• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le journal de mon p&egrav... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le journal de mon père Broché – 17 juin 2004


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00
EUR 17,00 EUR 9,62

Top Nouveautés Manga Top Nouveautés Manga


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le journal de mon père + Quartier lointain, tome 1 - Prix du meilleur scénario, Angoulême 2003 + Quartier lointain, tome 2
Prix pour les trois: EUR 46,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Le Journal de mon Père est l’une des œuvres les plus reconnues d’un mangaka tout aussi renommé : Jiro Taniguchi.
Se jouant des clichés habituellement accolés au terme « manga », Taniguchi nous pond ici une référence dans le genre nostalgique et sentimental. Derrière un titre qui rappellera aux bons français que nous sommes les œuvres phares de Marcel Pagnol, se cache une histoire intimiste, émouvante et saisissante de réalisme.
Le personnage principal, Yoichi, revient pour la première fois depuis 15 ans dans sa ville natale, Tottori. La raison : le récent décès de son père. Au cours de la veillée funèbre, Yoichi va se rappeler son enfance, ce qu’il n’avait encore jamais fait auparavant, et va ainsi comprendre les raisons profondes de son mal-être actuel. Comment s’est il, petit à petit, éloigné de son père, jusqu’à ne plus lui parler, ne plus le voir des années entières ? En parcourant son enfance, Yoichi va redécouvrir son père, un être qu’il ne connaissait finalement pas.
Vous aurez sans doute remarqué les similitudes que partage Le Journal de mon Père avec un autre manga de Taniguchi, Quartier Lointain. C’est vrai, il y a un sentiment de déjà vu. Pourtant, on ne s’en lasse pas. Jiro Taniguchi nous captive de la première à la dernière page, usant de son génie narratif et graphique, alternant des moments forts en émotion (l’incendie, le divorce des parents et l’incompréhension de Yoichi) avec des passages plus doux, plus paisibles.
On assiste donc à la descente aux enfers de Yoichi, qui, au fil des années, s’exclut de sa propre famille. Son père, sa belle mère, sa soeur deviennent des étrangers à ses yeux, des personnes dont il faut s’éloigner le plus vite possible. Arrive alors le départ pour Tokyo, apogée de l’égocentrisme développé par le narrateur. Dès lors, il oublie ses proches, et se réinvente une vie plus urbaine. Il aura finalement dû attendre la mort de son père pour comprendre sa bêtise.
Un thème universel, la relation père/fils, pour un message universel : ne reniez pas vos origines, chérissez les jusqu’au plus profond de vous.
En effet, nous sommes tous des « Yoichi » potentiels. Qui n’a jamais voulu s’éloigner de son père, qui n’a jamais aspiré à plus d’indépendance ? Dans un récit partiellement autobiographique, Jiro Taniguchi tient à nous enseigner les erreurs à ne pas commettre, en tant que fils et en tant que père, sans ne paraître moralisateur à aucun moment. C’est une belle leçon de vie qu’il nous offre.
L’édition de Casterman est à l’image du manga, c’est à dire sans défauts majeurs.
Une des œuvres les plus abouties de l’auteur, et ce n’est pas peu dire croyez moi. Le Journal de mon Père est un manga bouleversant, qui restera longtemps gravé dans ma mémoire.



crack
(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur

Jirô Taniguchi est né le 12 août 1947 à Tottori. Il débute dans la bande dessinée en 1970 avec Un Été desséché. De 1976 à 1979, il publie, avec le scénariste Natsuo Sekikawa, Ville sans défense, Le Vent d'ouest est blanc et Lindo 3. Puis ils s'attaquent, toujours ensemble, aux cinq volumes d'Au temps de Botchan. À partir de 1991, Jirô Taniguchi signe seul de nombreux albums, dont L'Homme qui marche, Le Journal de mon père, Quartier Lointain ou encore Terre de rêve, publiés par Casterman. En 2004 paraît L'Orme du Caucase, un recueil de nouvelles adaptées de l'œuvre de Ryûchirô Utsumi. L'Homme de la toundra, son nouvel opus, sort dans la collection Sakka en 2006.
Le premier volume de Quartier Lointain a remporté, lors du Festival d'Angoulême 2003, l'Alph'Art du meilleur scénario. Il a également reçu le prix Canal BD des librairies spécialisées.





Détails sur le produit

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : Casterman (17 juin 2004)
  • Collection : Écritures
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2203396091
  • ISBN-13: 978-2203396098
  • Dimensions du produit: 24 x 17,1 x 2,1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 176.078 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amélina le 13 mai 2009
Format: Relié
Je ne pensais pas pouvoir être émue un jour par une Bande Dessinée, et c'est bien pourtant ce qui s'est produit à la lecture de ce magnifique ouvrage. À ce titre, je remercie Johan (dont vous pourrez lire le formidable commentaire ici), qui a eu la bonne idée de me faire découvrir Jirô TANIGUCHI en m'offrant ce livre pour Noël.

