undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles99
4,6 sur 5 étoiles
Format: Album|Modifier
Prix:14,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Tout d'abord, j'ai été surprise par le format de cette BD ! Au lieu du grand format classique, en couleur et pages glacées, on trouve ici un format plus petit (17x26), en N&B sur papier rugueux et avec un nombre de pages plus important qu'une BD classique, c'est-à-dire 143 pages pour ce 1er tome.
J'aime assez le dessin (quoique la physionomie, ou plutôt l'expression, des personnages soit parfois un peu... comique, enfantin) qui est souvent très sombre mais qui colle bien au sujet.
Pour résumer, c'est une histoire de zombies, mais pas que ça. Rick, un policier, sort du coma après s'être fait tirer dessus et se retrouve dans un monde où pratiquement tout le monde est mort ou devenu mort-vivant. Il part à la recherche de sa femme et son fils et trouve sur son chemin d'autres survivants. C'est à la fois une histoire de zombies (bien dégueulasses par moments) et une histoire humaine entre les différents personnages.
Un premier tome qui donne envie de découvrir la suite et le parcours que devront faire les héros de l'histoire.
Petit regret peut-être : les personnages se font tuer un peu vite sans que nous ayons eu le temps de les connaître vraiment, ce qui fait que ça nous touche moins. Dommage !
0Commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On me l'avait dit que ce comics me plairait. On me l'avait dit que c'était génial. Mais voilà je suis avec assiduité la série et j'avais peur de revoir les mêmes scènes et la même histoire, de n'avoir le droit qu'à un complément de détails.
Mais loin de là ! je ne vais pas comparer sans cesse avec la série mais l’enchaînement des événements est complètement différent. Personnellement, il y a un personnage que je n'aime pas dans la série et bah hop dans le comics, il meurt dans le Tome 1 ! Good !
Pour le reste le caractère des personnages est respecté avec tout de même un Rick étant moins coincé et ayant de l'humour et des nuances sur d'autres personnages qui auraient peut être eu du mal à passer à la télé.
Mon personnage le plus détesté à savoir Andrea la soumise qui ne cherche que le mâle alpha m'est toujours aussi antipathique.
Et sinon le comics est super violent et je trouve que les dessins sont plus gores que la série (oui je suis quelqu'un de sensible )
Tout ça pour dire qu'il est largement possible de suivre la série TC et le comics de façon parallèle car ils sont complémentaires.
Et pour revenir au comics, la qualité et la minutie des dessins sont surprenantes. Le scénario et les dialogues sont de qualité. Et enfin le suspens est au rendez-vous
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une intrigue passionnante à base de zombies, c'est suffisamment rare pour qu'on s'attarde sur les rares réussites en ce domaine, et Walking Dead en fait partie!
L'histoire de Walking Dead est en effet captivante du début à la fin de ce volume, et j'en recommande la lecture à tous les amateurs. Entre survie face au fléau et rapports humains confrontant différents personnages à la psychologie plutôt fouillée, on n'a qu'une envie : connaître la suite.

En ce qui concerne la qualité graphique, alors là c'est du grand Art, avec un Tony Moore pétri de talent, qui nous met pratiquement une claque à chaque case tant son trait est fin, réaliste et avec du caractère! On ne pourra que regretter son départ dès le second tome de la saga...

Quoiqu'il en soit, ce volume est une réussite sur tous les plans.
11 commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le tome 1 constitue une très bonne entrée en matière pour cette série déjà mythique. D'emblée on est plongé au cœur de l'action. La première scène, en page 6, donne immédiatement le ton, avec une scène choc où l'on découvre les premiers zombies, une scène digne de l'Enfer de Dante ! Nulle part dans ce nouveau monde, il n'existe un lieu où l'on peut se sentir en sécurité, même un hôpital ! Aucun indice n'est fourni sur les raisons d'une catastrophe qui semble avoir touché le monde entier. Inutile d'allumer le poste pour avoir des informations ou d'attendre d'hypothétiques secours, il n'y a plus rien, seulement la mort qui rôde et ses charognards sans sommeil. Si Rick Grimes parvient à retrouver sa femme, son fils et son collègue flic, qui ont pu se réfugier dans une petite communauté à l'écart d'Atlanta, le réconfort qu'il y a trouvera sera de courte durée. Le camping sauvage, c'est sympa l'été, mais l'hiver c'est « limite » et les « rôdeurs » - c'est le nom donné aux zombies dans cette série - apprécient eux aussi les balades à la campagne...

