undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

81
4,2 sur 5 étoiles
Etranges rivages
Format: BrochéModifier
Prix:7,60 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

26 sur 26 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 février 2013
Nous retrouvons Erlendur dans les froides et inhospitalières landes d'Islande ,plongé dans les terres du drame de son enfance et dans sa quête obsessionnelle des traces de son frère disparu . Parallèlement,une autre disparition ancienne et les histoires étranges qui l'accompagnent captent son attention.
C'est avec une lenteur tétue, d'indices en intuitions que nous cheminons à pas glacés dans ce roman poignant dans lequel culpabilité et deuil impossible sont les maîtres mots .
Oui ,c'est noir, c'est lent ,c'est froid mais tellement fascinant qu'il est presque impossible d'abandonner ce livre en route .
J'ai le coeur serré en refermant cette histoire ,le reverrons nous ?
Je conseille aux lecteurs de lire les "aventures" de notre commissaire dans l'ordre pour bien s'imprégner de sa psychologie et ainsi mieux comprendre sa façon d'être .
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
33 sur 34 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Pour les lecteurs fidèles, « Etranges rivages » est le livre du retour d'Erlendur et de ses obsessions, après deux tomes d'absence. Dans ces deux tomes, ses deux plus proches collaborateurs ont su assurer la permanence à leur manière mais j'avoue qu'après la cuisine d'Elinborg et la chute des repères de Sigurdur Oli, c'est avec bonheur que j'ai retrouvé la lande rude et austère d'Erlendur. Pour Erlendur aussi d'ailleurs, c'est le livre du retour. Ses vacances sont l'occasion de retourner sur le lieu de son enfance et d'y ressasser les évènements liés à la disparition de son frère, comme si à force de se mettre en situation, de fouiller, d'interroger, quelque chose devait forcément finir par émerger. Par extension, une autre disparition le happe et il va tenter de comprendre pourquoi, en 1942, une jeune femme, Mathildur, a disparu sur la lande en même temps qu'un régiment anglais. Même en vacances, il ne peut s'empêcher d'enquêter. Mais ce sera par conséquent de manière officieuse voire même parfois très peu orthodoxe. Cela lui en apprendra beaucoup sur lui-même car il ne peut ici cacher ses motivations derrière son métier. Avec une grande finesse psychologique, ce roman dégèle le passé, éclaire un peu la part d'ombre d'Erlendur et laisse envisager un deuil possible. Ce que l'on déterre, il faut peut-être se résoudre à l'enterrer à nouveau.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 février 2013
Aaaah, il est enfin de retour Erlendur. Pour notre plus grand plaisir. Le livre démarre lentement, pour ne réellement commencer qu'à partir de la 150ème page. Ensuite, un peu comme dans "La femme en vert", on a affaire à une série de flash-back qui nous mènent à la résolution de la disparition de Matthildur. Un excellent tome!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 mars 2013
Bien sûr il il a des disparitions, peut-être un meurtre ou deux, mais surtout il y a un ton et une écriture encore plus aboutie que dans les romans précédents. On n'a jamais eu aussi froid et souffert autant de l'humidité que dans ces fjords de l'est si bien décrits. Et on a enfin les réponses qu'on n'attendait plus à des questions posées depuis les premiers romans d'Arnaldur Indridason.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 mai 2013
Erlendur est de retour… enfin, pas dans son service de police.. pour une dernière fois, sûrement, nous le retrouvons, mais, cette fois, il nous emmène dans ses voyages, lorsqu'il disparaît sans crier gare pour errer à la recherche de traces de son petit frère, autrefois disparu dans une tempête de neige, alors qu'épuisé, il lui lâcha la main….
Dans le village de son enfance, Erlendur enquête, sans cadre officiel, sur la disparition d’une femme, perdue des années auparavant lors d’un tempête de neige…durant laquelle de jeunes militaires de retour de guerre se sont aussi perdus mais ont tous survécu. Pourquoi ne l’ont ils pas croisée sur l'unique chemin ? Pourquoi aucune trace d’elle n'a été retrouvée ?
Ce roman, qui n’est pas plus vraiment un polar, est un livre sur la disparition sans traces, sur le sentiment de culpabilité qui taraude sans trêve aucune, sur le manque, sur ceux qui restent, qui attendent et survivent….
En remontant le temps et le fil de l’histoire de cette femme, Erlendur parviendra-t-il résoudre le mystère de son enfance, qui l’a empêché de vivre tout à fait ?
