undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles146
4,2 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange... Ce commentaire porte sur l'édition Blu-Ray Gone With The Wind - 70th Anniversary [Blu-ray] [Import anglais]

Le Blu-Ray du Film "Autant en emporte le vent - Edition du 70 ème Anniversaire" comporte 2 Disques dont un de Bonus. Le Film profite du passage au Blu-Ray de belle manière et tous ceux qui aiment ce Film, ou voudront le découvrir, trouveront ici la meilleure qualité d'image qui soit pour ce Classique du Cinéma.

Le Film est au Format 1.33:1 original, ce qui laisse apparaître une Bande Noire de chaque coté de l'image. Le Master, encodé en VC-1, est d'une propreté irréprochable, exempt de tâches, griffures, et autres poussières. La Définition est exemplaire avec un excellent Piqué, les contrastes bénéficient d'une excellente gestion et les Noirs sont très profonds. La palette colorimétrique est large et délivre des Couleurs bien saturées et variées, on peut cependant noter qu'une très légère teinte jaune n'a pu être supprimée lors de la Restauration. Le grain Cinéma est discret. Les contours sont bien nets. Le niveau de détail est étonnant, et même si on n'est pas devant un Film tourné l'année dernière, on peut voir les détails des visages, des décors, des costumes, des paysages, les cheveux (et les favoris) des hommes et les coiffures des femmes semblent "naturels". Les textures des vêtements, et les détails du mobilier et des bâtiments sont bien visibles. Seuls certains arrière-plans manquent de détail. On peut noter des fourmillements récurrents. L'aspect tridimensionnel n'est pas bluffant mais on profite quand même d'une agréable profondeur de champ qui donne satisfaction.

Durée du Film: 233 MN.

La Piste Audio Français est en Dolby Digital 5.1.

Les Pistes Audio Anglais sont en Dolby TrueHD 5.1 et Mono, cette Piste Mono n'est pas indiquée dans le Menu des Langues, on la trouve dans les Bonus.

Les Bonus du Disque 1 sont:

Commentaires de Rudy Behlmer. Non Sous-Titré.

Bande Audio Originale Mono.

Les Bonus du Disque 2 Sont:

Les Coulisses du Film:

"La Production d'une légende: Autant en emporte le vent." Sous-Titré. (2 h 03 mn)

"Warner Bros Home Entertainement Présente 1939: La plus belle année d''Hollywood." Sous-Titré. (1 H 08 mn)

"Clark Gable: Souvenir du roi." Sous-Titré. (1h 05 mn)

"Vivian Leigh: Scarlett et au-delà." Sous-Titré. (45 mn)

"Mélanie se souvient: Réflexions d'Olivia de Havilland." Sous-Titré. (38 mn 30 s)

Les Acteurs du Film:

"A Tara." Sous-Titré.

"Aux Douze Chênes." Sous-Titré.

"A Atlanta." Sous-Titré.

"La restauration d'une légende." Sous-Titré. (17 mn 40s)

"Dixie fait l'éloge de "Autant en emporte le vent." Sous-Titré. (3mn)

"Court métrage historique Le vieux Sud." Sous-Titré. (10 mn 40 s)

"Centenaire de la Guerre de Sécession à Atlanta." Un montage d'images avec Sous-Titres lors des quelques paroles et "écrits" Anglais. (3 mn 40 s)

Bandes-Annonces:

"6 Bandes-Annonces de diverses époques."

Autres suppléments:

"Le montage: La guerre de Scarlett O'Hara." Téléfilm de 1980, avec Tony Curtis dans le rôle de David O'Selznick, sur la production du Film "Autant en emporte le Vent" et la recherche de la jeune actrice qui pourrait incarner à l'écran "Scarlett O'Hara". En Version Originale Sous-Titrée. (1 h 37 mn)

Scènes inédites:

"Prologue International." Sous-Titré. (45 s)

"Versions du Film dans d'autres Langues." Sous-Titré. (2 mn)

P-S: C'est sur le Site amazon.co.uk (ou amazon Angleterre) que j'ai acheté ce Blu-Ray d'"Autant en emporte le vent" (17 euros, Frais de Port compris) et non pas sur amazon.fr. Je n'avais pas vu qu'il est en vente sur Marketplace France, référencé sous son Titre Original.

La Jaquette du Film est en Anglais, les Menus sont en Français si la configuration habituelle du Lecteur Blu-ray est en Français pour la lecture des Blu-Ray et des DVD.
3030 commentaires|65 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2005
On disait de Titanic le film du siecle. Je suis pourtant de la génération Titanic, mais je prefere de loin ce film-là. Les personnages sont vivants, ont une psychologie, dans un film a la fois drole et emouvant. C'est quatres heures de cinema qui se suivent avec un interet... etonnant.
La destruction de la ville ou le premier baiser de Scarlett sont des scènes mythiques et font que ce film un classique indemodable. Les peripeties et les rebondissements sont originaux, on est loin des sentiers battus.
En fait, on peut encore donner un tas de pretexte pour ce film, mais jamais une critique. Jugez en par vous meme, c'est le meilleur moyen. En plus l'edition en DVD est toute en la faveur du film par les bonus
0Commentaire|37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2010
Je passerai sur l'oeuvre elle-même, qui est un classique parmi les classiques. Si vous ne l'avez jamais vu, il n'est jamais trop tard, et ce Blu-ray en est une excellente occasion.

