undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
44
4,4 sur 5 étoiles
Format: Album vinyle|Modifier
Prix:25,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 31 janvier 2012
Cet album a maintenat 11 ans et il n'a pas pris une seule misérable petite ride. L'opposé d'Homework propulsa les daft au rang de référence absolue dans le domaine de musique éléctronique. Rarement un album electro aura été aussi homogène et cohérant. Incontestablement l'un des meilleurs albums electro de tous les temps. Tout amateurs de cette musique a l'obligation de le posséder. Une référence pour encore très longtemps.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Triomphe d'electro-pop aux moult références (de Van Halen à 10cc en passant par l'Electric Light Orchestra, Giorgio Moroder ou Chic, elles ne manquent pas, toutes plus surprenantes les unes que les autres !), et donc jeu de piste ô combien ludique en plus d'une totale réussite pour le duo versaillais, Discovery demeure l'inégalé chef d’œuvre du catalogue de Daft Punk, et un incontournable tout court. Il faut dire qu'ils ont pris le temps, largement appris de leur premier opus aussi, avant d'accoucher au successeur d'un Homework d'ailleurs très réussi mais immensément éloigné des trouvailles soniques, d'une abattage mélodique ici très au-dessus de la moyenne. Pas bêtes, les Daft Punk auront tout de même retenu l'art du gimmick qui tue (souvenez-vous, Around the World, Da Funk, sans le genre qui vous trotte longtemps dans l'encéphale, ils se posaient un peu là !) y ajoutant, donc, une ambition musicale, dirons-nous, rétro-moderniste où une house music décontractée se nourrit de références que les bien-écoutants considèreront comme has-been mais qui, présentement, s'intègrent et enrichissent un tout déjà fort attrayant. Parce qu'outre des arrangements franchement supra-funs, Bangalter et Homem-Christo ont mis de vraies chansons dans leur mix, et ça fonctionne du feu de Zeus ! Parce que, enfin, comment résister à groove disco-électronique et à l'infectieuse mélodie de ce One More Time d'ouverture, comment ne pas craquer pour un Digital Love qui vient chasser sur les terres néo-pop de leurs cousins de Phoenix, comment ne pas secouer son popotin en reprenant en chœur l'excellent funk robotique de Harder, Better, Faster, Stronger, comment ne pas écraser une petite larme (de crocodile) sur le doucereux Something About Us ? Comme en plus les transitions instrumentales, ces petites (et pas si petites) vignettes de pur fun (Oh ! Crescendolls, c'est Rio à Ibiza !, Nightvision avec ses centimètres-cubes à la dizaine, Voyager ou la disco à l'italienne plane à 20.000, Short Circuit qui Rock It à la Herbie, et j'en passe !) sont l'idéal complément d'un opus absolument brillamment conçu, il n'en faut pas plus pour recommander à ceux qui seraient encore passés à côté, mais comment est-ce possible ?, ce second Daft Punk, c'est le mot, d'anthologie.

1. One More Time 5:20
2. Aerodynamic 3:27
3. Digital Love 4:58
4. Harder, Better, Faster, Stronger 3:45
5. Crescendolls 3:31
6. Nightvision 1:44
7. Superheroes 3:57
8. High Life 3:22
9. Something About Us 3:51
10. Voyager 3:47
11. Veridis Quo 5:44
12. Short Circuit 3:26
13. Face to Face 3:58
14. Too Long 10:00

Daft Punk – vocals, vocoders (on "Digital Love", "Harder, Better, Faster, Stronger", "Something About Us"), sequencers, sampling, synthesizers, Wurlitzer electric piano, guitars, bass, talkbox, drum machines, production (on All tracks), concept, art direction
Romanthony – lyrics, vocals (on "One More Time" and "Too Long"), co-production on "Too Long"
DJ Sneak – lyrics on "Digital Love"
Todd Edwards – lyrics, vocals and co-production on "Face to Face"
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2014
Le très bon album des Daft Punk que l'on connaît sous le nom de Discovery. Je ne parlerais pas de l'album en lui-même mais plutôt du pressage du vinyle qui me semble bon, mais qui aurait je pense mérité un petit travail supplémentaire. Certains morceaux présentent un manque de détails dans les basses, qui semblent un peu sèches (surtout sur One More Time au tout début de la lecture) et certains autres morceaux qui sont moins bien détaillés dans les aigus. Malgré cela, l'ensemble est bon et agréable, le son ne sature pas trop ou pas du tout et la dynamique est correcte. Peu de bruit de fond également pour ma part. Sinon, c'est toujours un plaisir d'écouter cet album mythique sur vinyle !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2012
Discovery est un hommage au son disco des années 70-80, avec cet album, les Dafts ont pris l'étrange décision ( faciliter pour certains )de remastériser de vieilles chansons très peu connues et ayant eu des avis très négatifs à l'époque, alors certes il ne possède pas l'impact et l'énergie de Homework qui hormis quelques samples de quelques secondes piqué à droite et à gauche, est bel et bien un album fait maison contrairement à celui-ci, mais en vérité même si des personnes vont dire que l'album n'a aucune qualité artistique, cela n'empêche pas que Discovery est un excellent album, écoutez les versions originales et vous allez être surpris, les Dafts ont cette capacité de créer des hits à partir de chansons qui n'en sont pas, leurs oreilles musicales est incroyable, et si leur véritable génie ne venait pas de là ?
