undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après un troisième volet de la série principale ayant déçu pas mal de monde, et un spin-off sur Wolverine encore moins réussi, la Fox prit bien conscience de la nécessité de reprendre en main une licence X-Men. Le désir puissant des fans de voir leurs héros favoris adaptés au cinéma n’était pas aveugle, et les spectateurs moins passionnés par l’univers des mutants de Marvel réclamaient à la fois de bonnes intrigues et une bonne réalisation. Plutôt que de prolonger la série principale, il leur restait deux options possibles : un reboot complet, qui constitue toujours un gros risque, ou une « origins story » qui avait l’avantage d’être possible autour de deux personnage historiques forts : le professeur Xavier et son antagoniste Magneto. D’autant que, dans les comics, une relation d’amitié avait déjà été établie, qui avait ensuite dégénéré en opposition frontale. Voilà un ressort dramatique intéressant qu’Hollywood saurait exploiter. Il restait à trouver du sang neuf pour lancer le projet. Côté réalisation, les producteurs se tournèrent à nouveau vers Matthew Vaughn qui avait commencé X-Men 3 avant d’abandonner ce projet qui lui avait paru trop compliqué. Depuis, il avait pu prendre de l’assurance avec la réussite du sous-estimé et méconnu Stardust, et le succès mérité de fantastique Kick Ass. Côté distribution, les producteurs eurent l’idée de génie de se tourner vers des acteurs du cinéma indépendants, confirmés mais encore peu connus du grand public à l’époque : James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Nicholas Hoult et Rose Byrne. Qualité assurée et coût maîtrisé. La seule tête d’affiche vraiment connue fut Kevin Bacon.

Le film démarre avec une reprise quasi plan-pour-plan de l’introduction à Auschwitz du tout premier X-Men de Bryan Singer, mais en la prolongeant par une séquence non moins impressionnante dans le bureau de Sebastian Shaw, une sorte de Jospeh Mengele mégalomane fasciné par les mutants et qui allait obliger le futur Magneto à développer son pouvoir. En Angleterre, la jeune Raven fait la connaissance de Charles Xavier enfant et se fait adopter. Une fois ces trois personnages établis, l’intrigue saute aux années 60, dans un contexte de guerre froide culminante. La CIA découvre que Shaw est un dangereux mutant et qu’il s’adonne des activités louches et inquiétantes. En conséquence, elle fait appel à Xavier qui fait déjà autorité en la matière. Mais Shaw est toujours traqué par Magneto qui veut se venger de lui. A partir du moment où Xavier et Magneto se croisent dans le sillage de Shaw, les principaux élements de l’univers X-Men peuvent être établis : un centre d’entraînement pour mutants, le Cerebro, la dualité coexistence pacifique/domination naturelle entre homo sapiens sapiens et superior.

Vaughn mène son film sans temps mort, et réalise le tour de force de donner chair à ses personnages sans diminuer l’impact de l’action. L’intrigue ne ménage pas ses rebondissements, et les acteurs s’avèrent tous excellents. McAvoy est excellent en Xavier, Fassbender parvient à donner humanité à Magneto sans diminuer sa dangerosité intrinsèque, la forte personnalité de Lawrence crée véritablement le personnage de Mystique (n’oublions pas que Rebecca Romijn-Stamos, qui campait le personnage dans la trilogie initiale n’était pas une actrice mais une top model), Hoult rend foncièrement sympathique son Beast, et Kevin Bacon se révèle en fantastique en méchant Shaw, qu’il surjoue avec un plaisir évident sans jamais le rendre ridicule. Le design de production joue sur de nombreux accessoires et tenues vintage et s’inspire ouvertement du légendaire Ken Adam pour nombre de décors, à commencer par la salle de commandement stratégique américain tout droit reprise de Dr. Folamour, sans oublier la démesure de sets délirants à la James Bond. La musique de Henry Jackman enveloppe le tout d’une partition enlevée et inspirée qui parachève la réussite totale du film. Le succès fut évidemment au rendez-vous, et se situe tout près d’X-Men 2 en terme de réussite. Il rendit ainsi suffisamment confiance à la Fox pour produire simultanément un nouveau spin-off sur Wolverine et une suite à First class : Days of Future Past.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2011
X-MEN FIRST CLASS est certainement l'un des meilleurs films de super héros! Vaughn réalise ici son plus beau film. Des effets spéciaux incroyable, une mise en scène géniale et une interprétation haut de gamme (du très grand Kevin Bacon!) font de first class un très grand film. Le spectacle est jouissif du début à la fin et d'une intelligence rare. Du divertissement haut de gamme servi par un blu-ray techniquement parlant sans reproche. L'image est belle sans grands défauts, à part peut être quelques plans troubles mais rien de grave. Côté son c'est de la pure démo! Le tout est présenté dans un boitier métal très joli accompagné d'un petit "art book" joli mais un peu petit.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2011
J'ai aimé ce film qui explique bien le début de chaque x-men,l'intensité de l'histoire de Magnéto font de lui finalement un être "sensible", et ce petit clin d'oeil à Wolvering très sympathique. Toujours de beaux effets spéciaux et la qualité du blu ray est là.
Vraiment pour ma part je suis restée devant mon écran pendant 2 heures sans voir le temps passé.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
: Je pressentais ce film comme purement commercial et sans aucun intérêt scénaristique. Grosse erreur de ma part. L'histoire du film est à la fois centrée sur la rencontre de Magneto et Charles-Xavier, et sur le début de la rupture entre les mutants et le reste du monde ; le tout sur un fond de guerre froide... C'était un peu "quitte ou double" pour la réalisation qui devait travailler à fond sur la profondeur des personnages et la crédibilité de l'intrigue par rapport aux épisodes précédents, tout en garantissant de l'action et un brin d'humour. Au final, le pari est réussi : chaque scène est captivante, et nous fait lentement avancer vers l'inéluctable guerre mutants/humains que l'on connait déjà. Les trois acteurs principaux sont excellents, bien servis, il faut le souligner, par des dialogues intelligents et biens construits, ce qui est généralement le point faible de ce genre de film. Un clin d'oeil spécial à Michael Fassbender pour sa performance dans le rôle de Magneto, qui a été très remarquée. On apprécie également de voir Mystique et Le Fauve dans leur jeunesse, c'est un "plus" non négligeable. Les personnages secondaires ne déméritent pas, les acteurs sont bons, mais pour beaucoup, on a un peu de mal à lâcher nos héros et à se passionner pour eux... On pourra aussi regretter, pour les plus pointilleux, certaines petites incohérences avec la trilogie initiale - ce qui représente, au final, bien peu de chose au vu de l'ensemble du film. Pour conclure, "X-Men : le commencement" est bel et bien un grand film d'action SF, avec un excellent casting. Coup de chapeau à la réalisation qui nous offre l'essentiel de l'histoire des X-Men en à peine 2h sans nous assommer, bien au contraire...
33 commentaires| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2016
Perplexe à l'idée de revoir des Xmen après un Xmen 3 mitigé.
Au final les acteurs ont fait du bon boulot. Une jennifer lawrence méconnu à l'époque.
James McAvoy bien dans son role de Xavier
Michael Fassbener très convaincant dans Magneto

