• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La guerre des polices n'a... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par dominiquecolau
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: BROCHE
Amazon rachète votre
article EUR 7,44 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La guerre des polices n'a pas eu lieu : Gendarmes et policiers, co-acteurs de la sécurité publique sous la Troisième République (1870-1914) Broché – 3 juillet 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 24,00
EUR 24,00 EUR 20,11

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

Le lieutenant-colonel Louis Larrieu affirmait, en 1922, que « l’unification de la police n’est pas une question urgente ; si elle était résolue, elle marquerait la désagrégation et, probablement, la fin du corps de la gendarmerie ». En extrapolant les propos de cet officier, on pouvait interpréter le rattachement de l’arme au ministère de l’Intérieur, en 2009, comme le début du compte à rebours de la dissolution d’une institution apparue en 1791, peu avant la recréation d’un corps de commissaires de police. Cette réforme cardinale invoquait d’ailleurs la nécessité de mutualiser les moyens et d’apaiser des relations entre gendarmes et policiers marquées, depuis la période révolutionnaire, par un antagonisme irréductible. L’étude des rapports entre ces deux corps sous la Troisième République contredit pourtant l’image d’une « guerre des polices ». Sans doute les incidents ont-ils fait couler plus d’encre dans les archives que le cours apaisé des collaborations aux facettes multiples et diverses en matière de maintien de l’ordre ou de police judiciaire. Mais dans les faits, les gendarmes et les policiers sont plus étroitement et structurellement complémentaires qu’on ne l’imagine. Leurs accords officiels ou leurs arrangements officieux organisent même un véritable partage de la sécurité publique. Leurs relations complexes sont retracées ici à plusieurs échelles : municipale, cantonale, départementale, nationale et même européenne. Et pour mieux comprendre comment travaillent ensemble les représentants d’une force publique duale, on a porté la même attention aux épisodes routiniers de coopération et aux événements criminels exceptionnels, comme l’affaire Vacher ou la lutte contre la bande à Bonnot.

Présentation de l'éditeur

Le lieutenant-colonel Louis Larrieu affirmait en 1922 que "l'unification de la police n'est pas une question urgente; si elle était résolue, elle marquerait la désagrégation et, probablement, la fin du corps de la gendarmerie". En extrapolant les propos de cet officier, on pouvait interpréter le rattachement de l'arme au ministère de l'Intérieur, en 2009, comme le début du compte à rebours de la dissolution d'une institution apparue en 1791, peu avant la recréation d'un corps de commissaires de police. Cette réforme cardinale invoquait d'ailleurs la nécessité de mutualiser les moyens et d'apaiser des relations entre gendarmes et policiers marquées, depuis la période révolutionnaire, par un antagonisme irréductible. L'étude des rapports entre ces deux corps sous la Troisième République contredit pourtant l'image d'une guerre des polices. Sans doute les incidents ont-ils fait couler plus d'encre dans les archives que le cours apaisé des collaborations aux facettes multiples en matière de maintien de l'ordre ou de police judiciaire. Mais, dans les faits, les gendarmes et les policiers sont plus étroitement et structurellement complémentaires qu'on ne l'imagine. Leurs accords officiels ou leurs arrangements officieux organisent même un véritable partage de la sécurité publique. Leurs relations complexes sont ici retracées à plusieurs échelles : municipale, cantonale, départementale, nationale et même européenne. Et pour mieux comprendre comment travaillent ensemble les représentants d'une force publique duale, on a porté la même attention aux épisodes routiniers de coopération et aux événements criminels exceptionnels, comme l'affaire Vacher ou la lutte contre la bande à Bonnot.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,44
Vendez La guerre des polices n'a pas eu lieu : Gendarmes et policiers, co-acteurs de la sécurité publique sous la Troisième République (1870-1914) contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,44, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Docteur en histoire contemporaine de l'Université Paris-Sorbonne, chargé de cours à l'Université Paris-Est Créteil et professeur dans l'enseignement secondaire, Laurent Lopez est un spécialiste de l'histoire des forces de l'ordre françaises aux XIXe et XXe siècles, en particulier leurs relations sous tous les aspects professionnels (police judiciaire et maintien de l'ordre) et sociaux, y compris avec les policiers et les gendarmes des pays européens voisins. Ses recherches portent corollairement sur la criminalité et le système judiciaire. Il est chercheur associé au Centre d'histoire du XIXe siècle (Universités Paris I-Paris IV) et au Cesdip (CNRS/UMR 8183). Ses recherches s'inscrivent dans le chantier historique sur les forces de l'ordre à l'Université Paris-Sorbonne, mené par le professeur Jean-Noël Luc.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?