Je me contenterai donc d'appuyer lepetitalex, qui a déjà fait l'éloge du transfert, qui est véritablement bluffant. Les couleurs, le piqué, l'équilibre des contrastes, tout a manifestement fait l'objet d'attentions d'experts, et le résultat est éblouissant pour un film qui a plus de 70 ans. Foncez !
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 17 décembre 2011
Force est de constater que ce chef d'oeuvre de 1939 ne viellit pas. Adapté de l'unique oeuvre de Margaret Mitchell, rédigée de 1926 à 1929, cette oeuvre titanesque, réalisée par Victor Fleming, nous expose, pendant quatre heures, une histoire d'amours impossibles sur fond de guerre civile : des hommes et des femmes dans l'impossibilté d'aimer les bonnes personnes, courant sans cesse à la recherche d'un bonheur perdu d'avance, d'illusions ou de rêves inaboutis.

La fresque de Fleming se distingue en trois actes :
- La présentation de l'univers de la jeune Scarlett O'Hara (splendide Vivien Leigh) et de sa personnalitée d'enfant gâtée, faisant la connaissance du personnage de Rhett Butler (merveilleux Clark Gable), l'homme qui lui donnera tout son amour...mais sans avoir de retour. En parallèle se prépare la guerre de Sécession et l'opposition de deux mondes.

- La mise à sac du petit univers privilégié de Scarlett dû à la guerre faisant rage entre les Yankees et les sécessionnistes de la Confédération. On voit évoluer le personnage de Scarlett qui passe de jeune fille capricieuse à celle de femme qui se bat pour sauver sa vie, doit affronter les cadavres et les horreurs de la guerre. Moments particulièrement riches en événements, plein de conflits. La confrontation de Scarlett avec la mort et beaucoup d'autres épreuves révèle le caractère trempé de Scarlett O'Hara et l'attachement immense qui la lie à la propriété de son enfance Tara et à sa terre.

- Le troisième acte est celui qui se concentre le plus sur l'interaction entre les protagonistes, révélant les sentiments forts, l'incompréhension amoureuse à son paroxysme, les drames familiaux, jusqu'à un final renversant de beauté et de sincérité.

"Autant en emporte le vent" est un film profondemment noir, tragique, d'un réalisme effrayant sur les rapports humains et particulièrement amoureux et dans le même temps, une fresque grandiose poétique, belle, onirique et totalement décomplexée.
Le duo Gable/Leigh est magique, intense, touchant, les acteurs nous faisant partager le désarroi, l'amour fou, toute la complexité d'un couple ne parvenant pas à accorder leurs coeurs au bon moment.

On ne peut que comprends les 10 oscars, et admirer ce chef d'oeuvre qui nous emporte, soixante-dix ans après sa réalisation, dans son romantisme effréné et cette passion à outrance.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2005
On prends toujours autant de plaisir à retrouver l'impitoyable Scarlett et le cynique Rhett Butler; De plus cette version DVD est très bien restaurée, et si la mise en scène a un peu vieilli les images semblent avoir été tournées hier. Un must, donc!
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2011
Un grand film. Quand on pense que celui-ci date de 1939. Je possédais déjà ce film dans la version DVD std.C'était bien. Mais en blu ray c'est formidable. Le son et l'image sont nettement supérieurs.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 16 octobre 2011
ou comment Ben Hecht (Thierry Fremont), Victor Fleming (Samuel Le Bihan) et David Selznick (Daniel Russo) donnent naissance au film qui est Hollywood dans toute sa splendeur. Cela se joue au Theâtre Antoine et c'est tout bonnement magique.

