undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

707 sur 757 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 décembre 2012
Vu le nombre de commentaires, je vais essayer de faire court!
Oui, c'est une histoire d'amour avec des scènes de sexe SM torrides.
Non, ce n'est pas de la grande littérature.
Oui, l'histoire n'a rien de très originale en soit.
Oui, il y a quelques répétitions.

Mais :
Non, je n'ai pas pu le lâcher! Je me suis d'ailleurs couchée très tard...
Oui, c'est un roman qui kidnappe toutes vos pensées, un peu comme notre héroïne.
Non, je ne suis ni une ménagère de plus de 50 ans en mal de sensations, ni une adepte de la littérature Harlequin !
Oui, j'ai terminé ce livre en étant frustrée car la suite n'était pas encore disponible !
Oui, ce roman, qui n'a jamais eu la prétention de se classer entre Hemingway et Zola, a les ingrédients qui font que j'aime un livre: passion, suspens, fluidité d'écriture, rebondissement et une délicieuse addiction...
Si vous hésitez, faîtes vous votre propre opinion et lisez-le !!
Dans tous les cas, il ne vous laissera pas insensible...
3939 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 juillet 2015
Jamais je ne comprendrais comment ce livre, que dis-je ce pavé, si mal écrit, au vocabulaire si pauvre, au style lamentable, bourré de répétitions rasoirs et d'onomatopées à n'en plus finir, alourdi de points d'exclamations et d'interrogations, a pu avoir tant de succès, il n'a même pas de puissance sensuelle, c'est d'une nullité ennuyeuse et sans intérêt sexuel malgré sa prétention à l'être. Je n'ai pas été émue une seule seconde ni ressenti les frissons de cette relation sado-maso d'une platitude à en mourir de rire, à défaut d'en mourir de plaisir....C'est lourd, c'est plein de gros clichés usés empruntés sans complexes au vrai porno et du coup, je préfère le porno brut qui n'a pas, lui, "de prétention littéraire". La mamy anglaise a trouvé là le bon filon : un moyen de se faire un maximum d'argent en faisant un minimum d'efforts littéraires, cet étalage de mots mis bout à bout sans aucun talent se dévoile extrêmement ennuyeux et non seulement je ne finirai pas ce premier tome qui finira à la poubelle et certainement pas dans ma bibliothèque (bien plus riche de vrais écrivains bourrés de talents) mais je n'achèterai pas les suivants, le ciel m'en garde !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
362 sur 412 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 octobre 2012
Je n'ai pas l'habitude de laisser des commentaires sur ce que je lis donc veuillez m'excuser par avance si je suis maladroite ou peu claire.
J'ai tout simplement adoré ce livre. Il n'a bien sûr pas révolutionné la littérature mais je pense que ce n'était pas là le but recherché. Par contre pour ce qui est de faire passer un agréable moment de détente, l'objectif est totalement atteint.
Ana est une fille simple, naïve, intelligente et maladroite qui rencontre Christian. Lui est riche, intelligent, complexe et très sexy. Elle va tomber amoureuse et accepter du coup qu'il l'initie au BDSM. L'histoire de base est assez simple et n'a certes rien de nouveau. Quant aux scènes de sexe, si elles sont assez "chaudes", on est tout de même loin d'Histoire d'O de Pauline Réage. Mais l'auteur, par une écriture simple, arrive à rendre attachants ces personnages et on se retrouve totalement pris dans leur histoire. Ana n'est pas une femme forte, à l'image par exemple d'une Scarlett O'Hara, mais malgré sa timidité elle a du répondant et sait se montrer drôle. Pour ce qui est de Christian on comprend assez vite qu'il a des blessures secrètes qui ont fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. Si il initie Ana au BDSM, elle, d'une certaine manière, lui fait découvrir l'amour tendre et affectueux et ce qu'il appelle le "sexe vanille".
J'ai pris plaisir à lire cette belle histoire d'amour, à rêver de cet amant extraordinaire et il faut bien le dire complètement irréaliste lol.
Quant à ceux ou celles qui le trouvent choquant ou font un rapprochement avec le viol j'avoue que je ne comprends pas. Je ne vois pas en quoi des relations entre adultes consentants et libres de tout arrêter quand ils le souhaitent, peuvent être assimiler à du viol. On voit et on entend chaque jour bien pire à la télévision.
Il existe des milliers de livres qui sans être du Hugo ou du Zola sont quand même très bons et plaisent à beaucoup. Il faut simplement savoir dans quel but on achète un livre. Personnellement je voulais un livre qui me permette de rêver et de m'évader.
Donc pour conclure si vous voulez de la grande littérature ou une oeuvre hautement philosophique passez votre chemin. Maintenant si vous voulez une jolie histoire d'amour épicée je vous le recommande fortement.
1111 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Oui !!! Il y a des fois où je suis faible !! Toutes les copines s'extasiaient sur LE bouquin de l'année !!... Alors pourquoi pas môa ?... Je voulais savoir de quoi parlait CE roman que tout le monde parle.

