undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

75
4,0 sur 5 étoiles
Upside Down [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:8,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Belle romance dont le pitch fait perdre les repères. On se délecte toutefois des effets des pesanteurs inverses et des surprenantes scènes qui découlent de ce postulat.
Apport HD. La photographie est magnifique avec ses teintes froides ou plus contrastées en fonction des séquences. L'encodage 1080p retranscrit parfaitement la richesse du film. Il faut être conscient que les choix artistiques et le travail sur fond vert nappe les plans larges dans une certaine douceur. Le monde opposé vu de l'autre côté est dès lors souvent moins défini que ce que à quoi on pouvait s'attendre mais tout cela est dû au tournage et non au transfert. Sinon, le piqué est parfaitement aux normes HD sur les plans plus rapprochés que ce soit les personnages ou les décors vraiment magnifiques. Un petit bémol tout de même pour les quelques bas d'écran légèrement floutés sur quelques plans. Le master est quant à lui immaculé et il ne subsiste qu'un léger grain cinéma parfois chaleureux et jamais dérangeant. Le bruit vidéo est très réduit également. Un très beau transfert HD.
Une fois n'est pas coutume pour Warner, la bande son français est en HD. Toutefois, on aurait sans doute tors de penser que c'est un changement de cap car l'édition du film est partagée et il ne s'agit sans doute pas là d'un choix de la Warner.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
« Upside Down » est un film agréable et divertissant qui tient la distance grâce à une seule idée - deux mondes installés tête bêche, l'un pauvre et l'autre riche, séparés de manière radicale par des lois intangibles de la gravité vs. anti-gravité et de la matière vs. la matière inverse - exploitée avec une belle maîtrise technique et une remarquable inventivité.

C'est visuellement que ce monde très poétique, même s'il est sans pitié, est admirablement mis en scène. Les points de contact entre les deux univers, étage 0 la tour de la grande compagnie TransWorld ou sur la Montagne de la Sagesse, sont particulièrement réussis. L'humour que permettent les lois de la gravité et de l'anti-gravité n'est jamais absent, avec notamment une très scène très amusante dans les toilettes de TransWorld ou encore avec les cocktails branchés du « Café des deux mondes », servis dans des verres renversés.

Le scénario, s'il est romantique, tient lui aussi malheureusement en une seule idée : l'amour est plus fort que la gravité ! Malgré le talent de Jim Sturgess et de Kirsten Dunst, l'argument est de ce côté un peu faible et, surtout, sans la moindre surprise.

Le film n'est de ce fait qu'à demi réussi : des images magnifiques, une merveilleuse créativité visuelle mais un grand conformisme du côté du scénario.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
"Upside down" possède de grandes qualités: visuellement, comment ne pas être bluffé par ce ciel, en permanence rempli d'un autre monde, tel un reflet au plafond, parfois beau, parfois laid, en fonction de qui regarde qui?
Le Monde d'En-Bas est pauvre et lugubre et le Monde d'En-Haut est riche et opulent.
Le p'tit gars du fond qui craque sur la blonde du sommet... classique, non?!
Le DVD est à voir, même si la fantaisie et le burlesque auraient pu nous la jouer "feu d'artifice": imaginez, messieurs, uriner dans l'autre monde dont la gravité est inversée...
Vous voyez vers où irait votre jet?!
Ici et là, les situations cocasses apparaissent mais, c'est vrai que les auteurs auraient pu se lâcher davantage sans peur de gâcher la romance centrale.
Je vous recommande cependant ce film car son univers très particulier fait rêver, et ça, ça n'a pas de prix!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il faut se laisser porter par Upside Down, plonger immédiatement dans ce monde extraordinaire sans se poser de questions.
J'ai été conquise dès les premières secondes pas les images qui sont absolument fantasmagoriques et merveilleuses, par la bande son romantique et par le charme des acteurs principaux. Autant dire que le format Blu-ray sert très bien l'image et le son.