Un bon "reboot"
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2011
Alors là, bravo!

Un film extrèmement agréable, prenant à suivre! Un scénario excellent qui nous ménage une découverte des mutants et de leur pré-histoire s'intégrant à merveille dans une intégrale dont les épisodes étaient d'un niveau inégal quoique toujours attrayants à suivre!

Drôle d'apercevoir Wolverine quelques secondes (Il n'a pas pris une ride avec son éternel cigare!), mais c'est vrai qu'il ne vieillit pas, régénération instantanée oblige!

Les personnages évoluent dans leurs points de vue et leurs devenir tout au long du film qui se place comme l'un des meilleurs des 5 épisodes, voir le meilleur!

Une image et un son époustouflants! Allez-y, amateurs de super-héros, vous ne serez pas déçus!

Pas de sortie 3D prévue, mais le film est déjà super en 2D! Et une 3D aussi ratée que THOR ou LE CHOC DES TITANS n'aurait eu aucun intêret!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2016
Que ceux qui ont lu les BDs ne s'y trompent pas, ce n'est pas une reprise d'un ou plusieurs épisodes que l'on connait. Néanmoins, il faut se rendre à l'évidence, le tout est bien en lien avec la philosophie et la psychologie des personnages de la BD. Pas de déception !!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« X-Men, le commencement » propose une adaptation très sympathique de de la saga de comics Marvel du même nom. Le film impose son univers avant tout grâce à un casting casting exceptionnel - James MacAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Rose Byrne et Nicolas Hoult notamment - et une réalisation à la fois très professionnelle, très rythmée et particulièrement spectaculaire.

Le scénario laisse par ailleurs une place importante à une certaine forme d'humour et de dérision et confère ainsi au film un caractère encore plus grand-public que les BD d'origine. L'action, qui se situe en grande partie dans les années soixante du XXe siècle gagne également de ce côté une flaveur rétro, parfois kitsch, des plus réussies.

En donnant une réelle épaisseur psychologique à chacun des membres de la confrérie des mutants « X-Men, le commencement » inaugure avec brio une série de films dont on attend désormais beaucoup.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2012
Un très beau coffret métal accompagné un livre comprenant des photos/storyboard du film.
Pour ma part, un "objet" plus pour les fans d'X-men. Un "téléspectateur landa" peut se contenter du simple blu-ray ou DVD.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2014
Je pense vraiment que c'est mon x-men préféré, juste pour les admirables James McAvoy et Michael Fassbender... Un film que je ne me lasse pas de regarder, qui explique bien la genèse des x-men. Je ne peux pas contre absolument pas juger si c'est une bonne adaptation, dans la mesure où je ne connais pas les comics. De plus, la musique est superbement bien adaptée au film. Bref, j'adore ! Dans cette édition, il y a également 5 scènes coupées sur l'entrainement des jeunes recrues, qui sont vraiment sympathiques à regarder (7 min en tout)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus