undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles13
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
9
4 étoiles
0
3 étoiles
3
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Broché|Modifier
Prix:19,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 février 2014
on ne sort pas indemne de la lecture de ce livre. comment est possible un tel silence un tel déni de la part de nos gouvernants ? La France ne fait rien face à ces horreurs : notre justice est aussi minable que les pouvoirs publics ; la pédo pornographie , les tueurs d'enfants....comment certains êtres humains sont ils capables de ces actes abominables et comment d'autres sont ils capables de les ignorer ??
sont ils capables de l
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2014
Avis aux critiques : Savez-vous que Mr Zéro, est l'un des seuls journaliste en France a avoir fait un reportage sur maddie, peut de temps après sa disparition? Je vais vous dire une seule chose; se rendre sur place, essayer de comprendre, et rapporter les faits au grand public est déjà en soi une énorme preuve d'humanité, car réster chez soi à acheter des livres sur amazon les lire puis critiquer son auteur n'est ni plus ni moin ce que fait un parasite. Se lever de son fauteuil et allez mettre son doigt sur la grande machine à fric que sont les réseaux pédophile, ça c'est ce que chaque adulte de ce monde devrait faire pour protéger tout les enfants de cette terre qui sont sous notre résponsabilité, nous adulte. Alors oui merci Mr. Zéro. Car quand l'être humain se met a violer des bébé c'est que vraiment le summum de la cruauté humaine a été atteint, le taire c'est être complice, en parler c'est faire bouger les choses et tous ensembles si on le voulais on mettrai un frein a cette horreur, donc voyez vous en gros on s'en fout d'où provient l'action, l'important c'est qu'elle se fasse et en masse... Et oui critiquer les enquêteurs n'est que faire preuve de réalisme!!! Quand on sait que pour retrouvez 95% des enfants disparus il suffirait aux enquêteur de faire un tour dans le dark web... Mais non ils en sont encore à l'époque de Colombo calepin et stylo! Mais comment peut-on dormir en tant que flic et se savoir complice d'une telle impunité? Et les peines de prison? Six mois de prison pour un pédophile, et perpètuité pour un braqueur de banque, mais bien sur protéger des bouts de papier c'est tellement plus important qu'un bébé!!!
J'en ai les larmes aux yeux et le cœur si douloureux quand j'y pense ainsi qu'une immense envie de vomir, j'ai d'ailleurs cessé de croire en dieu quand j'ai appris ce que l'Homme était capable de faire.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2014
Je suis d'accord avec le précédent commentaire : il est inadmissible que rien ne soit fait pour retrouver ces pauvres disparues qui n'ont pas demandé ce qui leur arrive... C'est impensable que rien ne puisse bouger dans notre système judiciaire ainsi qu'à des niveaux plus élevés !
Et si cela arrivait à vos enfants, comment réagiriez vous ? Trouveriez vous normal que rien ne soit mis en œuvre pour retrouver vos enfants ? La politique actuelle est dramatique et de telles disparitions ne devraient jamais avoir lieu.
Tant que cela ne nous concerne pas de manière proche, tout le monde s'en fout ! C'est anormal !!!!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2015
Oui, je sais, on dit plus facilement accrocheur ! Mais là, ce bouquin est accrochant ! On commence... et on n'arrête plus !
Toutes ces histoires que l'on croyait connaître, Karl nous en donne de nombreux détails supplémentaires. On sent l'enquête fouillée.
Et à travers cette lecture on ressent le désarroi des familles, rarement et mal écoutées. Surtout dans les premières heures.
Heureusement il semble qu'aux cours de ces dernières années les choses s'améliorent. Grâce notamment aux flics et aux avocats qui se penchent avec ardeur sur les COLD CASES.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2015
Intriguant...
On ne saura jamais ce qu'elles sont devenues.
Et pourtant Karl Zéro nous explique vraiment l'enquête et ses failles.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2015
C'est ma femme qui le lit apparement ça lui plait . ... . . . . . . . ..
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2014
KARLITO EST UN JOURNALISTE D' UNE GRANDE CULTURE, ECARTE DES "GRANDS MEDIAS" PARCE QU'IL PARLE HAUT &
FRANC... BEAUCOUP D'HUMANITE, PAS DE LANGUE DE BOIS... HISTOIRES TERRIBLEMENT EMOUVANTES TRAITEES AVEC
SENSIBILITE & OBJECTIVITE. LE "BONHOMME" EST PASSIONNANT LORS DE SES REPORTAGES... & SUR LE PAPIER...!
MERCI A LUI. XXX
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2014
Je trouve que ce livre nous apporte des faits pas assez punis
Et que la justice et les psychiatres prennent de mauvaise décision
Nos enfants ne sont pas assez protéger
Karl Zéro a bien mis sur papier ce monde trés fermer encore aujourd'hui
Nous disons souvent les fous son dehors et pas enfermer
Merci pour ce livre et pour nos enfants
22 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2014
Je m'en veux d'avoir choisi ce livre avant de sauter dans un train, attirée par le titre racoleur et la couverture qui rappelle les romans d'Harlan Coben; car si le récit de Karl Zéro ne nous apprend rien sur des affaires déjà maintes fois relatées par les médias, il donne l'impression de chercher à se faire de l'argent sur le dos des victimes. En nous livrant en pâture le descriptif de leurs corps mutilés sans jamais s'attarder sur l'être humain qu'elles ont été, avec leur personnalité, leurs rêves, leurs projets, leurs habitudes, c'est comme si l'auteur les assassinait une nouvelle fois, réduisant leur souvenir à l'association d'un visage, d'un terrain vague et d'une autopsie. Quels indices supplémentaires a-t-il recueilli en se rendant sur le lieu des crimes des années après les faits? Aucun. Qu'apporte-t-il aux enquêteurs dont il dénigre le travail? Rien. Mais au moins Karl Zéro le reconnaît: le néant... c'est ce qu'il trouve en remuant paresseusement la poussière qui recouvre le terrain où se sont déroulés les drames. On est loin de "My Dark Places" de James Ellroy qui en reprenant minutieusement l'enquête sur l'assassinat de sa mère tuée 40 ans plus tôt nous informe sur le Los Angeles des années 50 et les méthodes de la police de l'époque, sans jamais juger mais toujours en exposant des faits précis et en explorant l'âme des protagonistes. "Disparues" est loin aussi de l'enquête d'un Dupond-Moretti sur l'assassinat d'un SDF auquel il redonne une identité en livrant le portrait détaillé d'un homme dont il salue la mémoire quand il cite les paroles de "la chanson pour l'Auvergnat" de Brassens pendant sa plaidoirie en réponse au bourreau qui qualifiait sa victime de "déchet humain". Si Karl Zéro manifeste un peu d'empathie pour ses "disparues", il ne parvient pas à leur rendre hommage, ni à aider le lecteur à comprendre comment l'homme peut se rendre coupable de tels actes de barbarie. Le dernier chapitre consacré au fichier Zandvoort relève un peu le niveau mais se positionne en décalage avec les enquêtes précédentes, presque hors sujet, comme si Karl Zéro n'avait pas eu le courage de creuser davantage un sujet tabou, celui de la pédophilie, pour en faire le vrai sujet d'un livre. En dissimulant l'évocation du fichier de la honte dans les dernières pages de son livre, il fait l'autruche comme les politiques et les juges qu'il tente timidement de mettre face à leurs responsabilités. Au final, ce livre n'est que l'expression de la curiosité malsaine et intéressé d'un petit journaliste nombriliste qui observe la détresse humaine depuis la lucarne de son appartement bourgeois, sans jamais se salir les mains.
11 commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2014
Une recherche pointue,et une dénonciation des enquetes mal commencées et des pistes négligées.Des affaires très différentes,mais avec pour point commun une certaine routine dans les procédures,qui conduisent à l'échec.Amer!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,65 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)