undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

13
4,4 sur 5 étoiles
ZZ Top's First Album
Format: CDModifier
Prix:9,98 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

17 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 mars 2008
Avec un nom comme celui-là (B. Gibbons), le Monsieur ne pouvait jouer que sur une Gibson. Et c'est ce qu'il fit. Après avoir accompagné le Maître Hendrix (on se prosterne, merci) lors d'une tournée de celui-ci au Texas 3 ans plus tôt, le sieur Gibbons et ses deux accolytes (Hill-Beard : les mêmes depuis près de 40 ans !) nous pondent un petit chef d'oeuvre de guitare blues-rock sudiste. Le son de la "Gibson à Gibbons" est tout simplement faramineux de pureté, de feeling (les solos de "Brown sugar", "Going down to Mexico"). Le blues est derrière chacune de ses notes, toutes les compos sont meilleurs les unes que les autres (sans "tube" pourtant, excepté "Blackdoor love affair") et, pour peu d'être un peu mordu de guitare, vous hérissent chaque poil de votre petit corps boudiné. Et comme le Monsieur a une voix qui colle parfaitement (rocailleuse juste comme il faut), le résultat est à la hauteur des barbes que portent aujourd'hui le guitariste et le bassiste, mais qu'ils n'avaient pas encore à l'époque (ou alors toute rikiki). Enfin, il est amusant de lire les notes du livret contenu dans le cd qui disent, en deux mots, "qu'en ces temps de musique synthétique, d'overdubs, d'arrangements studio, il est rafraichissant d'entendre la "vraie" musique, celle jouée par les musiciens". Quelques 15 ans plus tard, les ZZ TOP seront parmi les premiers à mettre autant de synthé ("Afterburner") et d'arrangements, de façon plutôt réussie d'ailleurs, mais qui désiorentera, le mot est faible, les fans de la première heure et de cet album tout en guitare, sueur, bison et honky tonk.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 novembre 2009
Il était une fois un mec (provenant de sa cambrousse) qui avait l'habitude de traîner dans la capitale et en particulier dans le quartier St Michel/Bld St Germain (il y a trés longtemps de çà, et oui garçon, c'est le vieux qui cause), toujours à la recherche de vinyles en fouinant les diverses petites boutiques de disques qui s'installaient dans divers endroits populaires de la capitale. A l'époque, les Ricains exportaient tous leurs invendus, ils arrivaient par containers et on les appellait "cut up ou cut out", je ne sais plus trés bien. On les reconnaissait assez facilement car les pochettes étaient d'unn carton trés épais, le disque également épais et solide et sur le coin droit, il y avait soit un petit trou, soit une encoche ou littérallement le coin coupé. On pouvait dénicher dans ces boutiques d'innombrables enregistrements qui n'existaient pas en pressage français. Je repère donc une pochette jaunâtre avec une guitare "Les Paul" représentée dans un cercle : ZZ TOP FIRST ALBUM, jamais entendu parler de ces vautours, mais me dis-je avec un nom pareil !!!!! J'ai pensé de suite à un petit groupe US qui reprenait quelques standards car le premier morceau s'intitulait "Brown Sugar". A la première écoute, j'ai constaté que cela n'avait rien à voir avec les Stones, mais je me suis dis que j'avais affaire à un sacré groupe. Dévorant la presse muscale Rock (Rock' n Folk, Best, Extra, Pop Music, Pop Hebdo.....), je n'avais jamais lu quoi que ce soit concernant ce trio, mais j'étais persuadé qu'il allait faire trés mal, n'avais-je pas raison ? En fait, c'est en 1973 lorsqu'est sorti "Tres Hombres" avec le célèbre "La Grange" que ces texans ont commencé à faire parler d'eux. Ce premier opus est une tuerie et j'avoue que je suis assez content, moi le campagnard, le paysan....d'avoir découvert ce LP bien avant les parisiens branchés. ZZ TOP c'est pour rendre hommage au papier à rouler ZIG ZAG non ? ou plutôt une erreur de frappe, ils s'appellent en fait 22 TOP, non c'est un hommage à BB KING ou alors pour être placé en dernier dans les bacs à disques ?? Il faut absolument posséder ce premier enregistrement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Leurs barbes ont pris un sacré coup de gris depuis la parution de cet album qui a révélé les ZZ TOP au monde du rock. Nous sommes en 1971. Quel sacré coup de vieux m'assaille tout d'un coup ! J'ai connu ce premier album à l'époque du vinyle. Je me souviens encore avoir été complètement scotché par ces immuables énergumènes (qui sont toujours dans le coup ensemble). Ces texans, à nuls autres comparables, ont mis sur le cul toute la planète rock, d'Hendrix aux Stones, en jouant le blues dans sa représentation la plus brutale. Porté par la guitare de Billy Gibbons, la plus fine lame blues aeuvrant dans le hard rock, et par une rythmique hors norme constituée de Dusty Hill à la basse et Franck Beard à la batterie, ce trio infernal du rock texan, aux barbes démesurées, aux tenues vestimentaires douteuses et aux mouvements de danse synchronisés, fixe le début de sa carrière phénoménale ici. Cet album n'est pas leur plus connu et n'est pas récompensé d'un quelconque métal (or, argent ou platine). Ce premier album (London Records) met en place leur boogie-blues-rock de demain. J'ai trouvé l'affaire plutôt séduisante en 1971, en direct-live. Depuis, passé au CD (je préfère le son d'origine), ce disque a eu le privilège de me suivre dans mes déplacements routiers et je peux vous dire que les baffles ont craché dans le landerneau. J'adore cette exhibition à grands coups de guitares saturées, la puissance qu'il retranscrit (ZZ TOP est un groupe de scène avant tout). Plus expressif que ça, tu meurs ! Ok, ce ne sont que les premiers pas du trio, le poil n'est encore que duvet et techniquement ça n'est pas toujours au niveau des monstres sacrés que sont les Degüello ou Tejas, Tres Hombres ou Fandango, mais c'est drôlement efficace et c'est ce qui fait son charme. Pour preuve : (Somebody Else Been) Shakin' Your Tree, Brown Sugar, Backdoor Love Affair et Goin' Down To Mexico.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 22 février 2014
Avant de mettre ses open tuning au service de la thune dans des pubs pour bagnoles pleines de filles tunées, il fut une époque où ZZ Top était réellement un super groupe de rock. Je n'ose dire de Southern Rock pour ne pas fâcher les puristes (...), mais assurement le chef de file d'une école que l'on pourrait baptiser de rock texan, voire de rock Tex mex, une école dans laquelle se retrouvent pèle-mèle Johnny Winter, SRV, les Fabulous Thunderbirds, Los Lobos, ou Van Wilks...