Si le trait, nerveux, est assez classique, il est toutefois bien adapté à ce « horror comics », dont le scénario est si captivant qu'on oublie totalement qu'il est en noir et blanc. Les personnages sont attachants et bien campés psychologiquement, ce qui, on pourrait le concevoir, est la moindre des choses face à des hordes de zombies hargneux et décervelés ! Le découpage du scénario est hyper efficace, et on se dit que décidément, les Ricains sont toujours très forts en la matière. Le récit est émaillé de multiples rebondissements, avec un suspense à couper au couteau, et à peine a-t-on déposé le livre qu'on a déjà envie de le rouvrir pour découvrir la suite. Même si faire peur n'est pas le but premier des auteurs, certaines scènes sont effroyables et risquent tout de même de provoquer quelques cauchemars... Mais cela serait oublier le vrai talent du dessinateur qui reproduit avec réalisme et sensibilité les différentes attitudes des personnages, sachant révéler avec justesse leurs états d'âme d'un simple coup de crayon...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mars 2014
Ce premier tome démarre comme un survival où face à une menace zombie, chacun tente de sauver sa peau de manière chaotique. Si le tome 1 plonge les protagonistes dans l'urgence, les tomes suivants nous montreront comment, face à n'importe quelle situation, l'humain parvient à s'adapter et à s'organiser. La menace zombie devient au fil des tomes une menace ordinaire avec laquelle les protagonistes s'habituent et composent.
Bien sûr, cette évolution prend du temps et se construit au fil des désastres survenant aux héros. Mais au final, on se rend compte que cette menace zombie est bien peu de choses face à la folie des hommes, qui, plongés dans cette horreur quotidienne, sans ordre établi, finissent par perdre la raison. Des "monstres" autrement plus effrayants, humains ceux là, finissent par émerger et devenir la vraie menace pour les survivants.
Une vraie réussite, avec des dessins parfois gores et dérangeants qui peuvent marquer le lecteur.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2007
Dans la continuité des films tels que 28 jours plus tard ou la quadrilogie des morts-vivants de George A Romero. Je le conseil à tous les fans des films précités. Vous aurez de l'action, du suspens et vous aurez hâte de lire le second tome qu'il faudra vous procurer de toute urgence.

Un chef d'oeuvre de morts-vivants en BD.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2010
J'avais environ 10 ans quand j'ai découvert le Zombie de Romero. Moins de 30 ans plus tard, je découvre cette BD. C'est un vrai choc graphique et émotionnel. Je ne me doutais pas que le genre de zombie deviendrait un genre aussi codifié aussi bien sur un plan cinématographique qu'en BD.
La formation d'un groupe hétérogène soudé par la survie. Le danger de tous les instants. l'utilisation de l'espace comme un lieu de liberté fragile qu'il faut surveiller par la force des armes. Les attaques des zombies à des moments où on s'y attend le moins, toujours violente. Et puis la scène de passage entre l'humain et le zombie, une fois que la morsure n'autorise plus aucune marche arrière. Bref cette BD reproduit tous les codes mais avec un niveau d'exigence inégalé. Nicolas
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La BD Walking Dead se déroule aux Etats-Unis, dans un monde envahi par les zombies.
L'origine de ces zombies demeure inconnue.
Le héros de la BD tente avec son groupe de rescapés d'échapper à tous ces zombies.
Bien plus que l'ambiance lourde avec les zombies, on assiste à la vie d'un groupe, aux tensions, à la cohésion, aux amitiés, à tous leurs sentiments.
Très bonne BD, j'aime particulièrement le format de la BD et le fait qu'elle soit en noir et blanc.
A conseiller à un public averti quand même à cause des scènes de violence.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne m’en cache pas, j’ai beau être une fille, j’ai toujours adoré les films d’horreur bien gores et bourrés de sang et d’images choc. Alors forcément, quand un comic sur les zombies fait des vagues de par chez nous, je m’y intéresse. C’est donc tout naturellement que je me suis mise à The Walking Dead. Après avoir vu la série (médiocre soit-dit-en-passant), je n’ai pas résisté à l’appel de l’original. Et quelle lecture !

Lire The Walking Dead, c’est comme prendre une énorme baffe dans la gueule (pour rester polie). Parce que ce n’est pas une simple histoire de zombies bouffant des cervelles chaudes mais bien une intrigue développant les réactions de survie en mode post-apocalyptique des personnages, on est scotchés du début à la fin.

Ici, non seulement on s’intéresse au pourquoi, mais aussi au comment. Comment survivre dans un monde où la mort ne signifie pas le repos éternel ? Comment faire face à l’impossible réalité qui s’impose de manière violente et vulgaire ? Comment réagir dans un monde où toutes les règles de bases ont disparu, où plus rien n’est normal ? Comment savoir ce qui l’est ou pas ? Doit-on abandonner ? Combattre ?

Ce sont toutes ces questions qui trouvent leurs réponses dans The Walking Dead. Parce qu’avant de se régaler du trait du dessinateur Tony Moore et de prendre sa ration de zombies sexy, on s’intéresse aux vivants. On ne se rince pas seulement l’oeil, on fait face à un récit humain, bourré de réalisme au point que l’on finit par développer une certaine paranoïa. Et moi ? Si ça arrive demain ? Comment réagirais-je ?

C’est à la lecture de The Walking Dead que l’on comprend pourquoi cette série est un classique du genre (sans doute LE classique, n’ayons pas peur de le dire). Entrer dans ce comic, c’est prendre le risque de ne pas en ressortir indemne. Rien n’est épargné au lecteur qui fera face à des situations parfois insoutenables. Pourtant, celui-ci en redemandera, je vous l’affirme !

Soulignons également la particularité de ce comic : il est entièrement en noir et blanc et ce, contrairement à la grande majorité des oeuvres du genre. Une particularité très appréciable puisqu’elle met merveilleusement en valeur les scènes les plus gores.

Si vous êtes intéressés par cette série, mais que vous hésitez entre la série TV et le comic, préférez la version papier, vous y gagnerez au change (et je vous expliquerai pourquoi dans un prochain article consacré à cette fameuse adaptation). Mais ne passez-pas à côté de ce mastodonte !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2013
Ce premier tome pose les bases de la trames principale. A savoir, comment survivre dans un monde qui n'est plus le même, comment survivre dans un monde avec des morts-vivants ! On suis le parcoure de Rick, qui va tout faire pour retrouver sa femme et son fils dans ce monde chaotique. Après avoir passer plusieurs mois dans le coma, il ne sait plus quoi faire, n'y se qui s'est passé.

J'ai d'abords suivit la série téléviser avant de découvrir le comics original Américain. Walking Dead est l'oeuvre de Robert Kirkman - Tony Moore et Charlie Adlard. Après avoir fait fureur au U.S.A, le comics à été adapté en série télévisé sous le nom de "the walking dead", étant un fan de cette adaptation télévisé, j'ai décidé de me lancer dans la lecture du comics. Il y a aujourd'hui 17 tomes édité par Delcourt, d'autre suivront encore. J'aime beaucoup les comics et je dois dire que celui ci ma énormément plus.

Tout d'abord, c'est les dessins qui nous saute au yeux. Certes ils ne sont pas aussi étoffé que d'autre comics du genre Justice League de Jim lee ou encore Dark avengers... Mais ils collent parfaitement à l'ambiance qu'essaye d'instaurer Robart Kirkman. La couverture est pas mal, en couleur contrairement au reste du comics qui se veut en noir et blanc avec de nombreuse nuance de gris pour plonger le lecteur dans la sombre historie que voici.

Ensuite, on est bluffer par les personnages, bien que l'historie ce veut classique, Walking Dead nous montres surtout les réactions des héros faces à ce drame qui à toucher le monde entier, comment font-ils pour survivre ? Comment s'entendent-ils entre eux ? Ou monté sont campement ? Qui a raison ? Qui est le chef ?...

Enfin, le scénario, comme je vous l'ai dit, il par d'une idée simple et classique, mais à aussi sa part de mystère. Comment ceci est arrivé ? Qu'elle sont les aptitudes des morts-vivants ? Je dirais aussi, que l'histoire reste logique malgré le thème science fiction. Car si demain, une armé de morts attaquai, tout le monde aurais les mêmes réactions que les héros et c'est peut être sa qui fait le succès de cette série. En plus des nombreux rebondissement et imprévu qui surviennent régulièrement !

Donc, pour tout ceux qui on commencé par la série TV comme moi et qui sont passionné de Comics, je recommande fortement cette collection, car c'est une longue historie pas prête de s'arrêter et qui ravis les fans du genre.
J'ajoute que les différences scénaristique avec la série TV sont énormes sur certains points dès le premier tome, ne croyez pas que vous revivrez les mêmes chose qu'à la télé !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)