Upside down est une histoire d'amour avant tout. Le cadre original du film ne sert que d'écrin à la narration. C'est certes dommage de voir cette belle idée inexploitée pendant la deuxième moitié du film mais c'est tout de même un film romantique attachant. L'idée des deux mondes parallèles aux gravités différentes est vraiment très intéressantes et les premières quarante-cinq minutes utilise cette idée de manière soutenue. La deuxième partie

Les allergiques de la romance doivent s'abstenir car nous sommes totalement plongés dans une relation sentimentale impossible entre Adam et Eden, habitant chacun dans un mode opposé. Certains raccourcis et invraisemblances sont malheureusement de mise mais le duo d'acteurs est si captivant que je me suis laissée porter par l'ensemble.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Synopsis:

Règle n°1 : Toute matière est attirée par la gravité du monde auquel il appartient, et jamais par l’autre.
Règle n°2 : Le poids d’un objet peut être compensé par la matière du monde d’en face (appelée "matière inverse").
Règle n°3 : Après un certain laps de temps, l’objet en contact avec de l’"matière inverse" se met à brûler.

L'action de se déroule dans un univers extraordinaire, où vit un jeune homme ordinaire. Adam, qui tente de joindre les deux bouts dans un monde détruit par la guerre. Tout en luttant pour avancer dans la vie, il est hanté par le souvenir d’une belle jeune fille venant d’un monde d’abondance. Elle s’appelle Eden. Dans cet univers, son monde se trouve juste au-dessus de celui d’Adam - si près que lorsqu’il regarde vers le ciel, il peut voir ses villes étincelantes et ses champs fleuris. Mais cette proximité est trompeuse, l’entrée dans son monde est strictement interdite et la gravité de la planète d’Eden rend toute tentative extrêmement périlleuse.

Mon Avis :

Un film visuellement magnifique (personnellement, je l’ai vu en qualité BluRay mais si jamais vous avez l’occasion de le voir en 3D, foncez) et une romance fabuleusement poétique !

L'histoire est basique: un amour interdit dans un monde dystopique entre deux personnes d'univers différents. Un pauvre orphelin du monde d'En Bas, Adam, est condamné à travailler dur pour pour le monde d'En Haut, opulent et plein de promesses refusées.
Au sommet d'un massif des deux mondes, Adam rencontre Eden, ils sont enfants, ils s'apprivoisent. Et puis ils grandissent et décident d'enfreindre les règles, mais ça tourne mal, pris sur le fait, Eden est victime d'un accident et Adam est envoyé je ne sais où.
Pourtant lors d'une annonce de recrutement pour Transworld, la plus grande entreprise inter-monde, Adam repère Eden. Adam décide de se faire recruter et est prêt à tout risquer pour revoir sa belle, le seul inconvénient (mise à part le fait qu'il risque la peine capitale pour enfreindre les règles) c'est qu'Eden est devenue amnésique !

Je ne connaissais pas Jim Sturgess avant mais il est plutôt prometteur, en tout cas, il est très chou dans ce rôle avec sa tête de tout-juste-sortit-du-lit, il me fait un peu penser à Ashton Kutcher. C’est lui et ses actions qui font tout le film, car c’est lui qui se démène pour retrouver son aimée amnésique. A plusieurs reprises, on se ronge les sangs pour lui lorsqu'il se fait repérer, "il va se faire chopper, il va se faire chopper" ou encore "Purée ! Il a le don pour les choisir ses gonzesses !" lol :D

De son côté Kirsten Dunst allias Eden est une jeune femme sans-histoire à première vue (forcément puisqu’elle ne se souvient pas) au style très épuré, une sorte de princesse à laquelle il faut venir en aide.

Et on y retrouve même Timothy Spall allias Peter Pettigrow dans Harry Potter, dans le rôle du meilleur ami loyal cette fois ;)

Les petits points négatifs

Il y a parfois des petits éléments qui ne collent pas par rapport aux règles établies (incohérences), mais le film est tellement beau et c’est une romance tellement touchante qu’on veut bien fermer les yeux, ne cherchez donc pas à l’analyser coûte que coûte.

Il n’y a pas eu autant d’action que j’aurais pensé, c’est un film beau et doux (on n’en sort pas les mouchoirs pour autant) à voir entre copines ou avec un chéri accommodant. ^^

[...]
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Upside down est une romance de science-fiction située sur un monde au concept étonnant : deux planètes jumelles de gravités opposées. Quiconque est attiré par le sol sur son monde est irrémédiablement attiré vers le ciel sur l’autre. Les deux mondes sont l’un au-dessus de l’autre : le ciel de l’un est en fait le sol de l’autre. Le monde d’En-Haut est riche et prospère, tandis que le monde d’En-Bas est pauvre, en ruine et exploité sans vergogne par ceux d’En-Haut. C’est dans cet univers qu’Adam (d’En-Bas) et Eden (d’En-Haut) vont malgré tout se rencontrer et vivre une histoire d’amour contrariée assez mièvre : passion dès le premier regard, rendez-vous secrets, opposition de l’ordre social (puis médical) à cet amour impossible, lutte contre l’opposition et enfin "love conquers all". Dans le même genre, Gattaca reste LA référence moderne, et Upside down n’en est qu'une pâle sous-copie.

L’allégorie des deux mondes est non seulement transparente mais tellement appuyée qu’elle vire à la caricature. Elle regroupe la lutte des classes, l’opposition Nord-Sud, la rivalité riches-pauvres, mais son commentaire social à l’idéologie simpliste se révèle finalement bien pauvre. Notons que la résolution du problème est originale : la lutte des classes doit se résoudre par une réconciliation et non par la révolution, ce qui produira une prospérité pour tous, et non un simple transfert de richesse vers les pauvres. Le propos passe donc de la caricature simpliste à la naïveté désarmante.

Les acteurs sont sympathiques et les retrouver procure un plaisir certain, mais on les a connus meilleurs : Jim Sturgess dans Las Vegas 21,Cloud Atlas ou One day, Kirsten Dunst dans Virgin Suicides,Sur la route, ou Wimbledon. Leur jeu, ainsi que celui de tous les seconds rôles est tellement exagéré et forcé qu’il s’agit probablement d’un souhait du réalisateur pour renforcer le côté « fable ». Ils s’y plient consciencieusement, mais… ça ne fonctionne pas du tout. Au contraire, l’impression de caricature en ressort renforcée. Colorimétriquement, l’intégralité du film est étalonnée à coups de grands virages bleus et jaunes sans subtilité, façon Instagram. Les visuels se veulent puissants (les ciels nuageux) et fouillés (les paysages urbains), mais se révèlent chromos et inutilement surchargés. N’est pas un Wachowski qui veut. Côté son, notons que le film débute sur une voix-off omniprésente et assez infantilisante (toujours le côté « fable ») qui, heureusement, disparaît après quelques minutes, mais trahit une certaine paresse de réalisation. En effet, tout ce qu’elle raconte aurait pu être introduit avec une exposition à peine plus subtile.

Enfin, le film tombe à pieds joints dans le principal écueil de sa catégorie: les incohérences internes. En introduction, nous sont présentées les trois règles qui régissent ce monde, et elles sont déjà violentes pour la suspension d’incrédulité. Notamment la troisième : tout objet plongé dans le monde contraire à sa gravité s’échauffe et finit par s’enflammer de lui-même. Même pour un ignare en physique, ce concept de combustion spontanée liée à une gravité contraire fait très mal aux racines capillaires. Et puis, pourquoi les objets et pas les gens eux-mêmes (dont notre héros) ? après tout, corps inerte ou vivant, tout n'est qu'atomes... Le pire est que ces règles sont toutes allègrement transgressées par le film lui-même, ce qui n’arrange pas les choses.