Concernant l'histoire en elle-même, vous l'aurez compris, elle ne casse pas quatre pattes à une sadomaso. On pourrait presque parler d'un mélange entre "9 semaines ½" et un Harlequin bas de gamme qui aurait viré... au gris !...
D'ailleurs, pour un roman soi-disant SM, je n'ai pas trouvé beaucoup de scènes de ce type. En réalité, ce qui prend toute la place, ce sont les pensées des personnages...

J'ai eu ma dose de niaiseries avec un seul tome !... Entre une héroïne complètement cruche et un héros irréel aux allures de prince charmant du XXIème siècle, des dialogues souvent creux et répétitifs accompagnés de scènes de jambes en l'air pas vraiment excitantes (dommage pour un roman qui se veut érotique quand même…), bref on peut dire qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat (sans mauvais jeu de mots…)

Côté écriture, il n'y a pas grand chose à sauver, le texte est d'une platitude affligeante et le scénario semble se répéter à l'infini, employant encore et encore les mêmes termes. C'est plus que lassant à lire…

Tout est prétexte à revenir aux scènes de sexe. Les descriptions sont quasiment absentes et peu détaillées. Quant aux personnages, rien de plus clichés, tu meurs !!!... Ana, jeune vierge de 22 ans, innocente, brillante, mais manquant cruellement de confiance en elle, alors même que tout son entourage semble l'idolâtrer et... Christian, milliardaire ténébreux, énigmatique, au passé sombre, qui saura la séduire à force de sourires enjôleurs et de grosses érections, le prince des temps modernes sans son cheval blanc.

Pour les points positifs, je peut dire que la lecture est facile et sans prises de tête et certains passages m'ont tout de même amusée même si je reconnais que c'était davantage par leur ridicule, c'est déjà ça !.. Bien que la plupart m'ont fait lever les yeux au ciel (je vais avoir une fessée pour ça ??) tant ils sont exaspérants !!

Donc pendant 560 pages, Christian va essayer de faire comprendre à Ana qu'on peut aimer quelqu'un et lui mettre des tartes dans la gueule.
Et tout cela est vraiment très mal écrit ou mal traduit, j'accorde le bénéfice du doute sur ce coup là et j'ai vite fait le tour de la question.
Au moins, maintenant je sais, ma curiosité est satisfaite, je ne pousserai pas le vice à lire les deux autres tomes, j'ai déjà assez souffert pour arriver au mot "FIN" de ce tome avec un grand soulagement.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cinquante nuances de Grey/El James
Eu égard au tapage médiatique dont a bénéficié ce livre je me devais d’aller y voir de plus près afin de me faire une idée plus précise.
Effectivement, avec plus de 1500 commentaires publiés sur Amazon, on peut parler de phénomène de société et j’ai donc choisi de lire ce pavé de près de 700 pages (pour le tome I ; il y en a 3 autres par ailleurs : mais je m’arrêterai au premier !).
En fait, les cent cinquante premières pages sont plutôt soporifiques. Tout est absolument convenu et très aseptisé. C’est la mise en place des personnages marionnettes pour le grand guignol qui va suivre.
Après, on ouvre un œil quand Christian l’adonis fait visiter son laboratoire de plaisir à la pauvre Ana. Et la suite fait ouvrir les deux yeux. Tout de même ! Mais on retombe vite dans un récit hypnagogique ou le thème ne se prête qu’à des variations limitées.
Je sais bien que les millions de personnes qui ont lu ce livre ne cherchait pas à retrouver les mémoires de Casanova ou les écrits licencieux de Mirabeau, Sade ou Diderot, mais quand même, notre auteur aurait pu faire un effort sur le style : bâclé il est d’une pauvreté affligeante pour ne pas dire d’une vulgarité rédhibitoire qui n’était pas indispensable je crois et ce pour des dialogues totalement inconsistants.
Le second défaut de ce livre, c’est que c’est vraiment long ! Pour deux ou trois passages érotiques pittoresques, (et encore : ils n’ont rien de révolutionnaires ! Peut faire mieux !), il faut supporter des bavardages d’une platitude consternante, sans aucune subtilité, sans aucun intérêt pour une intrigue qui n’existe pas du reste.
Inspiré de la série Twilight de S.Meyer, ce roman vendu à des millions d’exemplaires traduit bien à mon sens le désert affectif, érotique et intellectuel d’une grande partie des lectrices. Alors Messieurs ! Il va falloir se réveiller !
Abordons le thème quand même : une jeune étudiante en lettres anglaises rencontre un jeune homme d’affaires d’une beauté qui la fait littéralement chavirer : Christian Grey, directeur d’une société employant 40 000 personnes et œuvrant sans relâche pas seulement dans le sexe mais aussi dans le caritatif.
Une liaison sulfureuse s’instaure avec ce surhomme doté de toutes les qualités et de tous les biens marques de richesse : moult voitures (Audi surtout), hélicoptère, appartements somptueux, joue du piano comme Rubinstein, écoute de l’opéra en donnant la fessée à Ana…
La pauvrette, Ana, la narratrice de surcroit (ce qui explique en partie le désert littéraire), est complètement larguée, timide, rougissant au moindre mot un peu chaud, et se mord les lèvres d’inquiétude à chaque paragraphe. Mais que va-t-il donc m’arriver ?
La répétitivité des situations et des atermoiements de Ana qui finalement toute volonté abolie comme un zombie, cède au désir ( le sien et celui de Christian, ce qui est quand même le minimum !) à chaque chapitre parce que Christian est beau, mystérieux et sait la faire grimper aux rideaux, - cette répétitivité donc est lassante.
Rien n’est crédible dans cette histoire mal construite et aux personnages stéréotypés.
Je crois qu’il n’y a pas de temps à perdre : lisez autre chose. Des bons romans érotiques, il y en a !
Mais me direz-vous, pourquoi l’avez-vous lu, vous ? Eh bien, pour faire ce commentaire qui peut rendre service à quelques uns et vous qui me lisez en premier lieu. Et par curiosité, je l’avoue. Curiosité tellement déçue, je le concède.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 août 2015
Tout le monde en parle, y compris dans mon entourage, j'ai des copines qui frôlent l’hystérie quant on leur évoque Christian Grey ! Pus il y a eu l'annonce du film, yououh !!! Le fantasme masculin à l'état pur !
Je suis curieuse, et je me suis dis, "Peut-être que je passe à côté d'un truc démentiel !"
Alors voilà, j'ai commandé le premier et deuxième tome...

Que dire ?
Ne vous emballer pas ceci n'est que mon impression !

Le livre commence plutôt bien, jusqu'à la fin de la première relation sexuelle de la demoiselle qui était encore vierge est pure ! "Like a virgin !"
Après c'est d'un ennui et d'un agacement total pour moi. "Tien comme par hasard elle le retrouve" ! Puis le personnage féminin ménerve, j'avais envie de lui crier "Mais t'es bête ou quoi ? Il a déjà répondu à plusieurs de tes questions et tu continues à ruminer dessus !" Puis le mistère Grey ? Haha ! Aucune curiosité de ma part, limite je m'en fiche ! D'ailleurs il m'énerve aussi, enfin c'est surtut ce qu'en a fait E L James qui m'énerve !

En lisant j'avais l'impression de me retrouver avec un peu de "Twilight" dans la bouche. Le genre de "fantasme" pour femmes (et surtout ado), le personnage énigmatique, riche, ténébreux, très beau, sexy, (bien foutu), très viril, un peu jaloux, fort, qui cherche LA FEMME de sa vie ! Puis du coup les lectrices rêvent d'être CETTE FEMME l'unique ! Rien que ça, je trouve l'effet pathétique ! Pas envie de m'identifier à l’héroïne qui plus est, qui semble bien niaise, et qui laisse ses pulsions intime choisir pour elle. Fin du premier livre elle le largue, début du deuxième livre, dépression intense d'Anastasia Steele, et là tu apprends que ça ne fait même pas une semaine qu'ils sont séparés et qu'ils se retrouvent ! Ouaaaaa ! On dirait une relation de collégiens ! Je n'ai pas finis le Tome 2, et je ne pense pas lire le troisième. En terme d'écriture ce n'est pas de la grande littérature, même les relations sexuelles ne sont qu'un perpétuel rabâchement, qui fait que l'ennui s'installe bien correctement.

E.L. James a trouvé le bon filon, je m'inspire de ce qu'a fait du succès de "Twilight" et je te rajoute du sexe ! Lorsque qu'ensuite j'ai vu sur Wikipédia qu'à la base elle voulait d'ailleurs reprendre carrément les mêmes personnages, ça m'a fait rire parce que cela confirmait mon ressenti !

