undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

22
4,7 sur 5 étoiles
Les Grands espaces [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:8,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

19 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Tout a déja été dit sur ce superbe film-fleuve. Une véritable déclaration d'amour aux paysages sompteux et aux chevauchées héroïques dans le grand Ouest américain.

Il bénéficiait jusqu'alors d'un DVD qui datait du moyen-age du support (définition moyenne, couleurs correctes et contraste trop sombre).

Mais ici j'attire votre attention sur le Blu-ray import américain "ALL ZONE" sorti en 2011. Je m'explique :

- l'image est tout simplement magnifique et ultra contrastée avec des couleurs éclatantes. Ce film a bénéficié d'une réelle remasterisation HD. Le niveau de détails est parfois exceptionnel. C'est souvent impressionnant!!!

- le son lui possède un classique mais parfaitement clair Mono restauré en VF comme en VO : nostalgie!!

- Bonus : un petit making of (5mn!!) narré par Jean SIMMONS, des spots TV et une band annonce (le tout en VO non sous-titrée).

Ce blu ray atomise le DVD sans problème.

Un achat sûr et sans risque.

A vous de voir.

Spécificités techniques :
Blu-ray "toutes zones"
Image : 2.35 Cinémascope - 16/9 / HD 1080P
Son : Anglais DTS HD Master Audio 1.0 / Français (vraie VF d'époque) Dolby Digital Mono 1.0 / Espagnol 1.0.
Sous-titres : Anglais pour malentendants, Français, Espagnol.
Menu : Français.
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 janvier 2011
"Les grands espaces - Big Country" est un western de William Wyler (1958-2h45).
Scénario : James R. Webb, Sy Bartlett, Robert Wilder et Donald Hamilton (d`après son roman). Adaptation : Jessamyn West et Robert Willer.
Photo : Franz Planer / Musique : Jerome Moross / Montage : Robert Belcher et John Faure.

Casting : Gregory Peck (James McKay), Jean Simmons (Julie Maragon), Caroll Baker (Patricia Terrill), Charlton Heston (Steve Leech), Burl Ives (Rufus Hannassey), Charles Bickford (Major Henry Terrill)...

Synopsis : James McKay (Gregory Peck) ex-capitaine de la marine, dont il vient de prendre sa retraite, vient dans l'Ouest rejoindre Patt Terril (Carroll Baker) sa fiancée. Mal accueillit par le contremaitre du ranch Terril, Steve Leech, qui est secrètement amoureux de Patt. James, à son corps défendant, va se trouver mêlé au conflit qui oppose son futur beau père, le major Henry Terril (Charles Bickford) à ses voisins Hannassey. Rufus Hannassey (Burl Ives) espère obtenir la terre de Julie Marangon (Jean Simmons), l'institutrice, qui posséde le seul point d'eau de la région...

William Wyler (1902-1981) né en Alsace, qui était sous occupation allemande depuis 1871. Il émigre aux Etats-Unis en 1920, il a 18 ans. Il commence sa carrière de réalisateur en 1925 après avoir occupé plusieurs petits métiers du cinéma comme tous ceux de son époque, le grand John Ford avait fait de même, il s'est formé sur le tas. Sa carrière de réalisateur commence avec 30 westerns d'affilées de 1925 à 1929. C'était l'époque des petits films extrêmement courts et vite mis en boite. En 1930, "Tourmente" est son premier western un peu plus étoffé (1h20) suivront ensuite : 1940 "Le Cavalier du désert VF (The Westerner) [VHS]" et en 1956 "La loi du seigneur (Version originale sous titrée en français)" tous les deux avec Gary Cooper, son dernier western sera en 1958 "Les grands espaces". Il arrête de tourner en 1970. Il aura réalisé 71 films (dont 30 très courts à ses débuts) en 45 ans de carrière. Il décèdera le 27 juillet 1981 d'une crise cardiaque.

