, c’est sa femme.
Le tout est très rythmé et Snyder nous tient en haleine avec beaucoup, beaucoup de rebondissements. Je ne m’attendais pas du tout à tout ce qui arrive dans ce tome : les nouveaux vampires, ce qui arrive à Skinner… Pas mal de très bonnes choses.

Hormis la lettre d’Henry à Pearl, Snyder donne à son récit une direction 100% action sur ce tome 3, c’est la première fois. Et autant jusqu’à maintenant les Vassaux se montraient sur la pointe des pieds, là ils sont clairement actif et au cœur de l’histoire. C’est agréable aussi autant d’action. A côté de ça, de par la lettre et l’ambition de Skinner, Pearl va tout faire pour sauver son homme. Renforçant davantage ce couple que je trouve absolument génial. Il est touchant de les voir tous les deux faire tant de concession pour l’autre avec un sourire de joie.

Le tome est donc très rythmé, et se place donc un peu au niveau du deuxième tome niveau qualité et intensité, mais toujours derrière le premier volet absolument génial. Rythme en grande partie à mettre à l’actif de Rafael Albuquerque qui se lâche de plus en plus sur la série. Ses vampires sont toujours aussi géniaux et les transformations des vampires américains sont toujours aussi effrayantes. Quand l’on voit Pearl courir bouche ouverte, toutes griffes dehors, ou lorsque qu’elle surplombe Skinner, on a peur que d’une chose, qu’elle nous saute dessus, je rentre le cou à chaque fois par réflexe^^

Bref, Snyder continu le périple à travers le temps et le monde de Skinner, Pearl, Henry et des vassaux. Voir les vampires, cachés dans l’ombre mais prendre part à la seconde guerre mondiale, après les avoir vu au farwest, à la création de Las Vegas, ou au début du cinéma moderne c’est jouissif. Et les voir agir de la sorte nous glace peut-être davantage le sang que de les voir croquer le cou de leurs victimes !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,50 €
15,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)