undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
4,4 sur 5 étoiles
Debout les vieux !
Format: BrochéModifier
Prix:16,95 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 1 juillet 2014
J'ai passé un agréable moment en compagnie des habitants de la Résidence des Mouettes. J'ai souri, j'ai été émue, j'ai été triste et j'ai ri ! Que d'émotions et de partage dans ce récit...

Léonce se retrouve du jour au lendemain, sans prévenir, à la retraite. Ce travail, c'était toute sa vie. Il lui permettait de garder la tête hors de l'eau psychologiquement, et l'occupait assez pour l'éviter de trop penser.

Car c'est bien là le vrai problème : maintenant que Léonce a ses journées de libres, qu'est-ce qui peut l'empêcher de penser à ce qu'est sa vie, à regarder enfin en face ses vrais et profonds tourments, à enfin voir la personne qu'elle est devenue, et cela, sans se détester ?

Léonce se retrouve ainsi dans un tourbillons d'émotions qu'elle ne peut pas gérer, et la seule manière qu'elle a trouvé pour ne pas sombrer, c'est la colère et l'amertume.

Mais les habitants de la Résidence des Mouettes ne sont pas dupes, ils savent que derrière ses remarques cinglantes se cache une grande détresse.

J'ai de suite aimé ce personnage, Léonce. Elle m'aura faire rire plus d'une fois, avec ses répliques bien placées et si drôles ! C'est sûr, notre Léonce ne manque pas d'humour !

J'ai également partagé son indignation quand elle se retrouve à la retraite, j'ai partagé sa souffrance, son amertume et ses regrets. Elle s'enferme peu à peu dans ce rôle qu'elle joue à merveille, celui de la râleuse, qui n'ai jamais contente et qui repousse tout le monde. Une énorme lassitude s’empare d'elle, une fatigue permanente, un mal-être qui ne la quitte plus. Elle est du coup persuadée que c'est la fin, forcément, pour se sentir comme ça, elle ne peut être que gravement malade. Mais le docteur ne trouve rien, et pour cause, son mal-être est dans sa tête. Et ça, contrairement au docteur qui s'y prend très mal, les habitants l'ont une fois de plus bien compris.

Contrairement à Léonce, il ne m'a pas fallu longtemps pour succomber aux charmes de cette petite résidence et de ses habitants. Que ce soit Régis et sa dévotion aux autres, Mimosa et cette gentillesse sans pareil, ou encore Chicanos et son franc parlé, Mireille la délurée et fière de l'être, et Mama Rose, qui soigne et réconforte par sa fabuleuse cuisine...

De nombreux personnages qu'on aime à suivre, à découvrir. Certains ont eu la vie plus difficile que d'autres, mais tous sont à leur manière généreux et touchants. Ils sont là les uns pour les autres, peu importe les problèmes qu'ils rencontrent.

Le style de l'auteur est simple mais terriblement efficace. On ressent les choses, que ce soit la douleur de Léonce, l'imagination du petit Slimane (personnage principal du roman "Le monde sans adulte") et l'envie de rendre le monde meilleur de Régis. Les mots nous transportent, nous émeuvent, nous font voyager et font échos en nous. Je pouvais presque sentir la délicieuse cuisine de Mama Rose me titiller les narines au travers des lignes...

Ça fait du bien de lire des romans comme ça, on en ressort le cœur gonflé en se disant que peut-être l'humanité n'est pas perdue. On a envie d'y croire, on a envie nous aussi de cette solidarité.

En bref, des mots touchants, des histoires de vie fictives avec un goût de réalité qui nous transportent dans cette petite Résidence des Mouettes et qui nous donne envie d'y rester. À découvrir !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Léonce a 72 ans. Elle est couturière depuis toujours et elle adore son métier. Malheureusement, vu son âge avancé, son employeur décide de la mettre en retraite forcée. Pour Léonce, c’est le début de la fin… Elle n’a plus gout à rien, se trouve vieille, moche et totalement inutile ! Tous ses voisins vont se démener pour tenter de la faire sortir de sa dépression et pour lui redonner gout à la vie !

Debout les vieux ! est un livre qui fait du bien. Il est certes réaliste, notamment sur le manque de considération que la plupart des gens ont pour les personnes retraitées, mais il finit sur une note positive, ce qui nous donne le sourire.

Le personnage de Léonce, qui est une vieille dame têtue et légèrement bourrue, est tout de même attachant. On sent une grande fragilité et de la sensibilité au fond d’elle et c’est pour se protéger qu’elle s’est forgé cette carapace. Elle repousse tout ceux qui veulent lui venir en aide, mais petit à petit, son armure finit par se fissurer…

Les autres personnages du quartier de Corbeilles les mimosas, sont essentiels à l’histoire et très bien décrits par l’auteur. Ondine Khayat a réussi à représenter toutes les générations avec leur petits soucis mais avec leurs bonheurs également ! On y trouve une maman célibataire qui a fuit un homme violent et qui désormais élève seule son fils adolescent, une fleuriste toute timide, un concierge qui essaie de faire changer les choses, une maman ivoirienne qui apaise les âmes meurtries et les cœurs brisés à coup de bons petits plats… Un mélange aussi hétéroclite qu’attachant !

En conclusion, j’ai passé un agréable moment en compagnie de Léonce et de tous ses amis. Debout les vieux ! est un roman sur la tolérance, l’entraide, les relations intergénérationnelles, la compassion, l’amitié et sur l’amour tout simplement ! Si vous avez envie d’une histoire simple mais qui vous donne le sourire et de l’espoir à la fin, alors n’hésitez-plus…
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Forcée de prendre sa retraire, Léonce se sent vieille, inutile et moche. Heureusement, ses voisins vont, avec beaucoup d'imagination, tout tenter pour lui faire retrouver le sourire et lui redonner goût à la vie.

Un roman drôle et décapant, avec des personnages attachants et généreux que l'on n'est pas près d'oublier. Une belle histoire de solidarité et d'amitié !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 août 2014
Être vieux, ça n'est pas être fini. Passé le choc de la mise en retraite obligatoire, voilà des vieux qui redécouvrent la vie avec tonus.
Une écriture facile, pour un plaisir de 296 pages: Léonce devient une vieille amie à laquelle on s'attache forcément.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 juillet 2015
Marre de se sentir se diluer doucement dans le temps-espace qui nous est imparti !
L'âge comme critère !
Bravo O. Khayat
Cela fait du bien.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Le prince charmant est (in)fidèle
Le prince charmant est (in)fidèle de Ondine Khayat (Broché - 5 mars 2015)
EUR 16,95

Le Pays sans adultes
Le Pays sans adultes de Ondine Khayat (Poche - 24 novembre 2010)
EUR 6,60