Le film "Les grands espaces" est une épopée conçue à la manière des grandes réalisations qui se voulait grandiose, pour rivaliser avec les plus célèbres d'entre-elles : "Autant en emporte le vent - Édition Collector 2 DVD", "Géant - Édition Collector 2 DVD", "Le Vent de la plaine", "Duel au soleil" ... Le but était difficile à atteindre, surtout vis-à-vis de l'inaccessible "Gone With The Wind [Blu-ray] [Import anglais]", même si "The Big Country [Import anglais]" est un grand film, il me semble difficile de comparer les deux. Toutefois les magnifiques et grandioses décors naturels sont évidemment à porter à son crédit, ainsi que la musique qui en est l'indispensable complément, sans oublier la photo qui retranscrit en images la magnificence des paysages. Wyler ayant très souvent su s'entourer des meilleurs professionnels dans chaque discipline. La musique de Jerome Moross qui a parfaitement intégré le côté monumental du film a écrit une symphonie majestueuse qui colle parfaitement bien dans les séquences panoramiques. La photo est également d'une très belle qualité d'images sauf dans les prises de vues nocturnes où il y a quelques faiblesses dues au Technirama.

William Wyler affectionne le grandiose, le spectaculaire en s'appuyant sur des cadrages et des profondeurs de champs ainsi que des panoramiques qui mettent en valeur les immenses espaces. C'est ce côté mégalo qui déplait souvent à ses confrères et aux critiques professionnels mais il faut reconnaitre que c'est l'un des réalisateurs les plus titrés de la grande époque hollywoodienne. Neuf nominations et surtout trois Oscars du meilleur réalisateur (Films : Mrs Miniver [Import USA Zone 1], Les Plus belles années de notre vie et Ben-Hur) Palme d'or du festival de Cannes pour "La loi du seigneur". Pour "Les grands espaces" il va également donner le meilleur de lui-même car c'est dans sa nature. Les personnages sont "fouillés" et bien définis. Patricia Terrill, qui a su capter l'attention et les sentiments de McKay qui n'est qu'une fille à papa. Steve Leech, le contremaitre jaloux et amoureux dédaigné de Patricia qui devient donc l'ennemi du beau capitaine. Le major Terrill qui n'est qu'un obsédé de violence envers les Hannassey et ceux-ci ne pensent qu'à nuire aux Terrill. Tout ça pour le cours d'eau essentiel pour qui veut élever du bétail. D'où l'importance que revêt le terrain de la belle Julie. Chaque personnage est décrit avec précision par le réalisateur qui les manoeuvre avec habileté en s'efforçant de maintenir la pression, le suspense et la part d'ombre de chacun. Filmé en Technirama, une variante du Technicolor, les couleurs dans les séquences nocturnes manquent de luminosité mais pour le reste c'est un bon choix.

Conclusion : Un très beau film qui restera dans les annales des grands westerns même si tout n'y est pas parfait.
1111 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Nouvel arrivant dans l'Ouest, un capitaine de navire débarque dans une petite ville pour retrouver sa fiancée dont le père possède un grand ranch. Il s'aperçoit bien vite que son futur beau-père, opposé depuis des années à un autre clan, n'hésite pas à utiliser inutilement la violence sous prétexte de faire régner la justice. Homme de paix venu de l'Est, Grégory Peck oppose des idées pacifiques aux "brutes" de l'Ouest. Il va à l'encontre de leurs idées reçues (il montre qu'avec une boussole un homme retrouve son chemin même dans un pays inconnu). Les acteurs sont bons, les paysages magnifiques, l'idée de ne pas mettre en œuvre la violence comme seule solution est bonne ; le film souffre cependant de quelques longueurs : il faut prévoir du temps pour le regarder.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 mars 2006
Two men, Major Henry Terrill (Charles Bickford) and Rufus Hannassey (Burl Ives), each the head of their respective clans, feud over water rights. The major has a daughter (Carroll Baker) that has fallen in love with a sea captain James McKay (Gregory Peck.) James McKay's father owns a shipping company. This looks like a perfect match.
Shortly but surely we see on insight to the man about to be married. At the same time he gets a good glimpse of the major and Rufus Hannassey. It does not take us long to size up the situation. James refused to play the game. He won't get mad at hazing, won't write the wild hors on their time, and he won't get lost (I suspect he can calculate reveres azimuth.) And this is a big country.
There are many other notable characters in this movie including the owner of "the Big Muddy" (Jean Simmons) where the water is. The Majors right hand man (Charlton Heston). And what is a western with out the idiot son (Chuck Connors).
Pay attention to the love interest and the music.
This movie would give a Greek tragedy a run for its money.
Will Major Henry and Rufus Hannassey settle their differences or will the settle James McKay's hash?
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 janvier 2011
De mon point de vue, ce film est un chef d'oeuvre : images superbes mettant en valeur l'Ouest américain, excellents acteurs masculins (Gregory Peck incarne un capitaine de la marine en quelque sorte téléporté dans le Far West et Charlton "Chuck" Heston un cow boy qui parviendra à se questionner sur lui même...) et féminins (Jean Simmons est charmante et Carroll Baker incarne une peste très convainquante !) maîtrisant bien leurs rôles et jouant en quelque sorte une partition en duo (le couple Peck/Simmons développant des valeurs opposées à celui formé par Heston/Baker). Sans oublier les seconds rôles. Mais l'intérêt du film réside surtout dans le propos : un western pacifiste démontrant l'absurdité du machisme et de la violence gratuite. En un mot, un produit presque... Educatif !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 mars 2003
C'est un très grand western. On ne s'en lasse pas.
Dommage qu'un effort n'est pas été fait au niveau de la qualité du son.
Le film est parsemé de très beaux affrontements: Greogoy Peck-Charlton Heston, les Hennessy - Maragon...
Il faut absolument l'avoir dans sa collection de Wertern.
C'est du très très grand western.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Mes amis Gerlan 75 et Marialicia ont parmi les autres commentateurs, tout dit, déjà.