La musique de ce premier album, paru en 1970, est sale comme du cambouis et odorante comme de l'huile de moteur brulée, de la musique pour grands espaces et hordes sauvages. En tout, dix titres magnifiques bourrés de grooves implacables ("shaking your tree", neighbours, neighbours", "backdoor love affair"), de riffs hargneux (l'extraordinaire "Brown sugar" !, "goin'' down to mexico" ) et de soli terrifiants ("squank ", "bedroom Thang"), mais également des morceaux plus calmes et de toute beauté ("old man", "just got back from baby's"), comme sauront nous en gratifier nos barbus mi-teigneux, mi-romantiques tout au long de leur longue carièrre ("blues jean Blues", "rough boy".....)

Certainement l'un des meilleurs albums du groupe, même s'il ne contient aucun tube parmi les plus connus et qu'il n'est pas souvent cité dans les multiples anthologies du rock. Les puristes, eux ne sauraient s'y tromper !
1919 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 décembre 2010
CHRONIQUE DE HERVE PICART MAGAZINE BEST NOVEMBRE 1981 N° 160 Page 50
1° Album 1970 33T Réf : WARNER WEA WB 56601
La pochette, très austère, laissait deviner que ce premier album devait offrir une musique bien rudoyante, et que le psychédélisme des Moving Sidewalks était tout à fait renié. C'est effectivement le cas. ZZ TOP s'inscrivait, en fait, dans la lignée d'un groupe comme Canned Heat, alors pape du renouveau du blues américain. D'ailleurs,
l'allure de Gibbons & co rappelait fort la dégaine de Bob Hite et Vestine : cheveux longs, lunettes rondes et tenue rustique. Mais si Canned Heat redécouvrait le blues, ZZ TOP, lui, le réinventait. En fait, ce premier album est un grand disque de blues moderne ; il reprend l'esprit, mais l'inscrit en lettres plus contemporaines. Vieilles racines et feuillage vert fou ; la stratégie de ZZ TOP est déjà telle qu'en elle-même. Ecoutez par exemple "Brown sugar" avec son prélude dépouillé à la John Lee Hooker, le dialogue de la voix âcre et enfumée de Gibbons avec sa Gibson huileuse; voilà les racines. Puis tout chavire, et la rythmique s'emporte dans un mouvement de houle à la Hendrix, animée d'un funk moite et profond ; voici le renouvellement. toujours dans ce disque, que ce soit avec la steel guitar ironiquement country de "Shaking your tree", ou avec l'alternance boogie-blues de la face 2, ZZ TOP salue son passé, mais dessine sur sa trame les arabesques d'un swing novateur et incendiaire. Savourez notamment les épineuses rythmiques que tresse Gibbons sur sa guitare, toutes en rupture, avec alternance d'accord et de riffs ; il réinvente totalement, nerveusement, l'accompagnement blues ; c'est le chambardement dans la vieille maison. Ce disque est du coup pleinement en correspondance avec les aventures similaires de groupes comme le Band of Gypsys d'Hendrix (dont l'influence est nette sur le jeu de Gibbons comme sur les rythmiques, celle de "Squank" notamment), ou encore Mountain (qu'on croit retrouver sur "Goin'down Mexico"
Mais c'est aussi un disque prophétique qui, par sa façon de catalyser les vieilles bases, préfigure Lynyrd Skynyrd déjà contenu dans "Old Man", prototype du Southern Rock, ou même le heavy metal, avec le célèbre
"Back door love affair" qui sonne comme un hard qui n'aurait pas encore la couleur, le chromo, un hard en noir et blanc, aux contours infiniment coupants. Vous avez donc compris que ce "First album" n'est pas le disque d'un espoir, mais bien celui d'un maître.
.
.
Sur la pochette de ce "First album" trône avec une banale évidence une Gibson Les Paul. Mais ce n'est pas n'importe quelle Gibson, il s'agit de Pearly Gates, la favorite de Mr. Gibbons. Billy est passionnement attaché à cet instrument (fabriqué en 1959) et pour la première et définitive raison que c'est lui, qui, grâce à une sonorité exceptionnelle et tout à fait tordue, donna d'emblée ce son si désormais particulier et reconnaissable, qui fit désormais identifier ZZ TOP à coup sûr.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 octobre 2013
Tout à fait d'accord avec les commentaires précédents en ce qui concerne la musique . Sachez cependant que si vous êtes amateur de gros son, c'est le vinyl qu'il faut vous procurer. C'est la première fois que je trouve un CD qui a été autant déformé au mastering. Ajout de reverb omniprésente, équilibre tonal "corrigé", je me demande même dans quelle mesure ils n'ont pas carrémént remixé la bande multipiste originale.
C'est vraiment désolant, je me suis donc abstenu de racheter en CD les autres album de la période "analogique" par crainte de retrouver le même traitement sonore.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
petit a petit j’enrichis ma collection de zz top , et je suis époustouflé par ce premier album , a tel point que je m'en veux de ne pas l'avoir acheté à sa sortie! ce n'est pas les mièvreries des deux albums "mythiques" que sont "eliminator" & afterburner"! ici tout sent bon le vrai rock texan avec ses tripes et puis rien d'autre! titre à écouter en priorité:"backdoor love affair!"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 juillet 2015
Billy F. Gibbons - Dusty Hill - Frank Beard : line up inchangé depuis le tout premier album de ZZ Top sorti en 1971.

Je ne connais pas la discographie complète de ce fameux groupe Texan mais cet album est excellent. on y retrouve les influences Bluesy de John Lee Hooker ou encore Muddy Waters mais aussi celle d'Hendrix. C'est en mélangeant toutes ces bonnes infuences que ZZ Top créa le fameux Texas Blues ou Boogie Rock.

Brown Sugar, Goin' Down To Mexico, Certified Blues... Ces morceaux sont des classiques !

Ce disque est intemporel et indispensable !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 décembre 2012
LE premier album du cultissime trio ZZ-TOP (prononcé ZIZI-TOP). Le trio à l'état PUR. Par contre, ne me souvenant plus du vynile, je ne ferait donc pas de comparaison. De toutes façons, pour les fans, inconditionnels, adorateurs, intoxiquées, etc ... du trio MAGIQUE. Très BLUES. Et merci pour cette ré-édition !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 octobre 2014
Beaucoup de choses sont déjà présentes dans ce 1er album des Texans. Bien sûr, il y a quelques imperfections, des voix à poser davantage et des arrangements un peu simples, voire simplistes, mais c'est étonnant de voir que toute l'oeuvre de ZZ Top est déjà en germe dans cet album.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Tres Hombres
Tres Hombres de ZZ Top (CD - 2006)

Eliminator
Eliminator de ZZ Top (CD - 1983)