Les Hauts de Hurlevent et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

les hauts de hurlevent Relié – 1982


Voir les 9 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 50,00
Broché
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 9,99

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé



Détails sur le produit

  • Relié
  • Editeur : jean de bonnot (1982)
  • Langue : Français
  • ASIN: B00JKI2CAO
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par ISA28 sur 28 novembre 2012
Format: Broché Achat vérifié
La version abrégée permet aux collégiens qui ne sont pas forcément de grands littéraires, d'aborder ce livre et de le comprendre, malgré de nombreux personnages;
En tant qu'adulte j'ai également apprécié, mais j'avoue avoir préféré la version normale, car je suis une lectrice avertie.
A recommander pour les collégiens en classe de 3ème ou pour les lycéens qui aiment lire, car sinon ils risquent d'abandonner rapidement. C'est une bonne version pour établir une fiche lecture .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Zimmer sur 22 juillet 2011
Format: Broché
Magnifique. Sans repère de temps, de lieu ou d'époque, on ressent bien les relations dans un voisinage restreint et toute la fantastique passion amoureuse. Tant les détails et la façons d'amener le sujet...passionnant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Etatcritique TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 24 mai 2011
Format: Broché Achat vérifié
Ce roman n'est pas une histoire d'amour ; ce n'est pas une histoire de vengeance ; ce n'est pas un livre romantique. La «lecture sociale» veut en faire la revanche de l'orphelin opprimé sur la bourgeoisie rurale installée ; tel n'est, à l'évidence, pas le cas non plus...
Ce roman est un livre sur le mal.
C'est aussi un livre sur la contagion du mal, sa fascination, son emprise, sa puissance, ses dégâts...
On n'est guère étonné qu'Émilie Brontë ait été fille de pasteur. Son discernement non seulement psychologique mais « spirituel » est remarquable. D'où un roman sans faille, implacable et exhaustif.
Catherine et Heathcliff ne s'aiment pas d'amour; ce sont des âmes sœurs (« Il est plus moi-même que je ne le suis ») : l'ego de caprices (« 'j'essaierai de briser leurs coeurs en brisant le mien... ») et l'ego de domination (« je le tiens mieux que ne me tenait son coquin de père, et je l'ai fait descendre plus bas »)...
Il est trop facile de mettre le comportement d'Heathcliff sur le compte d'une revanche alors qu'il est l'expression mécanique et implacable du mal qui réside en lui. Au demeurant, il est clair que sa démarche ne relève pas simplement d'une revanche ou d'une vengeance et ne se limite à l'évidence pas à l'être qui l'a délaissé (et qui en avait d'ailleurs parfaitement le droit). Elle ne commence pas non plus à partir de ce moment-là ; l'épisode des deux poulains est déjà parfaitement révélateur de la nature d'Heathcliff et ne ressortit en rien au choix postérieur de Catherine...
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?