Tout d'abord, j'ai été immédiatement séduite par l'objet-livre en lui-même, dont la double couverture en papier glacé, infiniment douce au regard et au toucher, avec sa très belle illustration, invite d'emblée irrésistiblement à la lecture. J'apprécie également son marque-pages à l'ancienne, ce ruban en satin, fidèle compagnon du lecteur. Il m'est d'avis que la beauté d'un livre contribue à le rendre attirant.

Mais parlons à présent du contenu de ce beau livre. Le fait que l'auteur ait choisi de partir de son propre vécu, en situant l'intrigue au coeur de la ville de Tottori, emplie de ses souvenirs d'enfance, contribue pleinement à apporter de l'émotion à l'histoire.
En parfaite néophyte de la BD japonaise, je trouve les dessins parfaitement réussis, très vivants et recherchés du point de vue des détails de représentation des paysages urbains, puisque l'auteur s'est beaucoup documenté pour réaliser son ouvrage, ce qui lui confère un intérêt supplémentaire.
Quant aux expressions du visage des différents protagonistes, elles sont tantôt émouvantes (surtout en ce qui concerne les regards) et tantôt amusantes.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cathoune83 le 12 octobre 2011
Format: Broché
Rien à redire: c'est beau, émouvant, et captivant! Ajoutez à cela un dessin magnifique. J'ai mis seulement 4 étoiles car j'ai préféré "quartier lointain" que j'ai lu juste avant d'où une note que j'estime très sévère pour un tel ouvrage. Mais ça n'empêche que c'est vraiment formidable la manière dont l'auteur décrit les histoires familiales. Surtout les rapports entre un fils et son père (même thème que quartier lointain). Je n'en raconte pas plus pour ne point dévoiler l'intrigue, mais franchement, a achetez les yeux fermés (ensuite ouvrez les bien grands pour apprécier l'ouvrage).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
28 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pingui_75 le 14 février 2005
Format: Broché
Mais que c'est beau!!! Tout commence par la mort d'un père. Yoichi, le narrateur, est poussé par sa femme à retourner à Tottori pour assister à la veillée funèbre de son père. Le retour est difficile puisque le narrateur à couper tous liens avec son père depuis une 15aine d'années.
Pourtant lorsqu'il arrive dans sa petite ville de campagne, il est particulièrement bien accueilli par sa famille et des amis venus rendre un dernier hommage à ce père décédé. Les conversations tournent vite autour du père, obligeant Yoichi à se replonger dans ses souvenirs. Le lecteur découvre alors petit à petit le pourquoi de la rupture. Il revit les petits et les grands traumatismes de son enfance qui ont contribué à faire de lui ce qu'il est. Il revoit le grand incendie qui détruisit sa ville et le salon de coiffure de son père, la tristesse cachée de son père et les efforts qu'il a fait pour tout reconstruire sans aide extérieur. Il revit aussi l'éloignement progressif de ses parents et leur divorce. Et c'est là que réside toute l'intrigue de ce manga. Le mal de vivre du narrateur, si bien représenté par des dessins précis et superbes, trouve ses racines dans la séparation de ses parents. La mort de ce père est le point de départ de la remise en question de Yoichi qui découvre, petit à petit au cours des discutions, des facettes de son père qu'il ne connaissait pas. Le père cesse alors d'être un inconnu. Le narrateur comprend et regrette son attitude, mais malheureusement il est trop tard.
C'est beau et très émouvant. Je ne peux que conseiller la lecture de ce manga aux dessins superbes. Un excellent choix pour la découverte de l'univers des mangas.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par "ro188" le 28 juillet 2004
Format: Broché
La première chose qui vient à l'esprit quand on lit le Journal de mon Père, c'est de le comparer à Quartier Lointain du même auteur. On y retrouve effectivement le même thème : un retour dans la jeunesse du narrateur (même si ce n'est ici qu'un retour dans ses souvenirs) et l'histoire du départ d'un de ses parents et de ce qui s'en suit.
Bien que l'histoire soit touchante, notamment sur la fin quand le narrateur réalise combien il aimait en réalité son père, je trouve ce manga de moins bon niveau que Quartier Lointain.
Déjà, je trouve le dessin plus stoïque, moins fin.
Puis le scénario n'est ici qu'une suite de souvenirs engendrés par un enterrement, sans l'attrait d'un vrai voyage temporel comme dans Quartier Lointain.
Et de manière générale, je trouve le narrateur et son entourage bien moins attachants, et l'histoire moins prenante.
Le tout reste néanmoins de très bon niveau.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?