Dans le même registre, remarquons qu’En-Bas est décrit comme un monde en ruines, comme s’il avait été prospère à une époque puis était tombé en décrépitude ensuite. Comment est-ce possible s’il a toujours été sous la coupe du monde d’En-Haut ? Ca ne sera jamais expliqué. En-Bas, il pleut du pétrole (on a vu pire comme monde pauvre !), mais on se chauffe à l’aide d’objets interdits récupérés d’En-Haut. Et si les gens d’En-Bas ont du mal à se chauffer et même s’éclairer, ils ont tous un frigo chez eux pour conserver des objets illégaux au frais. L’addition EDF doit être salée à la fin du mois.

Et dois-je parler de l’énormité qui consiste à imaginer deux planètes reliées par… un gigantesque immeuble de bureaux (si, si !), ce qui implique qu’elles ne tournent pas sur elles-mêmes. Comment dès lors concevoir qu’il y ait une alternance de jours et de nuits, qu’il y ait du vent et des nuages ? Le film regorge d’idées insolites de ce type dont la cohérence interne est très vite massacrée.

Ce film se voudrait une fable sociale optimiste, habitée par une histoire d’amour sympathique et portée par une certaine puissance visuelle (le réalisateur est qualifié de « visionnaire » dans la bande-annonce), mais toutes ces généreuses intentions tombent malheureusement à plat et se noient dans un océan de guimauve mièvre où pullulent les incohérences scénaristiques.

Car, tout simplement, c’est un beau ratage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
NON ROMANTIQUES PASSEZ VOTRE CHEMIN....Ce film est fait pour les doux reveurs les amoureux des belles histoires et non pas pour les*traders* du dimanche soir...ce n est pas possible et alors ? est ce que le seigneur des anneaux vit actuellement ? non .donc laissez vous porter par cette tres belle histoire d amour et ses deux interpretes aussi mignons que talentueux...c est rare et ca vaut 18/20.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 octobre 2014
Même si le thème a été archi déjà vu, joué, écrit... que sais-je encore, ce film a su le reprendre, le retourner et nous le présenter sous un angle encore jamais vu.
On ne s'attend pas à cette histoire.
Et les deux acteurs principaux ont vraiment bien été choisis tant ils sont attachants.
Un pur Chef d'Oeuvre à ne pas manquer !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 juin 2014
Un contexte original, de très belles images (certains plans ressemblent à des tableaux "numériques"), au final un très bon film de SF. L'histoire n'est pas nouvelle (un amour impossible entre deux personnages de "caste" différente), mais le contexte où se déroule le film donne une vrai profondeur au film. Je recommande.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 septembre 2013
Que dire ?
L'histoire est excellente, deux mondes à l'envers ! Fallait trouver !
Les idées, les détails, les images magnifiques ne manquent pas et pour ma part impressionnent !
Malheureusement que de raccourcis qui tellement gros nous font sortir de l'ambiance.
La qualité de l'image globale m'a aussi gênée.
Je pense que ce choix vient du réalisateur, mais avoir des images aussi granuleuses quitte à avoir des visages qui parfois manquent cruellement de définitions est dommageable. Pourtant c'est un film récent !
Donc qualité image Blu ray imparfaite.
Le son en HD est bon et nous fait bien apprécier la BO
Bref, je suis très déçu du résultat au vu de la bande annonce magnifique. L'imaginaire, l'histoire, les idées, les détails étaient pourtant là...
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Cloud Atlas [Blu-ray]
Cloud Atlas [Blu-ray] de Jim Broadbent (Blu-ray - 2013)
EUR 8,99

Oblivion [Blu-ray]
Oblivion [Blu-ray] de Tom Cruise (Blu-ray - 2014)
EUR 10,99

Eva [Blu-ray]
Eva [Blu-ray] de Daniel Brühl (Blu-ray - 2012)
EUR 12,99