undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles
55
3,7 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:9,41 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 juillet 2015
Johnny Depp est excellent dans ce film, enfin de compte tous les acteurs/actrices sont superbe, un scénario plutôt bon je trouve ça ma fait pensé à COBAYE un autre film de y a quelques années ou l'acteur entré également dans le système informatique, un film à voir et à revoir pour ma part.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On attendait avec beaucoup de curiosité le passage à la réalisation de Wally Pfister, jusque-là directeur de la photographie pour Christopher Nolan. Annoncé comme un film de science-fiction intelligente et équipé d’un casting très haut de gamme (Johnny Depp, Rebecca Hall, Paul Bettany, Morgan Freeman, Cilian Murphy), Transcendance partait avec de nombreux atouts en sa faveur. Voyons aujourd’hui le résultat.

L’intrigue tourne autour de Will Caster, un scientifique surdoué ayant construit une intelligence artificielle d’une puissance inégalée. Mais dans ce futur proche où la technologie a pris une si grande place, un groupe de terroristes anti-techno s’en prend directement à lui ainsi qu’à d’autres chercheurs. Se sachant condamné, il accepte de répliquer informatiquement son cerveau et de fusionner la réplique avec son IA. Mais son épouse et son meilleur ami ont des doutes sur le résultat : ont-ils bien affaire à Will ou bien à une IA surdouée et inhumaine, dont les nouvelles inventions sont de plus en plus dérangeantes et pourraient viser au remplacement de l’humanité ?

Sans surprise, Wally Pfister a beaucoup travaillé son image, lui qui reste un grand adepte de la pellicule traditionnelle. De plus, les acteurs sont tout à fait au rendez-vous, même si, au-delà du trio principal, les personnages secondaires manquent vraiment de relief, défaut dont on accusera le script. Ce dernier privilégie l’exposé minutieux et documenté de ses problématiques sans sacrifier une tension qui va croissante (sans devenir stressante), tout en évitant les gros effets pyrotechniques. On est plus près du Gattaca (sans en atteindre tout à fait le niveau) d’Andrew Niccol que des Transformers de Michael Bay. Mais des personnages trop utilitaires et un désir sincère de bien faire mais manquant d’audace font que Transcendance ne rejoindra pas le Panthéon de la science-fiction.

Sans y voir un chef-d’œuvre, il serait cependant injuste de dénigrer Transcendance. Pfister n’hésite pas à aborder avec intelligence et doigté des problématiques intéressantes sur les imprudences du progrès technologique tout comme sur le refus médiéval de celui-ci. Faut-il mettre une limite ? Si oui, où ? Comment le discerner et pourquoi nous laissons-nous aveugler ? De façon plus pointue, il traite des intelligences artificielles et du transhumanisme, le tout doublé d’une réflexion inattendue sur la foi. Ces deux derniers thèmes sont souvent liés car, à moins de basculer chez les super-héros, qui parle d’humains aux capacités surdéveloppées se pose naturellement la question de la divinité, ainsi que l’a fait Luc Besson dans son récent Lucy avec beaucoup, beaucoup moins de subtilité. Reconnaissons à Wally Pfister de n’avoir jamais sacrifié l’intelligence de sa réflexion à des facilités d’action, et d’avoir su distiller avec finesse son propos sans monologues lourdingues.

Transcendance fait donc partie du haut du panier de la science-fiction et mérite tout à fait notre attention. On pourra même le revoir avec plaisir. Le titre de l'article proposé ici annonce une "version longue" (de 5mn supplémentaires). Le film est suffisamment bon pour qu'on donne sa chance à celle-ci, avec l'espoir qu'elle compensera ce qui manquait à la version cinéma. Précisons que le coffret contient deux disques BR: l'un contenant la version cinéma en 3D, l'autre la version longue en 2D uniquement. L'image est d'excellente qualité.
22 commentaires| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2015
Les critiques n'ont pas été très sympa avec ce film. C'est juste qu'il s'agit d'un film de SF-éthique et non de SF-action comme les gens ont trop l'habitude de voir. Du coup, je comprends que ceux-ci soient restés sur leur faim. Pour ma part, j'ai trouvé le film sensible, l'histoire est pleine d'humanité, d'amour, c'est une histoire de couple finalement. Très intéressant.
Pour finir: il faut arrêter de faire des films 3D pour rien: la 3D n'apporte absolument rien ici, c'est se moquer des gens!
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Transcendance » de Wally Pfister se présente comme un film de science-fiction plus « philosophique » que spectaculaire. On retrouve dans son thème de nombreux éléments des thèses de Kurzweil sur la Singularité (voir «The Singularity is Near: When Humans Transcend Biology») : sauvegarde d'un cerveau humain grâce à des nanotechnologies, création d'une intelligence artificielle et fusion humain-machine transcendant les limites de la biologie.

Le scénario du film raconte l'histoire du professeur Will Caster (Johnny Depp) et de son épouse Evelyn (Rebecca Hall). Will est à l'aube de la création d'une véritable intelligence artificielle lorsqu'un groupe écolo-terroriste « d'indépendance » vis-à-vis de la technologie parvient à éliminer simultanément les scientifiques travaillant sur ce projet. Avant que son mari, empoisonné, ne meure, Evelyn, prenant tous les risques, parvient à sauvegarder sa mémoire dans l'ordinateur surpuissant qu'il avait mis au point. Son mari retrouve ainsi une véritable existence tout aussi intelligente que virtuelle. Contre l'avis de son meilleur ami, le professeur Max Waters (Paul Bettany), Evelyn connecte l'ordinateur hébergeant le cerveau de Will au réseau internet, lui ouvrant ainsi des possibilités infinie de développement de ses capacités et de son influence. Jusqu'où cela va-t-il les emmener ?