Ce western est grandiose.

Réalisé en 1958 par William Wyler (1902 - 1981) qui est né à Mulhouse de commerçants suisses, américain d'adoption, s'est spécialisé dans les scénarios psychologiques sur fond social. Comme le précise en outre Jean Tulard, dans le très bon Dictionnaire du cinéma : Tome 1 : Les réalisateurs "tout Wyler est dans la forme, notamment dans cette profondeur du champ mise au point par Toland et qui permet au spectateur de faire lui-même son propre découpage, d'étudier chaque personnage à son gré."

Superbes paysages larges, profonds, faisant vivre la magnificence des ranchs, des vallées perdues, du canyon.

Temps laissé aux acteurs pour s'exprimer, se regarder, s'écouter. Silence. Le temps est à l'observation, la compréhension. Pas de racolage. Le film est réaliste.

Gregory Peck en gentleman de l'Est, patron d'une flotte de bateaux, marin, vient pour épouser une fille de rancher, le Major. Turbulences de l'Ouest. Grandeur d'âme de l'Est. Le choc culturel. L'affirmation de soi. La naissance du véritable amour (Jean Simmons, quelle beauté !). Des affrontements, duels, à l'ancienne.

Vous ressortirez transformés par cette plongée dans le Grand Ouest. Magique instant.
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 décembre 2010
UN BON SCENARIO SERVI PAR UN GRAND REALISATEUR ET D'EXCELLENTS ACTEURS.
AU DEPART UNE IDEE ORIGINALE ET RICHE EN DEVELOPPEMENTS : UN MARIN GENTLEMAN PLONGE DANS LE FAR WEST ET DOIT FAIRE FACE A DES SITUATIONS DEROUTANTES POUR LUI.
PLUSIEURS MORCEAUX DE BRAVOURE BIEN VENUS JUSQU'A L'APOTHEOSE : LE COMBAT AUX PISTOLETS DE DUEL.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 25 avril 2015
Un de ces grands classiques, moins connu pmeut-etre, mais splendide.
Et un héros un peu moins macho-man, .... quoique ..
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 novembre 2009
C'est un film culte , où il est toujours très agréable d'être sous le charme de Gregory Peck...
La musique est sublime .A conseiller et à revoir , rien que pour le plaisir .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Vera Cruz [Blu-ray]
Vera Cruz [Blu-ray] de Gary Cooper (Blu-ray - 2013)
EUR 8,99

Les Géants de l'Ouest [Blu-ray]
Les Géants de l'Ouest [Blu-ray] de John Wayne (Blu-ray - 2013)
EUR 10,99

Les Cavaliers [Blu-ray]
Les Cavaliers [Blu-ray] de William Holden (Blu-ray - 2012)
EUR 8,52