D’une tristesse infinie, ce roman sensible et plein de suspense, nous prend aux tripes. Indridason sait, comme peu, relier les faits historiques et les destins individuels, pour donner sens et humanité à chaque geste à chaque silence, fût-il froid, désespéré ou aimant.
C’est ainsi avec regret que l’on approche du dénouement, sachant que, plus jamais, nous n’accompagnerons Erlendur dans les tempêtes de neige, sur les traces de son éternellement regretté petit frère.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 avril 2013
Voici le retour d'Erlendur, absent des deux derniers ouvrages, Sigurdur Oli et Elinborg assurant la relève a Reykjavik. Nous retrouvons Erlendur sur les lieux de sa vie d'enfant, cherchant à résoudre le mystère de la disparition qui le hante depuis l'âge de ses dix ans. Ce pèlerinage, douloureux et poétique à la fois, s'il laisse planer quelques doutes, apporte une certaine sérénité. Parallèlement à cette quête personnelle, Erlendur ne peut s'empêcher de mener, à titre officieux, une enquête sur une autre disparition survenue dans les landes par une terrible tempête en 1942 : intrigue passionnante à l'atmosphère lourde et sombre, réservant des passages inquiétants mêlant terreur et frisson.
Un roman essentiel pour les familiers du commissaire Erlendur. On le lit avec une hâte suscitée par un intérêt constant et on le referme en se demandant "à quand le prochain ?"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 novembre 2013
Tant pour son écriture noire que pour connaître la suite des aventures de l'inspecteur, j'étais pressée de lire la suite des aventures de l'inspecteur.... j'ai été moyennement emballée. Il faut connaître tous les rebondissements des précédents bouquins pour être réellement intéressée par cet étranges rivages
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Erlendur revient, cette fois sur les terres de ses premières années, et tente de faire la lumière sur la disparition de son frère qui le hante depuis l'âge de 10 ans. Parallèlement, il effectue des recherches sur la disparition ancienne d'une femme. Indridason compose un roman sur la difficulté de faire son deuil tout en tentant de soigner la mélancolie d'Erlandur. On ne peut le classer dans la catégorie "policier" ou "noir" car le commissaire n'effectue pas de véritables enquêtes; il répond à l'obsession d'Erlandur, La Disparition, de son frère d'abord et de toute personne. C'est aussi l'occasion de la narration d'histoires poignantes sur une note poétique émouvante. Un ouvrage indispensable pour mieux comprendre et vivre l'univers d'Elendur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Si vous voulez un polar trépidant, passez votre chemin dès maintenant ! Indridason n'est pas réputé pour son action mais ici il se surpasse. L'œuvre est lente, mais ni longue, ni ennuyeuse. Pas du tout ! L'action est claire, fine, logique, sinueuse, passionnante. Mais je dirais que ce n'est pas à proprement parler un polar. Vous verrez bien pourquoi dès les toutes premières pages.
C'est une histoire très émouvante, presque bouleversante. Les personnages sont tous très surprenants (ne serait-ce que par l'âge !). Il m'a un petit peu rappeler l'immense « Femme en vert ». Erlendur (le policier, pour les nouveaux-venus en Islande) révèle un aspect assez étonnant de son caractère.
Le seul reproche que je vais faire est l'aspect un peu lourd des réminiscences d'Erlendur à propos de son frère disparu et des circonstances (je ne gâche rien : c'est bien connu !). Ça, c'est un peu longuet. On voit évidemment bien le lien entre son histoire et celle de Mathildur, et par conséquent on en admire la subtile construction. On voit bien le rôle qu'elle joue (chut !!!). Mais malgré tout c'est pesant et pas léger-léger.
Il est difficile de parler de ce grand roman sans en dévoiler l'intrigue, ce qui serait très dommage !
Très chaudement recommandé, un grand livre de plus à l'actif d'Indridason, bien supérieur aux deux précédents (où Erlendur n'apparaissait pas). Un des meilleurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 mars 2013
Il aurait aussi pu s'intituler "Froid", tant on a l'impression de le sentir sur sa peau. Comme la culpabilité, omniprésente dans ce livre.
Une oeuvre magistrale, resserrée et forte comme un poing fermé. Bravo!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le duel
Le duel de Arnaldur Indridason (Broché - 7 mai 2015)
EUR 7,90

La rivière noire
La rivière noire de Arnaldur Indridason (Poche - 18 mai 2012)
EUR 7,30

Le Livre du roi
Le Livre du roi de Arnaldur Indridason (Broché - 14 novembre 2014)
EUR 7,95