Pour le reste, tout ce qui est écrit par les autres commentateurs rendent l'hommage dû au film.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2011
J'ai 71 ans (l'âge du film) que j'ai vu au cinéma, puis sur les divers supports vidéo et je me suis laissé tenter par le blu-ay, et je doit reconnaitre que c'est magnifique, les détails sont stupéfiants !!! (la robe de velours fait avec les rideaux, les boucles d'oreilles qui vont avec !!!) ne pas hésiter à acheter ce chef d'oeuvre
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Que dire devant tant de reussite....l edition collector Blu-ray en deux dvd est magnifique .La restauration est au top + le 2eme dvd bonus est...incroyable-8h et plus-avec tout ce qye vous avez toujours voulu savoir sur *GONE WITH THE WIND* SANS JAMAIS OSER LE DEMANDER mais aussi sur l annee 1939-la plus belle de Hollywood- et sur CLARCK GABLE MAIS AUSSI TOUT SUR VIVIEN LEIGH + une conversation trs interessante avec OLIVIA DE HAVILLAND + des dizaines de commentaires et reportages ...Pour un cinephile digne de ce nom cette edition est un must...comme il sera difficile voire impossible de faire mieux que le film il le sera tout autant pour cette edition restauree colllector Blu-ray***20/20***
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2010
Autant en emporte le vent - Gone with the wind est plus qu'un film, c'est un véritable document cinématographique qui, encore de nos jours, malgré les fantastiques oeuvres nouvelles, demeure le plus fabuleux film de fiction qui ait été réalisé, dans la démesure, pour son époque. Commencé en 1938 par les scènes les plus couteuses, l'incendie de la ville d'Atlanta, le producteur David O'Selznic se lance dans l'entreprise la plus folle en s'efforçant d'obtenir les plus grandes stars du moment, ce qui n'était guère facile compte tenu des contrats en cours. Ensuite, la couleur par Technicolor qui peine à s'imposer en raison du manque de spécialiste et de son coût élevé. La valse des réalisateurs qui ont bien du mal a accepter les nombreuses intrusions du producteur. Commencé par George Cukor qui ne tarde pas à déplaire à Clark Gable qui trouve que sa mise en scène donne trop d'importance aux vedettes féminines, puis Sam Wood et Cameron Menzies, ce dernier étant à l'époque l'un des rares spécialistes de la couleur Technicolor, enfin Victor Flemming, plus souple, qui accepte que Selznic mêle "son grain de sel" sur la conduite de la mise en scène mais surtout "pistonné" par Clark Gable qui l'appréciait.

Les actrices choisies avec soin sous la tutelle de la production dans un casting de plusieurs milliers de postulantes. Vivien Leigh, actrice britannique pratiquement inconnue est retenue pour sa détermination mais aussi pour une certaine ressemblance du personnage de Scarlett O'Hara tel que se l'imaginait David O'Selznic. Puis Olivia de Havilland, pour le rôle de Mélanie Hamilton, pour sa grâce et sa douceur. Chez les comédiens Leslie Howard, également d'origine britannique, pour incarner Ashley Wilkes le doux rêveur amoureux de Mélanie. Enfin, le king d'Hollywood, l'immense vedette des studios MGM, Clark Gable fut débauché après négociations avec Louis B. Mayer pour jouer Rhett Butler le personnage principal de l'histoire, juste avant les premières prises de vues en août 1938. Et que dire de la merveilleuse musique de Max Steiner qui a mérité l'un des 10 oscars obtenus par le film.

Sorti en 1939, aux Etat-Unis, le film obtint immédiatement un succès fantastique et, après la dernière guerre mondiale, un succès planétaire. Des générations de spectateurs se sont enthousiasmées et, encore de nos jours, l'extraordinaire qualité du film est toujours reconnue. Le DVD collector a un film supplémentaire de 2 heures, qui dévoile les secrets du tournage.

Dans une immense plantation de coton, appelée Tara, en Georgie en 1861. Alors que l'on sent la guerre prête à éclater, la haute société sudiste organise des bals pour permettre aux jeunes gens de se courtiser. Parmi les bons partis de la contrée, Scarlett O'Hara est secrètement amoureuse du tendre rêveur, Ashley Wilkes, qui est fiancé à la vertueuse Mélanie Hamilton. Dans cette ambiance de fêtes du Sud la vie des bourgeois s'écoule heureuse et sans soucis. Lors d'une réception à la propriété des Douze Chênes, Scarlett, dont la beauté ne laisse aucun jeune homme insensible, va retenir l'attention d'un aventurier cynique, mais bel homme, Rhett Butler. La tension monte entre le Nord et le Sud et, bientôt, la guerre de Sécession éclate, dans une atmosphère particulière car, se croyant dans leur bon droit, les sudistes veulent en découdre. Ashley avance la date de son mariage avec Mélanie, Scarlett qui est jalouse et malheureuse, épouse sans amour, le frère de Mélanie, Charles Hamilton, qui va se faire tuer à la guerre. Scarlett qui aime toujours Ashley est une veuve bien peu éplorée. Elle finit par céder aux avances de Rhett Butler qu'elle épouse. La guerre et ses séquelles vont atteindre Scarlett au plus profond lorsque sa propriété, Tara, va être dévastée...

Le livre éponyme de Margaret Mitchell est beaucoup plus dense que le film et bon nombre de personnages vont être soit modifiés soit supprimés pour en alléger l'histoire mais la trame essentielle demeure, sans en dénaturer le récit. Ce superbe classique intemporel doit trouver sa place parmi vos autres chefs-d'oeuvre.
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

24,90 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)