J'ai vu le film ! (Oui parce que la critique est mauvaise si on ne sait pas de quoi on parle), pour ma part il rend les personnages encore plus niai, et je me dit que il est des histoires qui mériteraient plus de succès que cela !

J'ai lu également tous les "Twilight" d'ailleurs pour moi c'était un bon roman pour ado, et je dirais que "Cinquante nuances de Grey" ça rentre juste dans l'intime.

Finalement, de mes 27 ans, je suis peut-être tout simplement trop vieille pour ce genre de roman.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 août 2015
Roman sans grand intérêt. Histoire plate avec en héroïne Ana, jeune fille godiche, sans grandes expériences, se pense d'après ces dires être moche, qui rougi pour un oui ou un non, qui se mordille les lèvres toutes les 3 pages, et aussi qui dit a toutes les sauces "mais qu'il est beau " et Christian , beau, riche, intelligent, qui joue superbement bien du piano, musclé etc .. ouah il en a de la chance !!! et qui contrôle tout sur tout même les gens dont les femmes et Ana. Bref, pour moi, des personnages stéréotypés qui ont le don de m'énerver.
Les personnages ne sont pas assez travaillés, trop caricaturés, trop stéréotypés les scènes dit "hot" ... pas vraiment croustillantes et pas vraiment à mon gout. Lui dirige tout, elle est ok ensuite elle pleure ..elle ne veut plus, ensuite elle veut ...
Pourtant beaucoup de gens m'en a parlé comme le livre " de l'année" , moi qui lis énormément, concernant ce livre j'ai pas encore pas mon envole, je m'ennuie a mourir au point j'en suis au 5e chapitre, ai survolé quelques chapitres suivants et je crois que je vais arrêter là.
Remarque il en faut pour tous les gouts et heureusement d'ailleurs
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
127 sur 148 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 février 2013
J'ai été très déçue par la lecture de ce "roman" que j'ai même abandonné dans un bed & breakfast en vacances, moi qui ai horreur de partager mes livres ! Ma déception provient du fait qu'à mon sens, l'auteur n'est pas allée au bout de son choix : c'est loin (très loin) d'être du Sade et dans l'ensemble, je suis d'accord avec les critiques qui rangent ce livre dans la catégorie de ceux pour les ménagères de moins de 50 ans en mal de sensations. Le style n'est pas bon - amateurs/amatrices de littérature, passez votre chemin - et l'histoire elle-même n'est pas convaincante car le personnage masculin principal, Grey, est SM mais pas trop. Il est dominateur mais pas trop; il fait mal mais pas trop; c'est un salaud mais pas trop; immoral mais quand même un peu moral. Bref, le lien de dépendance et de domination affectives, émotives, sentimentales n'est pas du tout bien décrit. Même les scènes "d'amour" ne m'ont pas semblé bien écrites et au bout de deux, on sait comment toutes finiront. Je ne vois donc pas très bien où l'auteur veut en venir avec l'histoire : une ingénue qui cède à un type un peu dérangé ? Une histoire de dépendance entre un homme et une femme ? L'envie de raconter des choses salasses mais pas trop ?! Je ne sais pas mais en tout cas, je n'achèterai pas la suite car je n'aime pas ce genre de littérature de gare (d'aéroport en ce qui m'a concerné) qui est un vrai succès commercial mais une nullité littéraire. Pour celles et ceux qui veulent lire des choses puissantes sur les rapports de violence et de domination entre un homme et une femme (dans les deux sens d'ailleurs), sans les scènes de sexe qui n'apportent pas grand chose ici, je conseille plutôt "Mari et femme" d'une écrivaine israélienne, Zeruya Shalev. Pour un roman très sensuel mais extrêmement bien écrit et construit au plan littéraire autour d'une belle histoire, je conseillerais le chef d'oeuvre indien "Loin de Chandigarh".
99 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 août 2015
J'ai acheté la trilogie et le regrette vivement. Mal écrit, histoire abracadabrante ... bravo à l'auteur qui veut nous faire croire qu'on peut accepter d'être asservi et de vivre avec un macho sexiste à condition qu'il soit riche ... non parce que si le type était chomeur, vivait dans une vieille baraque et était moche ... ce serait gore !!!! personne n'aurait applaudi ...lamentable
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 juillet 2015
rien de vraiment passionnant dans cette histoire de pervers sado-maso. Le texte est cru parfois, pas vraiment de la littérature ! A lire si on n'a rien d'autre à faire...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé