undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles36
4,0 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Il y a des gens que l'adversité abat, et d'autres qu'elle rend plus réceptifs à la beauté du monde. Bernard Giraudeau appartient de toute évidence à la seconde catégorie. Ce nouveau livre de son crû est un chant d'amour à la vie, au voyage, au rêve, à tous les possibles. Et à la mer, bien sûr. Personnellement, j'en suis ressortie bouleversée. Ce livre, en fait, est beaucoup plus qu'un livre. C'est un message d'espoir et une leçon de courage.
11 commentaire77 sur 79 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un récit qui se lit comme un rêve, comme, lorsque attentif mais immobile, on assiste au spectacle auquel on participe. Un roman qui se lit comme on regarde la mer, qu'on écoute un clapotis marin, Debussy ou Satie. On finit par un éveil vers un nouveau matin, qui révèle une première vérité, l'amour, qu'on avait oublié, parce que nous marchons si machinalement, si aveuglément, et que ce livre nous rappelle: si notre temps n'était qu'une illusion ? Les voyageurs sont bien inspirés quand ils écrivent, B Giraudeau est comme Stevenson, il est en chemin vers l'ile au trésor, nous pouvons saisir sa main et redécouvrir a sa suite ce cher amour...
0Commentaire51 sur 53 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout le monde connait Bernard Giraudeau, acteur et maintenant réalisateur de cinéma, comédien et metteur en scène, moins connu est l'écrivain qui en est déjà à son 7ème livre. Cher amour est très difficile à définir : à la fois journal intime, carnet de voyages et correspondance imaginaire avec une belle inconnue. Pour le côté journal intime, nous avons doit à quelques confidences sur sa vie de marin, puis d'acteur. Pour les voyages, on est servi, Giraudeau est un vrai globe-trotteur qui nous entraîne en Amazonie, au Chili, aux Phillipines (pour le tournage d'un film sur le général Leclerc), à Djibouti (sur la « Jeanne d'Arc » à titre d'écrivain officiel de la Marine Nationale) et jusqu'au Cambodge (pour un autre film, « L'empire du Tigre »). C'est un cinéaste compulsif. Il ne peur aller quelque part sans filmer gens et paysages, ce qui lui attire quelquefois des ennuis...
Le point le plus faible de ce bizarre ouvrage serait ses déclarations d'amour éperdu à cette femme qui n'existe pas et que l'on devine idéalisée, réduite au rang de prototype inaccessible, la fameuse Femme avec un grand F. Heureusement, Giraudeau ne se paie pas seulement d'illusions, de grands mots et de formules faciles. Il sait également nous faire partager les paradoxes et les affres de l'acteur (Richard III), les rêves et les illusions du voyageur et surtout les petitesses et les souffrances (ablation d'un rein, séjour à l'hôpital) de l'homme attachant qu'il est. Il vient d'obtenir le Prix Mac Orlan pour « Cher Amour ». Cela me semble mérité car ce livre est une vraie invitation au voyage, dans tous les sens du terme.
0Commentaire32 sur 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans une langue reconnaissable entre toutes, Bernard Giraudeau conte ses derniers voyages à une belle inconnue, dont le nom ne nous sera pas révélé. S'agit-il de la compagne de ses quinze dernières années ? Lorsqu'il la décrit, elle lui ressemble terriblement, mais elle aime tant la discrétion... Ses voyages, l'artiste qu'il est les justifie par des raisons professionnelles, un tournage lointain, une tournée théâtrale, mais il les accompagne toujours de son regard, si clair et si juste, sur des peuplades oubliées (l'Amazonie), des enfants errant dans des décharges (Manille, Phnom-Penh) et sur les traces encore visibles du passé (les Mapuches du sud chilien). L'artiste est fêté, entouré d'amis, mais l'homme est seul avec son amour lointain, la "femme" éternelle à laquelle il a voué son destin. Un livre hors du commun, une écriture de grande qualité, un partage total avec le lecteur. On ne ressort pas indemne de sa lecture, et l'on regrette celui qui a su nous toucher par sa tendresse, son sourire, qui a su nous faire rire et pleurer au théâtre, au cinéma, et ces dernières années en littérature. Trop tôt disparu, mais il a laissé tant de belles choses...
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après avoir savouré « Les dames de nage » , je me suis aussitôt mis à la lecture de « Cher amour », roman autobiographique dans lequel B. Giraudeau s'adresse à une femme aimée fictive, inconnue qui donne un sens à son aventure puis à sa lutte éperdue contre la maladie qui le ronge. Elle est restée en France tandis qu'il parcourt le monde avec sa caméra et son appareil photo.
Dans un style magnifique et personnel, il nous conte l'histoire d'amour incroyable de Jean Godin et d'Isabelle en Amazonie. Puis après un crochet par Diderot et le merveilleux théâtre de E.E.Schmitt, nous voici au Chili, un pays que l'auteur parcourt en tout sens en nous relatant l'histoire fabuleuse de Valdivia et Ines de Suarez.
Les descriptions sont précises et taillées au couteau, sans beaucoup de concession au romantisme qui est une denrée rare en ces contrées. À travers cet émouvant carnet de voyage , Giraudeau nous dévoile tout son talent de conteur et toute sa sensibilité d'artiste et d'acteur. Il se livre alors quand il se pose à une réflexion remarquable sur la psychologie de l'acteur de théâtre et le trac qui doit l'habiter .
Puis ce sont les Philippines où il semble que toute la misère du monde se soit donnée rendez-vous.
L'épisode relatant la traversée en invité d'honneur de Giraudeau sur la « Jeanne » de Tunis à Djibouti est particulièrement émouvant tandis que Shakespeare l'accompagne au travers de la pièce Richard III. À Djibouti, Monfreid est Rimbaud sont encore là d'une certaine façon et B.Giraudeau nous donne envie de relire les aventures extraordinaires de Monfreid et les poésies du carolopolitain.
Le Cambodge clos l'itinéraire de l'auteur qui se désespère de voir Angkor Vat aux mains des marchands du Temple.
Il nous décrit à son retour à Paris puis La Rochelle son amour immense du théâtre.
Un grand et beau livre, à déguster lentement. Oui, comme l'a dit un internaute, c'est un message d'espoir pour ceux qui souffrent.
.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Oui, amour partagé, car c'est une déclaration d'amour ce livre, d'amour universel, même s'il semble nous parler à nous. Et l'on retrouve tout son univers, c'est à dire la terre entière, la mer. Fabuleux livre d'un écrivain généreux, un vrai régal. On aimerait recevoir ces lettres. Et l'on s'y croit, tant les descriptions sont précises: on voyage. Amour aurait suffit pour justifier le tout. Homme généreux qui donne tant de plaisir quand on le lit. Et d'une simplicité qui égale son intelligence de la vie. J'attends le prochain.
0Commentaire19 sur 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2009
Amoureux de l'océan, dévoreur d'écume, Bernard Giraudeau s'est un jour arrêté de naviguer pour jouer avant d'écrire.

Dans Cher Amour, avec un phrasé éblouissant de beauté, il s'adresse à une inconnue en la vouvoyant. Séduction, interrogations sur la vie, sur la maladie à laquelle il est confronté, Bernard Giraudeau nous emmène loin, très loin jusqu'au bout des sentiments.

Le livre d'un grand et brillant voyageur.

Bonne lecture,

Christophe Tissier

Unlivreparjour.com
0Commentaire33 sur 37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 août 2010
Alors, ce livre, au premier abord, je n'avais pas envie de le lire ; je trouvais que ce n'était pas respectueux pour les femmes que Bernard Giraudeau a aimées "dans la vraie vie". Dans ce roman-récit-recueil de voyages, il écrit à une femme qu'il n'a jamais rencontrée. La femme parfaite. Il lui narre ses voyages, ses périples et ses réflexions sur la vie et sur lui-même.
C'est un livre extraordinaire et bouleversant qui se lit très vite, qui nous permet de réfléchir sur notre vie et sur le monde qui nous entoure. Sans faux-semblants, Bernard Giraudeau nous invite, au fil des mots, au voyage et au rêve...
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2009
J'adore Bernard Giraudeau, l'acteur, l'homme simple et direct dans les émissions TV, et maintenant l'auteur, mais je ne vais pas suivre l'avis général malgré cela.
Dans ces lignes, écrites avec une précision d'orfèvre, il y a bien sûr des belles émotions, la beauté de sentiments exprimés avec talent mais je trouve que c'est tout simplement trop. Trop calculé, comme si cela manquait de spontanéité. Voila pourquoi je ne mets que 4/5 (ce qui est très bien quand même). Ce livre, à mon avis, ne possède pas la fraîcheur des "dames de nage", j'ai donc été un tout petit peu déçu, ce qui ne m'empêche pas de le recommander à mes proches. J'aurais aimé trouver dans ces lettres d'amour l emballement et l'enthousiasme des dialogues de "les enfants de la dunoise" par exemple, ou le naturel des dialogues de "Ensemble, c'est tout".
Mais vivement le prochain texte de Giraudeau! Pourquoi pas du théatre?
0Commentaire7 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 24 août 2010
Un carnet de voyage, une lettre d'amour, des rêveries, des souvenirs... Ce livre est tout ça à a fois. Bernard Giraudeau nous offre un beau récit, à la plume épurée, douce-amère. Avec lui, les paysages prennent forme, on sent le vent, la chaleur, la moiteur. Ses récits descriptifs se ponctuent de ses pensées à son amour, un amour idéal et idéel. Car si personne n'attend ses lettres et ses pensées, seul le lecteur s'en délecte. Nous emmenant successivement en Amazonie, en Patagonie, aux Philippines..., l'auteur délivre avec une superbe plume un appel aux voyages, aux rêves. Que ce soit dans les tourments de la jungle ou à bord de la Jeanne, le navire sur lequel il sera écrivain, Giraudeau n'a de cesse de ponctuer son récit de souvenirs, d'anecdotes, reliant le présent et le passé. Puis, c'est le portrait d'un homme aussi, comédien, qui apparait entre les lignes, qui emporte avec lui Richard III, alors même que le voyage l'appelle. Un bel ouvrage , que j'ai lu avec une pointe de tristesse, sachant que ce serait le dernier qu'il écrirait...

Un seul conseil, n'hésitez pas à embarquer, vous ne le regretterez pas.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,10 €
6,60 €
6,30 €