undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles9
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:33,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 mars 2011
Voici l'intégrale des enregistrements des concertos de Mozart par Geza Anda, à l'exception du concerto pour deux pianos K 365 (le n°10) qu'il enregistra avec Clara Haskil et dont le copyright est chez EMI et non chez Deutsche Grammophon (la réédition en collection "Références" est malheureusement introuvable aujourd'hui) et du concerto pour trois pianos (classé "n°7") que Anda n'enregistra jamais. Geza Anda (1921-1976) est l'un des grands pianistes hongrois du XXe siècle, il fut l'un des piliers du Festival de Salzbourg dans les années 1960-1970 et c'est la raison pour laquelle il a choisi de travailler avec la Camerata Academica du Mozarteum, orchestre composé d'élèves et de professeurs de cette institution qu'il connaissait bien ; cette collaboration lui permit une maîtrise totale sur la réalisation de ces enregistrements, préparés par de nombreux concerts et répétitions, et où il dirigeait lui-même l'orchestre de taille modeste depuis son piano, comme le fit souvent Mozart. Le résultat est extraordinaire, d'abord par l'homogénéité des choix stylistiques et par la finesse des nuances de détail qu'on ne cesse d'apprécier toujours plus au fur et à mesure qu'on réécoute ces disques. Anda est un pianiste nourri de toute la tradition du piano autrichien et hongrois (élève du grand Ernst von Dohnanyi). Il est par ailleurs le plus grand interprète à ce jour des concertos de Bartok, qu'il enregistra avec Ferenc Fricsay, et cela s'entend aussi dans son Mozart, qui certes reste totalement respectueux stylistiquement des spécificités mozartiennes, mais bénéficie de la force digitale redoutable du pianiste, qui sait la contenir quand il faut : un Mozart jamais mièvre, jamais complaisant, mais d'une transparence, d'une précision absolues, servi par un toucher d'une délicatesse totale, dans un respect exemplaire des partitions (dans l'état du moins où on les connaissait à l'époque, les enregistrements d'Alfred Brendel, par exemple, avec Neville Marriner, ont depuis apporté quelques corrections de lecture sur certains ornements). Tout est JUSTE dans cette vision de Mozart, faite d'humilité et de grâce, privilégiant des tempi un peu plus lents que d'ordinaire. Il y a beaucoup de très beaux enregistrements des concertos de Mozart, naturellement, mais on se montrera plus sévère avec beaucoup d'entre eux quand on aura bien écouté ceux-ci, qui s'imposent véritablement comme une référence de premier plan. A noter que ce coffret permet d'écouter les 6 premiers concertos, souvent négligés, dont on sait qu'ils sont ordinairement considérés comme inférieurs au reste de la production de Mozart : le jeune Mozart n'hésite pas à adapter, en effet, ou à imiter jusqu'au pastiche (voire jusqu'au plagiat !) des mouvements de sonates de compositeurs qu'ils admirait. Et pourtant, ce que montre Anda, c'est que dans ces "emprunts" qu'il ne se serait pas permis plus tard, Mozart opère déjà des transformations considérables qui annoncent les splendeurs à venir. Bien sûr, à partir du concerto n°9, dit "Jeunehomme", tout change : on entre dans un autre monde. L'utilité d'une intégrale est de montrer que ce coup de maître a été préparé de longue date.
22 commentaires|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2011
Beaucoup de pianistes ont fait leur intégrale Mozart et les critiques ont soutenu par sens du devoir. Baremboim, Pirès, Brendel, Perahia, Zacharias ont été loués. Ils sont très bien mais seuls Fischer et Anda résistent au temps et donnent toujours le même plaisir d'évidence. Une intégrale miraculeuse.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une superbe collection de concertos pour piano de Mozart. L' interprétation est remarquablement dans l' esprit mozartien, intimiste et plein de finesse. Les cadences originales de Geza Anda sont pleines d'intelligence. La prise de son met particulièrement en valeur les magnifiques timbres de l' orchestre et la délicatesse du toucher du pianiste.
Du Bonheur pour tous les mélomanes.
0Commentaire|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les concertos de Mozart respirent une souveraine liberté sous les doigts de Geza Anda qui traduit idéalement le souffle de l'esprit créateur. Divin!
Ecoutez seulement la fougue du concerto en ré mineur kv466 pour vous en convaincre... et la cadence romantique quasi shumanienne du 1er mouvement.
A bon entendeur, Yallah ! --> la présente intégrale n'exclue pas celle inspirée de Murray Perahia ni les versions isolées de Clara Haskil et Gulda...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2014
J'ai beau écouter d'autres enregistrements, et par les plus grands, je reviens toujours à celui là : Géza Anda est l’Interprète de Mozart, avec un I majuscule.
Les autres ne déméritent pas, mais lorsque je les compare avec Anda c'est toujours à leur détriment.
Totale maîtrise, sensibilité, prise de son parfaite, que demander de plus ?
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2011
Le coffret Deutsche-Gramophon des concertos pour piano de Mozart interprétés et dirigés par l'immense pianiste et chef d'orchestre Geza Anda est tout simplement incontournable dans toute discothèque de musique classique. Cette interprétation sublime reste inégalée depuis presque un demi-siècle , et la qualité d'enregistrement, époustouflante, semble dater d'aujourd'hui. Geza Anda a la grâce, la subtilité, la virtuosité, il a TOUT COMPRIS de ces chefs- d'oeuvre aux audaces et aux variations infinies que sont les concertos pour piano de Mozart. Chaque mouvement, chaque note, chaque mesure vous transporte, vous bouleverse, vous fait rêver, vous trouble... On est presque au-delà de la musique , certainement au-delà des mots. MAGNIFIQUE ! Le piano est renversant, l'orchestre aussi, tant de connivence entre les deux tient du prodige avec une musique aussi complexe et parfaite. Légèreté et profondeur infinies... L4enregistrement a aussi parfaitement réussi l'alliage du son du piano et de celui de l'orchestre, aucun ne l'emporte sur l'autre, c'est PARFAIT. Pourquoi Geza ANDA n'est -il pas aussi connu que d'autres grands pianistes du 20ème siècle ?
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 septembre 2011
Je crois que je pourrais collectionner que les intégrales des concerti pour piano de Mozart.

J'ai finalement acheté cette compile après avoir réécouter ce merveilleux CD (6-17 et 21) qui somnolait depuis des années dans ma discothèque et qui m'avait procuré des heures de bonheur, il y a plus de trente ans, dans sa version vinyle :
Label: Deutsche Grammophon
ASIN : B000001GQO

Geza Anda est un pianiste très voluptueux, son toucher courtois et délicat est plus "mature" et moins "juvénile" que celui de Clara Haskil, moins "viril" que celui de Barenboïm (EMI Classics France ASIN : B0040UEI9A), mais plus "gai" que celui de Robert Casadesus (Label: Sony Classical ASIN : B004H6P2KQ - spartiate et ennuyeux...)), certainement aussi "ludique" que celui de Murray Perhaia (Label: Sony Classical ASIN : B000GLKLCK).

Ces enregistrements (des années '60) ont beaucoup plus de profondeur que ceux, trop numérique, de ces dernières années et cela s'entend clairement.

Geza Anda : une âme insondable.
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2015
je suis amateur, non spécialiste, cette version est d'une grande cohérence, Geza Anda est en symbiose avec cet orchestre, il a un jeu d'une remarquable élégance
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2003
Etant passionnée de musique classique j'ai écouté cette superbe interprétation. C'est avec grand plaisir que je la réécouterai.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)