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2015
... et qui a une platine vinyle. L'album qui a surpris tout le monde. Tout le monde attendait un mélange de mélodie électronique et de gros son comme dans "Homework", et Guy-Homem et Thomas ont décidé de faire autrement. Un album plus disco-funk, appuyé par un film d'animation réalisé par le créateur de Albator (je ne connais plus son nom). Better, harder, faster, stronger !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2002
J'ai mis longtemps à m'y acclimater tant le son de cet opus est innovant.. mais franchement, c'est une pure merveille de sons, d'émotions, bref, c'est un must... pour moi le meilleur album de l'année 2001 ;)
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec 'Discovery', Daft Punk répond au cahier des charges qu'il s'est lui-même fixé en écrivant les règles de l'életrco-rock issue des 'Prodigy' et autres 'Chemical Brothers'. Un son toujours aussi saturé et personnalisé mais cette fois matiné d'une consonnance disco (i.e. 'Very Disco') qui frappe l'imaginaire des jeunes ayant grandi dans les années 80 sans pour autant délaisser l'aspect musical et mélodique de l'oeuvre. Tout se tient donc dans un univers qui, s'il n'est pas original, est néamoins homogène avec l'esprit du groupe et se recoupe sur l'ensemble de l'album. Les 4 titres de départ sont, à défaut d'être sublimes, bigrement subtiles dans leur enchaînement et donnent parfaitement le coup d'envoi du film qui suivra (i.e. 'Interstella'). Daft Punk ne frappe peut-être pas ici un aussi grand coup qu'avec 'Homework' mais s'affirme clairement au RDV et au tournant auquel le duo était attendu.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2014
Le disque est neuf et donc sans défaut, pas de craquement, aucun parasite le mixage est bien fait sur ce double album où on retrouve ce qu'on a aimé chez Darf Punk, on n'est pas déçu. De la musique électronique sur une platine vinyle des années 70, ça fait bon ménage finalement
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2003
Album très décrié par les technophiles snobs qui soit disant pompe la musique des années 80 sans originalité. Des sonorités 80's sont présentes c'est évident mais ça reste du Daft Punk avant tout et du bon. Et il n'a pas le coté bourrin de Homework en plus. Quelques morceaux sont des vraies bombes : le funk puissant d'Aerodynamic , le délicieux et virevoltant Digital Love , le très festif Crescendolls , le pulsant High Life , le smurfant Short Circuit et surtout Face To Face qui est la meilleure chose que je n'ai jamais entendu en Techno. Le reste n'est pas mal non plus notamment le super gospel Too Long et le solo de vocoder dans Harder Better Faster Stronger. Ce n'est peut être pas de la techno à 100% mais c'est de la bonne musique. Et il y a vraiment trop de styles différents pour ne pas aimer d'autant plus que la bonne musique française est plutôt rare ...
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2013
Tout le plaisir des Daft dans version authentique à faire exploser les platines.
Quant à l'emballage, parfait! La pochette est en excellent état, l’album était emballé dans un carton mis dans un autre emballage protégé (et facile à ouvrir qui plus est).
Maintenant, même mes voisins profite du bon son! :D
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)