« Transcendance » met en image de manière crédible et intelligente ce que pourrait-être notre futur proche et pose de manière assez clair les enjeux liés à l'émergence de l'intelligence artificielle ou à la dépendance de l'humanité envers les technologies qu'elle a créé. Les bons et les mauvais côtés de ces progrès et leurs dérives possibles sont évoqués avec un niveau appréciable de réflexion. L'intelligence artificielle pourrait-elle être résoudre les problèmes des hommes dans les domaines de la santé ou de l'alimentation ? Est-elle compatible avec le libre arbitre ou la démocratie ? Pour autant, d'un point de vue plus strictement cinématographique, le film ne provoque pas un véritable enthousiasme : l'intrigue est très prévisible (d'autant que l'histoire est racontée en flash-back et que l'épilogue est donc connu dès la scène d'ouverture) ; son sujet très « technologique » tend à envahir l'écran, au sens propre du terme, laissant peu de place aux émotions. Heureusement, Rebecca Hall et son personnage apportent une consistance plus concrète aux interrogations éthiques du film.

En résumé, « Transcendance » pose de bonne question et suscite une réflexion plus qu'intéressante, mais cela n'en fait pas automatiquement un film ni palpitant, ni particulièrement réussi.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2014
J' aime bien Johnny Depp, j' aime bien les films fantastiques, science fiction etc. Pour moi, ça pouvait être "le" film alors qu' on voit principalement des grosses daubes qui cartonnent à coups d' effets spéciaux mais n' alignent pas deux atomes de matière grise. Entre temps est passé une critique massacrante, une affiche qui ne casse rien et une bande annonce qui confine à la nullité profonde. Alors, je me suis demandé : est-ce que je vais voir ce film ou pas ? (la sortie a été reporté deux fois pour ne rien gâter !!!) Bon, les premières minutes un peu lourdes passées, je suis resté scotché sur mon siège.
Contrairement à ce que tout le monde dit, télécharger une conscience n' est pas une chose fréquente au cinéma .... surtout, le film interroge : que ferait on si on devenait tout ? Tout voir, tout entendre, être partout, omniscient en quelque sorte, plus de limites ... Et justement, quand il n' y a plus de limites, que devient l' être humain ? Une personne peut-elle être seulement "réparée et optimisée" ? Qu' est-ce que la conscience ? Comment dire qu' on a conscience de soi ? Bref, une quantité de questions auxquels le film ne fournit pas de réponses toutes faites mais invite à réfléchir.

Sans blague, c' est le film idéal si on n' a aucun goût pour les super-héros en collants et dopés aux stéroïdes, pour les mégas robots même pas crédibles et autres grosses bastons extraterrestres. Bref, quand on envie de se poser quelques questions, c' est le film à voir.
Le seul bémol pour moi, c' est que le décor est planté un peu trop vite et que finalement, on n' en sait pas beaucoup sur ce qu' était Will en tant qu' être humain, avant la machine. Etant donné que le film fait presque 2h mais qu' on ne s' y ennuie pas une minute, je pense qu' on aurait pu facilement y consacrer 5-10mn de plus.
0Commentaire| 54 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juillet 2015
Excellente qualité d'image et excellent son. Une texture d'image faisant très cinéma. J'ai bien aimé ce film de science fiction avec son scénario très original. Johnny Depp est excellent comme d'habitude. Un très bon film
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2016
Transcendance est une excellente surprise tant au niveau visuel qu'au niveau (et c'est le plus important) scénaristique. Trop de films de SF cette dernière décennie privilégient le visuel au détriment de l'histoire. Là on a les deux. 1ere réalisation de Wally Pfister, directeur de la photo sur les films de Christopher Nolan, on entrevoit la patte de celui ci à travers la minutie dont fait preuve Pfister dans la construction de son film. De très bons acteurs (Johnny Depp, Rebecca Hall, Morgan Freeman, Paul Battany), une bonne histoire et une réalisation sans faille permettent à ce film de prétendre au rang de classique dans le panthéon des films de SF.
Pour résumer, un excellent film (pas loin du chef d'oeuvre) proche du cyberpunk mais sans en avoir le coté illisible. J'attends le prochain film de Pfister avec impatience.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2016
Le sujet de la domination de l'Homme par la machine est magnifiquement traité dans ce film qui garde toute son attractivité après plusieurs visions.
Là, le débat philosophique ajoute un autre aspect du lien qu'il y a entre l'Homme, et ses turpitudes sur la vie et la mort, après la mort ; et, comme ici, lorsqu'une tierce personne proroge le lien entre l'homme initial et la machine... le rendant ainsi en quelque sorte "éternel", et s'ouvrant par la même occasion la même perspective d'éternité, et domination en ayant, à point nommé, le pouvoir du "Deus ex machina" sur le monde.
Belle interprétation d'un Johnny DEPP à la fois absent et présent ; tout comme les effets numériques de la 3D.
-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-
NOTA : "Homme" avec un "H" majuscule veut entendre les hommes au sens de l'humanité ; "homme" avec un "h" minuscule veut faire entendre l'homme au sens du sexe masculin.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2016
J'ai mais 3 étoiles car c'est un bon film avec de bons acteurs (Johnny Depp en tête) mais j'ai trouvé l'histoire peu passionnante et mal exploitée. L'idée d'une intelligence artificielle semi humaine n'est pas mauvaise mais elle souffre d'une réalisation trop convenue et conventionnelle. Dommage car le potentiel pour en faire un film mémorable était vraiment présent.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2016
C'est un bon film sur plusieurs point, il fait réfléchir sur l'humanité, jusqu’où l'homme peut-il aller pour survivre ou arrivé a ses fins ?
Mais il fais réfléchir également sur l'avancé technologique, au fond est-ce une bonne chose ?
A vous de voir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus